Coronavirus: Pr Fethi Batbout tire la sonnette d'alarme    Pays classés rouge, orange, vert : Voici les différentes mesures que les voyageurs doivent prendre à leur arrivée en Tunisie    19 nouveaux cas à Gabès    Coupe de Tunisie: La finale USMO-EST prévue pour dimanche 27 septembre    L'EOS C70 de Canon intègre toute la puissance de la monture RF à sa gamme de systèmes Cinema EOS    Exclusif - Qui sont les neuf diplomates et ambassadeurs tunisiens décorés dans l'ordre du mérite    Mouled 2020 : Les festivités à Kairouan annulées pour empêcher la propagation du Coronavirus    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 24 Septembre à 11H00    16,5 milliards de dinars provenant de l'économie parallèle à régulariser    Mieux vaut gérer les problèmes d'une démocratie naissante que ceux d'une dictature    Tunisie : Mise à jour de la liste des pays classés rouge    Programme TV du jeudi 24 septembre    Arabie Saoudite: Reprise de la Omra à compter du 4 octobre    La tunisienne Sonia Ben Ammar rejoint le casting de Scream 5    Contestation au sein d'Ennahdha : Les "insoumis" reviennent-ils à de meilleurs sentiments ?    Kais Saied mauvais perdant d'après Iyadh Elloumi    Confiscation et vente des biens mal acquis : Les ressources des ventes dans l'intérêt général    Le président de la République multiplie les messages et les mises en garde : « La Tunisie a un seul Président et une seule diplomatie »    Huawei partage avec ses partenaires ses normes de transparence    Emploi informel : Une alternative payante pour les jeunes    Coupe de Tunisie | Demi-finale – CSS-USM(0-1) : A l'usure !    Coupe de Tunisie | Demi-finale – CSC-EST : 0-2 : Logique respectée !    Prix du meilleur joueur UEFA : De Bruyne, Lewandowski et Neuer finalistes du trophée    Espagne : l'Atletico Madrid annonce l'arrivée de Luis Suarez    Parution de quatre livres de Mohamed Zinelabidine aux Editions Sotumedias dans la collection "Hypothésis"    L'IFT affiche sa rentrée littéraire avec "Kteb Tounsi" à Tunis, Sousse et Sfax    Tunisie:Yadh Elloumi qualifie les propos de Kais Saied de « populistes » et « d'irresponsables »    Presse écrite et électronique : Le 30 septembre 2020, dernier délai de dépôt des demandes pour bénéficier de la prise en charge des contributions patronales au régime légal de sécurité sociale    Météo : Temps partiellement nuageux sur tout le pays    Webinaire sur la technologie power-to-X comme technologie d'appui à la transition énergétique    Baromètre de la santé des PME : l'Etat doit tenir ses engagements à l'égard des entreprises pour leur permettre de faire face aux répercussions du Coronavirus    Le Tunindex gagne 0,33% au terme de la séance de mercredi    Tunisie: 107 nouvelles infections au coronavirus, un record quotidien à Monastir    Textile : Lancement du projet TEX-MED ALLIANCES en Tunisie    Institut Pasteur de Tunis et Commune de la Marsa : Conférence de presse et Cérémonie de remise de prix    La Turquie et la Grèce prêtes à des discussions exploratoires    Alassane Ouattara, le dernier round    Pas de distribution communautaire des portefeuilles régaliens    Du cinéma belge plein la vue!    Des nouveautés variées    L'ange blanc rejoint le ciel    Libye: Des pourparlers politiques prévus début octobre à Genève    Présentation de l'ouvrage "Médias et recompositions politiques dans la Tunisie post-Ben Ali" à l'IRMC    Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'homme par qui la polémique s'installe
Medias : Mourou sur Hannibal TV
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 08 - 2011

• «Je ne renoncerai pas à la présentation de cette émission, dès lors qu'il n'existe pas de texte juridique prohibant une telle activité», affirme Me Mourou
L'émission religieuse "Sahha Chribetkom", présentée par Abdelfattah Mourou, avocat et membre fondateur du Mouvement "Ennahdha", et diffusée à partir du premier jour de Ramadan sur la chaîne "Hannibal TV", a suscité de vives critiques de la part d'acteurs politiques et médiatiques, dont certains l'ont considérée comme "balisant la voie devant une propagande politique sous couvert de la religion".
L'Instance nationale pour la réforme de l'information et de la communication (Inric) indique, dans un communiqué rendu public hier, avoir reçu de la part des membres de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, de certains partis politiques, ainsi que de représentants de la société civile et de journalistes, des correspondances critiques concernant l'émission en question.
