REMERCIEMENT& FARK: Mohieddine MOUAKHAR    DECES: Mohamed Naceur MRAD    DECES    Express    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Abdelmajid Chétali: Le talent, la passion, la gloire...    Pourquoi: Manque d'espaces sanitaires    Pollution marine et menace pour l'équilibre écologique: Va-t-on s'y attaquer réellement ?    L'apparition d'Ichraf Chebil critiquée sur la toile    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats de la 2e journée pour la Tunisie    CAB : Composition du comité provisoire de Jaziri    Ichraf Chébil Saied s'adresse aux femmes tunisiennes    L'incertitude politique et sociale mène à un nouvel abaissement de la notation de la Tunisie, par R&I    Abir Moussi: La nouvelle constitution est une menace pour les acquis de la femme    Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    Bizerte – «Route du Jasmin»: «Marina Cap 3000» accueille 24 bateaux et yachts    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Foot-Europe: le programme du jour    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Protéger les femmes    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Programme TV du vendredi 12 août    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



USA : Ce témoignage explosif pourrait détruire Trump et requinquer Biden
Publié dans Tunisie Numérique le 29 - 06 - 2022

L'ex-président américain, le républicain Donald Trump, fourbissait ses armes pour revenir en grande pompe après avoir perdu les élections de 2020. L'actuel président, Joe Biden, ne savait plus à quel saint se vouer pour contrecarrer les projets de Trump. Le démocrate tient peut-être quelque chose pour fracasser son adversaire. Trump, qui avait mis le feu dans son camp en clamant qu'on lui avait volé sa victoire, aurait tenté de rejoindre le Capitole pour diriger lui-même l'assaut de ses partisans. Une affaire qui avait causé tout de même 5 morts, sans parler du risque sécuritaire national et de l'opprobre qu'elle a jeté sur la démocratie américaine…
C'est le témoignage accablant de son ex-collaboratrice Cassidy Hutchinson devant une commission parlementaire hier mardi 28 juin qui a jeté sur la place publique le projet funeste de Trump. Ce dernier aurait tenté le 6 janvier 2021 de s'emparer d'une limousine présidentielle pour rallier ses troupes qui filaient vers le Congrès afin de bloquer l'officialisation de la victoire de Biden. "Je suis le putain de président, amenez-moi au Capitole tout de suite", aurait lâché Trump, d'après des confidences faites à Cassidy Hutchinson par le chef de cabinet adjoint du président…
La jeune dame, dont le bureau à la Maison Blanche était à quelques mètres de celui de Trump, a rapporté une discussion avec le chef de cabinet de l'ex-président, Mark Meadows, quatre jours avant la fameuse incursion au Congrès américain. Meadows lui aurait confié : "Ça pourrait devenir vraiment très grave le 6 janvier", rapporte…
"Ce soir-là, je me souviens avoir ressenti pour la première fois de la peur et de la crainte vis-à-vis de ce qui pourrait se passer le 6 janvier" 2021, a ajouté la dame, qui a depuis rompu tout lien avec le camp Trump. Quand les excités ont fait irruption dans le Capitole, le chef de cabinet de Trump "n'a presque pas réagi", a indiqué Cassidy Hutchinson devant la commission d'enquête parlementaire, un témoignage retransmis en direct sur de nombreuses chaînes américaines.
A noter que cette commission travaille sur ce dossier depuis plus d'un an, 1000 témoins ont été auditionnés dont deux enfants de l'ex-président ; 140 000 documents ont été passés à la loupe pour établir la responsabilité de Trump dans cette sombre affaire qui a choqué le monde entier…
Trump a beau crier à la "parodie de justice" et à la "chasse aux sorcières", le témoignage de son ex-collaboratrice l'enfonce et s'ajoute à d'autres éléments de preuve qui pourraient lui coûter très cher. Biden s'était juré de veiller à ce que le républicain paye un prix très élevé pour les événements sanglants du 6 janvier 2021, on en prend le chemin…
Par ailleurs l'actuel président, plus impopulaire que jamais et que les élections à mi-mandat terrorisent, tient peut-être de quoi compromettre une victoire des républicains au prochain scrutin. Biden fait face à une conjoncture nationale marquée par une inflation de plus de 7%, du fait de la guerre en Ukraine et ne sait plus quoi faire pour remettre de l'ordre dans le monde, surtout que le géant chinois entre dans la danse. En démolissant définitivement Trump, Biden pourrait régler une partie de ses problèmes. Je dis bien une partie…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.