A l'approche de la TICAD 8, la Tunisie publie des chiffres décevants sur l'investissement    Tunisie – Youssef hahed nommé comme professeur à l'Université Harvard    WTA Cincinnati 2022 : Ons et Azarenka commencent fort le double    Tunisie – VIDEO : Alerte Météo : Les températures dépasseront demain les normes saisonnières    L'ISIE valide le projet de la nouvelle constitution soumis au référendum le 25 juillet    Tunisie – Kasserine : Un militaire tué et six autres blessés dans un accident de la route    Un syndicaliste sécuritaire suspendu pour avoir critiqué l'appel du président dans une vidéo    Lotfi Abdelli annonce l'annulation de tous ses spectacles    Mise en garde contre une nouvelle vague de phishing sur les réseaux sociaux    Mercato : Al Masry condamné à verser 275 mille $ à Chaabani    Monde-daily brief du 16 août 2022: Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit en Ukraine    Gouvernorat de Tunis Suspension de l'octroi d'autorisations pour les kiosques à tabac    Tunisie: Stations-service sans carburants? Les raisons    La Tunisie, championne d'Afrique en termes d'espérance de vie    La Fondation Arts & Culture by UIB rend hommage à M. Mohamed Ennaceur    Pomme De Pain lésée par un sit-in qui se trompe d'adresse    EVO 2022 , le premier après son acquisition par SONY    FIFA : Dopé contre l'Algérie, un international africain suspendu 4 ans    Dépôts à vue des étrangers non résidents: Ezzeddine Saidane tire la sonnette d'alarme    Le ministère de l'Intérieur prend des mesures contre les syndicats de Police    Tunisie : Nouvelles nominations au ministère de l'Intérieur ?    Chiffre du jour : 657 migrants clandestins secourus en un seul week-end    80 migrants clandestins interceptés en une nuit    Abir Moussi se lance sur Instagram...    Média Canadien : ''Le Québec doit boycotter le Sommet de la Francophonie en Tunisie''    Béja : Saisie de 417 litres d'huile végétale subventionnée dans un entrepôt anarchique    Goethe-Institut Tunis & Central Tunis accueilleront l'exposition The Event of a Thread    Festival de Siliana "Zama Nights" revient pour une 45ème édition (programme)    Le Ministère de l'Intérieur dit prendre des mesures contre certains « syndicalistes policiers »    Le ministère de l'Intérieur annonce des sanctions contre des syndicalistes sécuritaires    JAOU PHOTO 2022 : Honorer notre mémoire collective    A l'initiative du grand luthiste irakien Naseer Shamma : La Maison du luth arabe verra le jour à Tunis    Sfax: Evolution des indicateurs touristiques (Vidéo)    Coronavirus-Bilan de la semaine du 08 au 14 août 2022: 1894 nouvelles contaminations et 28 décès    Avec Tunisie Télécom : Migrez gratuitement vers le 10 Mbps    La Fédération de l'enseignement secondaire veut la tête du ministre de l'Education    Le paysage politique à l'heure du 25 juillet : Saïed a-t-il redistribué les cartes ?    Tunisie - Baisse de l'investissement étranger de près de près de 15% en trois ans    Ons Jabeur et Victoria Azarenka jouent en double dames au tournoi Cincinnati    LC Europe (barrages aller) : Programme des matche de ce mardi    Aymen Mathlouthi décide de prendre sa retraite : Un peu tôt pour raccrocher !    Point de vue | Un profil sérieux !    Contrepoint | Entre deux époques...    Mourad Massaoudi: la ministre de la Justice n'a respecté ni le peuple ni le Président de la République    Sfax: 42 migrants égyptiens évacués par l'armée de mer    Incendie dans une église en Egypte : la Tunisie exprime ses sincères condoléances    La Tunisie se prépare à envoyer une astronaute pour une mission à la station spatiale    Gaza : Une guerre politique qui arrache des larmes au musicien Roger Waters    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ukraine : La folle discussion entre Macron et Poutine 4 jours avant la guerre
Publié dans Tunisie Numérique le 01 - 07 - 2022

Le contenu des conversations entre le président français, Emmanuel Macron et le maître du Kremlin, Vladimir Poutine, sont un des secrets les mieux gardés de la République. Un documentaire qui est passé hier jeudi 30 juin sur France 2 dans la soirée lève un coin du voile sur les échanges entre Macron et Poutine, des conversations récurrentes au point que le volontarisme diplomatique du chef de l'Etat français est moqué jusqu'en Russie…
Le 20 février dernier, quatre jours avant l'incursion russe en Ukraine, Macron a tenté une dernière fois de ramener à la raison Poutine. La chaine publique française a diffusé un dialogue surréaliste mais surtout effroyable à bien des égards, dans le cadre d'une émission qui relate les coulisses diplomatiques des six derniers mois du premier mandat de Macron.
