Hamadi Jebali admis en urgence au service de réanimation de l'hôpital Habib Thameur    Hamma Hammami accuse des milices du président d'attaques contre les manifestants    Entrée en exploitation de la première centrale solaire flottante de la zone Mena à Tunis    Phosphates :Transport par des pipelines hydrauliques    Météo | Hausse remarquable des températures à partir de dimanche    Les magistrats campent sur leur position    Phosphates et environnent ,le revers de la médaille    Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Leila Toubel : j'ai présenté un ensemble de propositions au sein de la commission consultative    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Mondial Hand Juniors Filles 2022 : la Tunisie bat la Guinée et se qualifie au 2e tour    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Sfax: Une réunion tendue du conseil municipal [Vidéo]    Petite histoire d'une grande réussite: Il réussit à décrocher son bac à l'âge de 47 ans [Vidéo]    Sousse: Après 15 ans de fermeture, le parc municipal de Msaken rouvre ses portes [Photos]    Covid-19 : un décès à Bizerte    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une révolution à l'ONU : Très mauvais pour la Russie, pour les USA aussi
Publié dans Tunisie Numérique le 27 - 04 - 2022

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait fait sensation en s'en prenant frontalement à l'ONU, à sa machine grippée et incapable de régler les problèmes du monde. Il semble que son intervention et le décompte des morts en Ukraine aient secoué la communauté internationale au point d'obliger l'ONU à se réformer plus rapidement que prévu. L'Assemblée générale des Nations unies a décidé hier mardi 26 avril, par consensus, que désormais les cinq membres permanents du Conseil de sécurité n'auront plus un chèque en blanc et devront expliquer au monde pourquoi ils mettent leur veto…
C'est le "petit Etat" du Liechtenstein qui est à l'origine de ce progrès démocratique à l'échelle de la planète. Certes les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France et le Royaume-Uni gardent encore la main sur le Conseil de sécurité de l'ONU, mais le débat sur leur toute-puissance est lancée et ne s'arrêtera pas tant que le système ne sera pas réformé en profondeur. L'Afrique et les autres parties du monde rêvent que le pouvoir, entre les mains de ces 5 puissances depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, soit arraché pour être remis à l'Assemblée générale de l'ONU, ce qui en soi serait une avancée majeure vers plus d'équité mondiale…
Mais en attendant cette révolution à l'ONU le Liechtenstein veut d'ores et déjà "faire payer un prix politique plus élevé" aux 5 détenteurs du droit de veto rapporte France 24. Et il est certain qu'ils vont bien y réfléchir dorénavant avant d'appuyer sur le bouton qui fait capoter toutes ces résolutions pour condamner les ignominies de l'humanité. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, les affreuses dictatures – la Chine et la Russie – ne sont pas les seules perdantes dans cette affaire, les grandes démocraties – les USA, la France et le Royaume-Uni – également vont y laisser des plumes…
Le projet "ne vise personne", a affirmé l'ambassadeur du Liechtenstein, Christian Wenaweser. "Il n'est pas dirigé contre la Russie", il cherche juste à "promouvoir le rôle des Nations unies, le multilatéralisme et la voix de nous tous qui ne détenons pas de droit de veto et ne siégeons pas au Conseil de sécurité sur les questions de paix et de sécurité internationales", a ajouté l'ambassadeur.
Rappelons que la réforme est sur le feu depuis 2 ans mais le fait que son adoption tombe en pleine invasion de l'Ukraine par un pays disposant du droit de veto donne plus de force à la démarche. Les Américains martèlent depuis des décennies que la Russie s'adosse sur sa place au Conseil de sécurité de l'ONU pour masquer depuis des décennies toutes ses horreurs. Mais les USA également ! Doit-on rappeler les crimes de guerre en Afghanistan et en Irak ? Doit-on rappeler le nombre record de résolutions de l'ONU condamnant Israël et que Washington a enterrées ?
Nous sommes curieux de voir comment se comporteront les USA la prochaine fois que le dossier de la Palestine sera sur la table du Conseil de sécurité de l'ONU. Idem pour la Chine quand il s'agira de condamner le sort réservé à la minorité musulmane des Ouïghours…
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.