Angela Merkel : On comprend la position de la Tunisie de ne pas participer à la Conférence de Berlin sur la Libye    Tunisie – Yassine Ayari adresse plusieurs lettres pour des responsables italiens site au comportement raciste de Matteo Salvini    Hand – CAN 2020 : La Tunisie domine l'Algérie et affronte l'Angola en demi-finale    Le Président de la République reçoit le ministre Indien des Affaires étrangères en présence de son conseiller Abderraouf Betbaïeb    La Tunisie sera présente demain en Algérie pour traiter le dossier libyen    Ons Jabeur se qualifie pour le 3ème tour de l'Open d'Australie    Un édifice d'exception pour la Maison de Tunisie à Paris    Le Président de la République reçoit les vœux à l'occasion de la nouvelle année administrative 2020    L'ambassadeur de Tunisie en Italie dénonce la conduite embarrassante de Salvini    En vidéo : Macron pousse un coup de gueule contre des policiers israéliens à Jérusalem    Ligue des champions : L'Etoile du Sahel renforcée avant d'affronter Al Ahly    L'Iran menace de quitter l'accord nucléaire, face aux menaces de sanctions    Explosion d'une mine artisanale sur les hauteurs du Mont Mghila    Hand Can 2020: où regarder le Match Tunisie vs Algérie    En vidéo : Hachem Gaddouch annonce le lancement prochain de son émission From Cali    Participez au concours « Ambassadrice d'un jour » de l'Ambassade du Royaume Uni à Tunis    Tunisie- Elyès Fakhfekh donne vendredi une conférence de presse    Tunisie: Deux soldats blessés dans l'explosion d'une mine à Djebel Mghila    Zeina Akkar, première femme arabe ministre de la Défense    Gouvernement : Fakhfakh tient vendredi une conférence de presse    Le Groupe Délice réalise un chiffre d'affaires record de 956 millions de dinars en 2019    En photos : Meryem Uzerli, sublime dans sa robe signée Esthere Maryline    Retour sur la participation de la Tunisie à l'UK-AFRICA Investment Summit 2020 à Londres    Météo : Ciel voilé sur l'ensemble du pays    Sfax : Préavis de grève des agents de la compagnie pétrolière Perenco    Les bons chiffres de la BTS Bank en 2019    Gestion du marché de gros : Les recettes de la SOTUMAG ont atteint 15,7MD en 2019    Foot/Coupe arabe des nations U20 : La Tunisie débutera face à l'Irak le 17 février    Les deux députés Moadh ben Dhiaf et Ahmed ben Ayed démissionnent du Parti Errahma, critiquent la gestion du parti par Said Jaziri    Plusieurs blessés dans un accident de la route à Sousse    Tunisie : [vidéo] Contrebande, quelle serait la solution pour mettre fin à ce fléau ?    Programme TV du mercredi 22 janvier    Mercato : Haddadi vers le championnat turc, le Club Africain encaisse 15000 dollars    Abdeltif Mekki : Ennahdha accepte à priori Elyes Fakhfakh    La Tunisie lésée par les agissements ''inquiétants'' de Kaïs Saïed, selon Iyadh Elloumi    Coupure et perturbation dans la distribution de l'eau potable jeudi, à Béni Khalled et Menzel Bouzelfa    Tunisie: Réserves de Qalb Tounes à l'égard d'Elyès Fakhfekh, ce que propose Abdellatif Mekki    Moody's : Notation dévalorisée pour 5 banques suite au déclassement de la note souveraine de la Tunisie    Mondial 2022 (2e tour) : Résultats du tirage au sort    Les raisons de l'arrestation du rappeur Radi    Tunisie: Nouvelles nominations dans certains grands festivals et manifestations culturelles    Tunisie: Vignette Auto 2020, dates de paiement    Tunisie: Démission de deux députés du parti Errahma    Les plaidoiries d'El Hamra, le nouveau rdv mensuel au Théâtre El Hamra :Inscrivez-vous!    Culture : Nouveaux responsables à la tête de 3 manifestations d'envergure    Faïez Sarraj a mis en garde contre la gravité de la situation en Libye après la suspension par Haftar de la production du pétrole brut    La pièce de théâtre « Loups solitaires » : Cri d'une société dans une réalité sourde    Cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'émission 'Sahha Chribetkom' sur Hannibal TV vivement critiquée... et Mourou répond
Publié dans TAP le 02 - 08 - 2011

TUNIS (TAP) - L'émission religieuse "Sahha Chribetkom", présentée par Abdelfattah Mourou, avocat et membre fondateur du Mouvement "Ennahdha", et diffusée à partir du premier jour de Ramadan sur la chaîne "Hannibal TV", a suscité de vives critiques de la part d'acteurs politiques et médiatiques, dont certains l'ont considéré comme "balisant la voie devant une propagande politique sous couvert de la religion." L'Instance nationale pour la Réforme de l'Information et de la Communication (INRIC) indique, dans un communiqué rendu public, mardi, avoir reçu de la part des membres de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, de certains partis politiques, ainsi que de représentants de la société civile et de journalistes, des correspondances critiques concernant l'émission en question.
