Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bassin minier | CPG et environnement : L'élève médiocre !...
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 01 - 2022

Même si l'importance du phosphate n'est plus à démontrer au vu de son impact sur le tissu économique, sans omettre son apport prépondérant dans la balance commerciale et son rôle dévolu dans l'emploi, il n'en demeure pas moins primordial de se pencher sur ses répercussions sur l'environnement. Les activités d'extraction et de transformation représentent une cause de pollution de l'air et de la terre avec toutes les conséquences inéluctables qu'on relève sur la santé et le bien-être du citoyen.
Les ressources hydriques et les activités agricoles paient le prix cher à cause d'une méthodologie d'extraction et de transport qui nécessite une modernisation pour parer aux effets indésirables relevés depuis des décennies.
Le bassin minier, une région du pays qui reste en quête d'une diversification de son tissu développemental, l'agriculture aurait pu constituer l'issue de secours surtout que le secteur minier bat de l'aile, mais le constat est loin d'être reluisant. Et pour cause, le bassin minier ne peut se désenclaver de sa principale richesse, alors que la solution de «recharge» existe bel et bien.
La CPG est pointée du doigt surtout que les efforts et les intentions sont aux abonnés absents pour soigner ses procédés d'extraction et de transport.
Des sites à ciel ouvert dont certains jouxtent les zones communales. Un trust qui dérange…
76% des ressources hydriques sont exploitées par l'industrie
C'est au niveau des ressources hydriques que le bât blesse avec ce tarissement qui a porté un coup de massue à cette renaissance agricole entourée de monts et merveilles.
76% des ressources hydriques sont exploitées dans le secteur industriel avec la part du lion pour la CPG qui s'en sert quotidiennement pour ses activités à Redeyef et Moularès.
Tebedit, une localité vouée pour un essor agricole pour être un eldorado, s'est résignée pour se séparer de ce rêve pieux à cause de cette exploitation irrationnelle de l'eau.
Il y a aussi la région d'El barka du côté de Moularès qui a perdu sa spécificité agricole alors qu'elle compte 6 puits exploités entièrement par la CPG et ses laveries qui est taxé d'un laxisme dans la rénovation et la maintenance préventive de ses usines et de ses outils de production, ce qui fait que ses équipements sont devenues obsolètes.
Une situation qui se dégrade
On ne peut passer sous silence le calvaire des Gafsiens à cause des coupures répétées à longueur d'année. Il y a lieu de rappeler l'apparition (intrigante) du «lac de Moularès» dont l'écho a retenti en dehors de nos frontières et face à laquelle les responsables de la compagnie n'ont pas daigné s'exprimer rejetant toute responsabilité alors que le lac apparaît à chaque fois que —sans aucune présomption— les laveries sont contraintes au repos forcé.
L'autre chapitre de dégâts se situe au niveau du déversement des eaux usées dans la nature, ce qui a affecté l'équilibre écologique sur les surfaces à plantations qui ont observé une limitation au tiers selon le rapport de l'association du bassin minier pour le développement et l'investissement qui mentionne que 8 millions de tonnes de phosphate causent le déversement de 11 millions de m3 d'eaux usées. Mais force est d'admettre que c'est le secteur touristique qui est noirci à cause du ruissellement des eaux polluées.
Le couple CPG-pollution est consommé, et ce trust semble donner l'air d'un élève médiocre qui ne fournit aucun effort pour se racheter. Aujourd'hui, le transport du phosphate par les semi-remorques qui sillonnent les artères d'une ville déjà asphyxiée par un trafic routier asphyxiant ; en raison d'une urbanisation anarchique en direction des usines de Sfax, Gabès et Mdhilla. C'est un danger imminent qui trouble le quotidien des citadins largués par les élus de la ville, taxés d'un mutisme dérangeant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.