2019, L'Afrique, …, le plus morcelé de tous les continents.    Tunisie: Marouane Abassi s'explique sur la hausse du taux d'intérêt directeur de la BCT    Ligue 1, J15: Les arbitres des rencontres prévues ce weekend    Tunisie – Foot Super coupe: report du match EST-CA suite à la demande de la Fédération de football qatarie    100Artisanes Tunisiennes à Paris du 5 au 7 avril 2019 pour promouvoir le patrimoine tunisien    Inter : les détails de l'offre pour Ivan Rakitic    Les athlètes Tunisiens remportent 9 médailles au Handisport Meeting de Sharjah    Le duo Jihed Bedoui / Houyem Ghattas fait son show !    JAC 2019: Bumcello le duo trip hop au feu sacré    JAC 2019: Charlie Winston    Alerte aux mélomanes ! Anghami Plus est disponible gratuitement et en exclusivité chez Orange Tunisie    Grève générale possible à la Compagnie de Phosphate de Gafsa, le 5 mars prochain    Forum de l'ESEN: Seize-IT : Junior Forum le 27 février au Technopole de la Manouba    Tunisie- Le calendrier électoral sera bientôt dévoilé    Attaché à la stabilité gouvernementale    Le président Caïd Essebsi décore Hamdi Meddeb    Un club Astro ouvre ses portes    Vidéo... Hausse du taux directeur de la BCT : ''C'est de l'arnaque'', selon Salem Labiadh    La loi du silence    Les admis réclament leur intégration    L'Association Tunisienne des Etudiants en Pharmacie organise l'événement " ATEP TALKING MENTAL HEALTH    Le secteur bancaire face à de nouveaux défis    La Steg étouffe    L'opposition n'est pas plus démocrate que les autres    La promotion de l'entrepreneuriat à l'examen    Des mesures en faveur des potières de Sejnane    Pour impulser les projets en suspens dans la région    Est-ce le retour à Tyr ?    Des personnalités nationales vont bientôt rejoindre Nidaa Tounes, selon Abderraouf Khamassi    Tennis – Open de Rio de Janeiro : Malek Jaziri éliminé par l'Argentin Federico Delbonis (1er Tour)    L'Espérance à la cime de la gloire    Le Qatar envisage de poursuivre l'Arabie saoudite devant les tribunaux internationaux    Quelles sont les conséquences de la hausse du taux directeur de la Banque Centrale?    Tunisie: Affaire Baraket Essahel, maintien en détention de l'un des deux gardes en détention    Tunisie- Un don de 830 mille euros pour la STEG    Tunisie- Retour aux négociations entre le ministère de l'enseignement et l'UGTT    Tunisie: La Commission du consensus à l'ARP échoue à parvenir à une entente sur la réforme de loi électorale    LdC Europe (8ès aller): les rencontres de ce mercredi et le programme TV    Météo: Prévisions pour Mercredi 20 février 2019    Bochra, Wided et Emma avec Macron pour l'égalité entre les femmes et les hommes    France: Plusieurs blessés dans une attaque à l'arme blanche à Marseille    La Tunisie exprime sa satisfaction    Un nouveau livre de Hela Ouardi qui fera débat : Les Califes maudits    La situation économique de la Tunisie reste son seul point faible, selon Gilles Kepel    Liban- Une femme à la tête du ministère de l'Intérieur    Egypte : Un terroriste se fait exploser dans la foule en plein centre du Caire    Encore quelques jours pour le programme d'entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu    Libération des 14 travailleurs tunisiens enlevés en Libye : Satisfaction des autorités tunisiennes et libyennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pensionnaires de "Dar Ellama" n'ont pas le même passé mais partagent le même présent
Publié dans TAP le 01 - 10 - 2012


Tweet
Share
TUNIS (TAP) - "Dar Ellama" ou "La maison de rencontre" est une des unités de vie privées pour personnes âgées, ouverte depuis 2006 au Bardo. Ses pensionnaires viennent de divers horizons, ils n'ont pas le même passé mais partagent le même présent...
L'idée pour l'équipe de Dar Ellama est de réunir les attributs d'une vie, le plus proche possible du milieu naturel.
"Quand ils sont bien dans leur élément, nos seniors, là où ils se trouvent, peuvent bien nous servir par leur vécu et leurs expériences pleines d'enseignements", a relevé la directrice, Leila Khlifi, avec beaucoup de respect.
"La prise en charge des personnes âgées comme celle des enfants est une grande responsabilité. L'engagement dans cette vocation, doit se faire par choix et non par contrainte", a-t-elle soutenu.
L'institution accueille 14 personnes qui ne sont pas tous sans soutien familial. "Devant l'incapacité de prendre en charge un parent atteint d'une ou de plusieurs maladies de la vieillesse, l'Alzheimer, notamment, certaines familles font appel à ces centres", explique-t-elle.
Les frais de prise en charge varient entre 15 et 25 dinars par mois, selon l'état de santé du pensionnaire et ses besoins en soin. L'équipe est composée d'auxiliaires de vie, d'infirmiers et d'aides infirmiers.
La directrice ambitionne de développer ce projet pilote qui compte déjà une section à Khaznadar, à Tunis.
Les centres de prise en charge des personnes âgées demeurent la meilleure alternative, l'expérience du placement familial ayant eu un faible écho auprès des familles tunisiennes malgré les incitations accordées par l'Etat, selon certains sociologues de centres pour personnes sans soutien familial.
Ferjania, octogénaire, ne regrette plus d'être là. Les enfants que son mari a eu d'un premier mariage l'avaient placée, malgré elle, dans cet établissement.
"Je ne me sens pas de trop. Ici je partage la même vie avec des gens dans la même situation que moi".
Cheikh Kilani a débarqué dans ce centre après avoir été chassé de la maison par sa femme. "Je n'ai pas à me plaindre mais beaucoup de gens vivent dans des conditions meilleures", a-t-il lancé, l'air affligé. Comme s'il voulait insinuer que rien ne remplace la chaleur de la vie familiale.
La législation (loi n°114 de 1994 datant du 31 octobre 1994 et du décret n°1630 en date du 12 juillet 2004) accorde aux promoteurs plusieurs incitations pour les encourager à investir dans ce secteur.
Depuis, plusieurs établissements privés ont vu le jour à l'instar de la résidence "Les Jasmins" à Mutuelleville, le club de jour "Nourani", à Moknine, dans le gouvernorat de Monastir, en plus de 13 sociétés de services destinées aux personnes âgées.
A l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre de chaque année, le ministère des affaires de la femme a prévu plusieurs campagnes de sensibilisation, en collaboration avec d'autres départements et associations actives dans ce domaine.
Une conférence sur le volontariat après la retraite est programmée pour le jeudi 4 octobre à Tunis.
Des consultations gratuites à domicile et dans les centres de la santé de base sont fournies aux personnes de troisième âge.
Le slogan de la journée est prêté d'un proverbe tunisien qui considère qu'une famille sans une personne âgée est comparable à une ferme sans puits (Dar bla kbir kif sania bla bir).
Tweet
Share
Suivant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.