L'INRIC considère qu'il s'agit là d'une transgression de la règle de neutralité, impérative en cette conjoncture délicate que vit le pays à la veille d'élections décisives. Elle recommande à "Hannibal TV" de surseoir à diffuser ce programme où risqueraient de se confondre propagande politique et prédication religieuse", l'exhortant à "confier la présentation de telles émissions à des théologiens indépendants."
Le communiqué comprend également des critiques acerbes contre la chaîne et son promoteur "qui exploite des ressources publiques et qui est, partant, tenue, dans le cadre de son accord conclu avec les autorités publiques, d'honorer ses engagements contractuels, notamment l'obligation de respecter la neutralité dans le traitement des questions relatives à la chose publique."
M. Mourou, précise le communiqué, est un dirigeant politique, étroitement lié à l'un des partis connus de la scène tunisienne (Ennahdha, ndlr), "parti au nom duquel il a souvent participé à des meetings et à des talk-shows télévisés, au point que des informations ont circulé au sujet de sa conduite de la campagne électorale de ce parti."
Le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi avait déclaré, le 23 mai dernier, au cours de l'émission "Al Hadath", diffusée sur "Radio Tataouine", que Abdelfattah Mourou allait diriger la campagne électorale d'Ennahdha pour l'accès à l'Assemblée Constituante.
Les critiques parvenues à l'INRIC et exprimées sur les médias et les réseaux sociaux émanent, principalement, de partis à tendance de Gauche. Le Parti Démocratique Progressiste (PDP) a, en effet, affirmé, dans un communiqué publié lundi qu'"offrir une tribune quotidienne à l'un des fondateurs et militants d'Ennahdha pour mener sa propagande politique, sous couvert de la religion, est une transgression de la saine émulation politique."
De son côté, le Forum Démocratique Pour le Travail et les Libertés (FDTL) insiste sur l'impératif de garder l'Islam comme dénominateur commun et comme facteur d'unité pour l'ensemble des Tunisiens, appelant les médias à "ne pas ouvrir ses tribunes aux symboles des partis et des courants politiques pour leur permettre de faire l'amalgame entre propagande politique et prédication religieuse."
Pour sa part, "Afek Tounes" affirme, dans un communiqué publié la semaine dernière, que cette émission télévisée reflète "un double langage et une dualité des rôles", faisant remarquer qu'"avancer l'argument de l'éducation religieuse et présenter Abdelfattah Mourou comme étant une personnalité indépendante", à travers cette émission relève de la pure et simple tromperie et consiste en une manipulation criante de l'opinion publique, en cette période pré-électorale.
M. Samir Bettaieb (Mouvement Ettajdid) avait récemment souligné, lors d'une intervention à la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, que "Abdelfattah Mourou n'est pas un homme de religion mais plutôt un politicien qui appartient à un courant à tendance religieuse", ajoutant que "l'animation d'une émission télévisée est une atteinte au pluralisme et au processus démocratique."
Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) s'est dit, mardi, vivement préoccupé par le recours à la propagande illégale au service d'un mouvement politique et d'un établissement médiatique, ce qui est susceptible de "menacer la transparence et l'objectivité de la mission médiatique" qui se doit d'être à l'écart de toute influence financière, politique, religieuse ou sociale, particulièrement en cette phase transitoire sensible.
Joint par téléphone, M. Mourou a déclaré, mardi, à l'agence TAP que ces critiques sont "une attaque menée par des partis politiques" qui ont enregistré, tous courants confondus, "une forte présence sur les plateaux des chaînes télévisées et radiophoniques", une présence qui dépasse de loin son taux d'apparition dans les médias.
Il a précisé avoir fait preuve d'une "grande vigilance pour qu'il n'y ait aucun risque d'amalgame entre le religieux et le politique dans cette émission."
"Je ne renoncerai pas à la présentation de cette émission, a-t-il affirmé, dès lors qu'il n'existe pas de texte juridique prohibant une telle activité et que ces critiques n'ont pas émané d'instances nationales élues."
M. Mourou a, en conclusion, nié appartenir au Mouvement Ennahdha, déclarant avoir refusé de diriger sa campagne électorale comme l'avait précédemment déclaré M. Rached Ghannouchi.
Egalement contacté par l'agence TAP, le ministère des Affaires religieuses s'est abstenu de tout commentaire concernant l'émission télévisée en question, arguant que "cette affaire relève de la polémique politique."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.