Fête nationale de la femme : Ichraf Chebil annonce le retour des vieux démons    Tunisie : Augmentation des exportations du secteur industriel    Industrie : L'investissement a encore fondu, beaucoup trop    Photo du jour : Le souk du dimanche à l'aéroport    Grèce : le Premier ministre "espionnait" depuis 2019, ça lui coûtera très cher    Un incendie dans une église fait des dizaines de morts en Egypte    Mohsem Marzouki réagit à l'attentat contre Salman Rushdie    Par Jawhar Chatty : La nouvelle régente de Carthage !    Les syndicats sécuritaires : la liberté d'expression ne peut être bâtie aux dépens de la dignité    Salman Rushdie s'en sortira, les ventes de "Versets sataniques" explosent    Egypte : Un incendie tue des dizaines de chrétiens en pleine messe    L'entreprise saoudienne pétrolière : Hausse des bénéfices net record au 2ème trimestre de 90%    Ils n'ont pas le droit !    Formation des dirigeants: Une aubaine pour l'entreprise    La Tunisie exprime son soutien à l'Arabie Saoudite    Volley : La CAN junior dames U21 sera organisée en Tunisie    NBA : Golden State – Los Angeles Lakers, le 18 octobre prochain    Foot-Europe: le programme du jour    Météo : De la chaleur partout et des foyers orageux    Après le ministre le gouverneur et sa soeur, accusés des mêmes horreurs (Document)    Tunisie : Mandat dépôt contre le tueur d'un touriste    Edition estivale des UV — Utopies visuelles à Sousse: Plus d'utopies, plus de moments forts    Zied Gharsa au Festival International de Carthage: Festive, la musique tunisienne !    REMERCIEMENT& FARK: Mohieddine MOUAKHAR    Express    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Pourquoi: Manque d'espaces sanitaires    Pollution marine et menace pour l'équilibre écologique: Va-t-on s'y attaquer réellement ?    DECES: Mohamed Naceur MRAD    Abdelmajid Chétali: Le talent, la passion, la gloire...    Abir Moussi: La nouvelle constitution est une menace pour les acquis de la femme    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats de la 2e journée pour la Tunisie    L'apparition d'Ichraf Chebil critiquée sur la toile    Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    Pour la première fois, une allocution officielle de l'épouse du chef de l'Etat    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Foot-Europe: le programme du jour    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Protéger les femmes    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Salman Rushdie poignardé à New York    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    CAB : Report de l'assemblée élective…    Programme TV du vendredi 12 août    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Phosphates et environnent ,le revers de la médaille
Publié dans Tunisie Numérique le 25 - 06 - 2022

La production de 8 millions de tonnes de phosphates entraine le déversement de 11 millions de m3 dans la nature .Dans ce contexte ,l'on ne peut omettre de signaler la dégradation du site touristique de Shelja qui s'est noirci à cause du ruissellement des eaux usées polluées .Un constat qui renseigne sur la dégradation de l'environnement dans le bassin minier surtout que les sites d'extraction jouxtent les zones communales .Certes, l'importance de cette richesse naturelle n'est plus à démontrer au vu de son impact sur le tissu économique sans omettre son apport prépondérant dans la balance commerciale ,mais il n'en demeure pas moins important de se pencher sur ses répercussions néfastes sur l'environnement .
En effet, l'extraction du phosphates et son traitement représente une cause de pollution de l'air et et la terre avec toutes les incidences sur la santé des habitants.
Les ressources hydriques et les activités agricoles paient le prix fort à cause des procédés d'extraction et de transport qui imposent une modernisation pour parer aux effets indésirables relevés depuis des décennies.
Dans ce registre, la CPG est pointée du doigt surtout en l'absence d'efforts et des intentions pour soigner sa méthodologie de production .Ce grand Trust commence à déranger ...
Et c'est au niveau des ressources hydriques que le bat blesse avec ce tarissement qui a porté un coup de massue à une renaissance agricole qui aurait pu change le cadre de vie dans ces contrées .76 % des ressources hydriques sont exploitées dans le secteur industriel avec la part du lion pour la compagnie minière qui puise quotidiennement dans la nappe phréatique . Il y a aussi le déversement des eaux usées dans la nature, ce qui a causé une destruction de l'équilibre écologique des surfaces de plantations qui ont observé un rétrécissement de 1/3 selon le rapport de l'association du bassin minier pour le développement et l'investissement. Le mariage entre la CPG et l'environnement semble consommé .Aujourd'hui le transport du phosphates par les semi remorques qui sillonnent les artères d'une ville asphyxiée par un trafic routier étouffant à cause d'une urbanisation anarchique, est qualifié d'un danger imminent qui trouble le quotidien des citadins largués par les élus de la ville et les activistes de la société civile taxés de mutisme.






Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.