"Je voudrais que tu me donnes d'abord ta lecture de la situation et peut-être de manière assez directe, comme on le fait tous les deux, me dire quelles sont tes intentions", a dit Macron à Poutine, pour fixer le cadre de la discussion. "Nous avons une lecture tout à fait différente de la situation. Lors de notre dernier entretien, je t'ai rappelé et même lu les articles 9, 11 et 12 des accords de Minsk", lesquels devaient pacifier l'est de l'Ukraine, agité par des séparatistes pro-russes enhardis par l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014…
Et là le maître du Kremlin, toujours très retors et de mauvaise foi dans ses entretiens, sort à Macron que le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, ne fait rien faire pour se conformer aux accords signés et qu'il veut même se doter de l'arme nucléaire. Le président français réplique : "Non n'importe quoi".
Poutine n'en démord pas et insiste, persiste. Manifestement un brin irrité, Macron lâche : "Je les ai sous les yeux. Il est bien écrit que le gouvernement de l'Ukraine propose, et que c'est en consultation et en accord avec les représentants de certains arrondissements des régions de Donetsk et Louhansk, dans le cadre du groupe de contact tripartites, c'est exactement ce qu'on propose de faire (…). Je ne sais pas où ton juriste a appris le droit. Moi je regarde juste les textes et j'essaie de les appliquer!", assène le chef de l'Etat français.
Le ton entre les deux hommes monte, avant de revenir dans les usages diplomatiques. Macron propose alors une rencontre entre tous les protagonistes. "Je vais dans la foulée exiger cela de Zelensky", a-t-il précisé, puis ajoute ceci : "La situation sur la ligne de contact est très tendue. J'ai vraiment appelé hier Zelensky au calme. Je vais lui redire, calmer tout le monde, calmer dans les réseaux sociaux, calmer les forces armées ukrainiennes".
Enfin le point central de l'appel de l'occupant du palais de l'Elsyée : Tenter d'amener Poutine à la table des négociations à Genève, avec le président américain, Joe Biden. Visiblement le président russe n'est pas alléché par la perspective de discuter avec Biden, il ne veut pas entendre parler d'une date. "Avant toute chose, il faut préparer cette réunion en amont", souligne-t-il…
"Pour ne rien te cacher, je voulais aller jouer au hockey sur glace parce que là je te parle depuis la salle de sport avant d'entamer des exercices physiques. Je vais d'abord appeler mes conseillers", a conclu Poutine…
Ce qui s'est produit après a valu à Macron les pires railleries de son mandat : il est allé très vite en besogne en annonçant publiquement que le maître du Kremlin a accepté le principe d'une réunion avec le président américain. Le démenti cinglant et l'humiliation publique n'ont pas tardé, et Moscou a pris d'autant plus de plaisir à le faire que la décision avait déjà été prise d'envahir le voisin ukrainien 4 jours après, ce que bien entendu Poutine a soigneusement caché au président français…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.