ARP: Marathon de réunions sur la loi sur les chèques    Farouk Bouasker : Tous les candidats à la présidentielle sont égaux devant l'ISIE et de la loi électorale    Présidentielle 2024: Kaïs Saied retire le formulaire de parrainage    La mannequin d'origine palestinienne Bella Hadid retirée de la campagne de publicité de Adidas    Un drone qui a traversé trois pays et frappé Tel Aviv : Israël révèle les détails d'une attaque inédite    Sousse: Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat inspecte les activités des unités hôtelières    La CIJ déclare que l'occupation des territoires palestiniens par Israël viole le droit international    Pourparlers de Genève sur le Soudan: l'ONU juge la première étape «encourageante»    Mourad Zeghidi exprime son soutien à tous les prisonniers du décret 54, depuis sa prison    «Appareil secret d'Ennahdha» : La Cour d'appel fixe l'audience au 1er août    Lancement d'un itinéraire touristique : Sur la route de l'harissa au Cap Bon    La situation financière de la BFPME demeure très critique, selon les commissaires aux comptes    Crise des docteurs chômeurs : Comment remédier à l'inadéquation entre les formations académiques et les besoins réels du marché du travail ?    Ce que révèle la 10e édition du baromètre EY : Les entreprises tunisiennes font preuve d'une résilience extraordinaire    Banque mondiale: L'économie marocaine a fait preuve de résilience et s'est redressée    Mercato : Yassine Ayari vers Blackburn    L'UST en pleine tourmente : Naufrage à l'horizon    Jeux paralympiques Paris 2024 (28 Août-8 Septembre) : Bouger pour vivre ensemble    Ils ont dit…    Kais Saïed, candidat à un nouveau mandat, lors de la présidentielle du 6 octobre prochain    Pourquoi | Les Dab et les billets abîmés    Population en Tunisie : 13 millions de Tunisiens dans 10 ans    Ouverture du Festival International de Carthage avec « Ayech Leghnayati » de Lotfi Bouchnak : Un demi-siècle de musique et de partage    Météo : Temps peu nuageux et températures stationnaires    Quand tombent les masques !    Barrages : Un taux de remplissage de 27,5%, 170 millions de m3 de moins qu'en 2023    Amor Jomni à Pékin: La calligraphie arabe...en chinois (Album photos)    Horoscope du 20 juillet : Une journée placée sous le signe de la Réflexion    France – Assemblée Nationale : Election des Vice-Présidents, Le RN Ecarté    Incendie dans l'Oasis de Tozeur : 600 palmiers endommagés    Kaïs Saïed se lance dans la course présidentielle depuis Borj El Khadra    Présidentielle - Le Tribunal administratif confirme la nécessité de présentation d'une procuration explicite    Voyage au cœur de l'étrange : Quels sont les hôtels les plus hantés du monde ?    Revue de la semaine du 12 au 19 juillet: Kaïs Saïed: Des mesures urgentes pour la réforme éducative    Panne informatique mondiale : Microsoft pointe du doigt une mise à jour défaillante    Météo en Tunisie : temps favorable à la baignade au nord et au golfe de Gabès    JO 2024 : Le pari de Paris    19 juillet : Une journée historique marquée par des événements mondiaux et des figures notables    Ballon d'Or 2024 : Qui sont les favoris après l'Euro et la Copa América ?    Encore une fois, Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne    Ooredoo, sponsor officiel du Festival International de Carthage pour la troisième année consécutive    Festival de Carthage : Interdit aux moins de 6 ans ?    Joe Biden testé positif au Covid-19    Classement FIFA : La Tunisie maintient sa 41e place    Quand les Jeux Olympiques de Paris 2024 auront-ils lieu ?    Guerre en Palestine: Poursuite du carnage à Gaza… à huis clos    De Beykoz à Sidi Bou Saïd: Le verre voyageur dans tous ses éclats    JO 2024: Mehrez Boussayene, membre de la Commission de discipline    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les pensionnaires de "Dar Ellama" n'ont pas le même passé mais partagent le même présent
Publié dans TAP le 01 - 10 - 2012


Tweet
Share
TUNIS (TAP) - "Dar Ellama" ou "La maison de rencontre" est une des unités de vie privées pour personnes âgées, ouverte depuis 2006 au Bardo. Ses pensionnaires viennent de divers horizons, ils n'ont pas le même passé mais partagent le même présent...
L'idée pour l'équipe de Dar Ellama est de réunir les attributs d'une vie, le plus proche possible du milieu naturel.
"Quand ils sont bien dans leur élément, nos seniors, là où ils se trouvent, peuvent bien nous servir par leur vécu et leurs expériences pleines d'enseignements", a relevé la directrice, Leila Khlifi, avec beaucoup de respect.
"La prise en charge des personnes âgées comme celle des enfants est une grande responsabilité. L'engagement dans cette vocation, doit se faire par choix et non par contrainte", a-t-elle soutenu.
L'institution accueille 14 personnes qui ne sont pas tous sans soutien familial. "Devant l'incapacité de prendre en charge un parent atteint d'une ou de plusieurs maladies de la vieillesse, l'Alzheimer, notamment, certaines familles font appel à ces centres", explique-t-elle.
Les frais de prise en charge varient entre 15 et 25 dinars par mois, selon l'état de santé du pensionnaire et ses besoins en soin. L'équipe est composée d'auxiliaires de vie, d'infirmiers et d'aides infirmiers.
La directrice ambitionne de développer ce projet pilote qui compte déjà une section à Khaznadar, à Tunis.
Les centres de prise en charge des personnes âgées demeurent la meilleure alternative, l'expérience du placement familial ayant eu un faible écho auprès des familles tunisiennes malgré les incitations accordées par l'Etat, selon certains sociologues de centres pour personnes sans soutien familial.
Ferjania, octogénaire, ne regrette plus d'être là. Les enfants que son mari a eu d'un premier mariage l'avaient placée, malgré elle, dans cet établissement.
"Je ne me sens pas de trop. Ici je partage la même vie avec des gens dans la même situation que moi".
Cheikh Kilani a débarqué dans ce centre après avoir été chassé de la maison par sa femme. "Je n'ai pas à me plaindre mais beaucoup de gens vivent dans des conditions meilleures", a-t-il lancé, l'air affligé. Comme s'il voulait insinuer que rien ne remplace la chaleur de la vie familiale.
La législation (loi n°114 de 1994 datant du 31 octobre 1994 et du décret n°1630 en date du 12 juillet 2004) accorde aux promoteurs plusieurs incitations pour les encourager à investir dans ce secteur.
Depuis, plusieurs établissements privés ont vu le jour à l'instar de la résidence "Les Jasmins" à Mutuelleville, le club de jour "Nourani", à Moknine, dans le gouvernorat de Monastir, en plus de 13 sociétés de services destinées aux personnes âgées.
A l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre de chaque année, le ministère des affaires de la femme a prévu plusieurs campagnes de sensibilisation, en collaboration avec d'autres départements et associations actives dans ce domaine.
Une conférence sur le volontariat après la retraite est programmée pour le jeudi 4 octobre à Tunis.
Des consultations gratuites à domicile et dans les centres de la santé de base sont fournies aux personnes de troisième âge.
Le slogan de la journée est prêté d'un proverbe tunisien qui considère qu'une famille sans une personne âgée est comparable à une ferme sans puits (Dar bla kbir kif sania bla bir).
Tweet
Share
Suivant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.