L'Inric considère qu'il s'agit là d'une transgression de la règle de neutralité, impérative en cette conjoncture délicate que vit le pays à la veille d'élections décisives. Elle recommande à "Hannibal TV" de surseoir à diffuser ce programme où risqueraient de se confondre propagande politique et prédication religieuse, l'exhortant à "confier la présentation de telles émissions à des théologiens indépendants". (Voir le texte intégral du communiqué de l'Inric).
Le communiqué comprend également des critiques acerbes contre la chaîne et son promoteur "qui exploite des ressources publiques et qui est, partant, tenue, dans le cadre de son accord conclu avec les autorités publiques, d'honorer ses engagements contractuels, notamment l'obligation de respecter la neutralité dans le traitement des questions relatives à la chose publique".
M. Mourou, précise le communiqué, est un dirigeant politique, étroitement lié à l'un des partis connus de la scène tunisienne (Ennahdha, Ndlr), "parti au nom duquel il a souvent participé à des meetings et à des talk-shows télévisés, au point que des informations ont circulé au sujet de sa conduite de la campagne électorale de ce parti".
Le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, avait déclaré, le 23 mai dernier, au cours de l'émission "Al Hadath", diffusée sur "Radio Tataouine", que Abdelfattah Mourou allait diriger la campagne électorale d'Ennahdha pour l'accès à l'Assemblée constituante.
Les critiques parvenues à l'Inric et exprimées sur les médias et les réseaux sociaux émanent, principalement, de partis à tendance de gauche. Le Parti démocratique progressiste (PDP) a, en effet, affirmé, dans un communiqué publié lundi, qu'"offrir une tribune quotidienne à l'un des fondateurs et militants d'Ennahdha pour mener sa propagande politique, sous couvert de la religion, est une transgression de la saine émulation politique".
De son côté, le Forum démocratique pour le travail et les libertés (Fdtl) insiste sur l'impératif de garder l'Islam comme dénominateur commun et comme facteur d'unité pour l'ensemble des Tunisiens, appelant les médias à "ne pas ouvrir ses tribunes aux symboles des partis et des courants politiques pour leur permettre de faire l'amalgame entre propagande politique et prédication religieuse".
Pour sa part, "Afek Tounes" affirme, dans un communiqué publié la semaine dernière, que cette émission télévisée reflète "un double langage et une dualité des rôles", faisant remarquer qu'"avancer l'argument de l'éducation religieuse et présenter Abdelfattah Mourou comme étant une personnalité indépendante", à travers cette émission relève de la pure et simple tromperie et consiste en une manipulation criante de l'opinion publique, en cette période pré-électorale.
Une atteinte au processus démocratique
M. Samir Bettaïeb (Mouvement Ettajdid) avait récemment souligné, lors d'une intervention à la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, que "Abdelfattah Mourou n'est pas un homme de religion mais plutôt un politicien qui appartient à un courant à tendance religieuse", ajoutant que "l'animation d'une émission télévisée est une atteinte au pluralisme et au processus démocratique."
Le Syndicat national des journalistes tunisiens (Snjt) s'est dit, hier, vivement préoccupé par le recours à la propagande illégale au service d'un mouvement politique et d'un établissement médiatique, ce qui est susceptible de "menacer la transparence et l'objectivité de la mission médiatique" qui se doit d'être à l'écart de toute influence financière, politique, religieuse ou sociale, particulièrement en cette phase transitoire sensible. (Voir le texte intégral du Snjt).
Joint par téléphone, M. Mourou a déclaré, hier, à l'agence TAP que ces critiques sont "une attaque menée par des partis politiques" qui ont enregistré, tous courants confondus, "une forte présence sur les plateaux des chaînes télévisées et radiophoniques", une présence qui dépasse de loin son taux d'apparition dans les médias.
Il a précisé avoir fait preuve d'une "grande vigilance pour qu'il n'y ait aucun risque d'amalgame entre le religieux et le politique dans cette émission."
"Je ne renoncerai pas à la présentation de cette émission, a-t-il affirmé, dès lors qu'il n'existe pas de texte juridique prohibant une telle activité et que ces critiques n'ont pas émané d'instances nationales élues".
M. Mourou a, en conclusion, nié appartenir au Mouvement Ennahdha, déclarant avoir refusé de diriger sa campagne électorale comme l'avait précédemment déclaré M. Rached Ghannouchi.
Egalement contacté par l'Agence TAP, le ministère des Affaires religieuses s'est abstenu de tout commentaire concernant l'émission télévisée en question, arguant que "cette affaire relève de la polémique politique".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.