Résultats préliminaires des élections présidentielles anticipées    Hafedh Caid Essebsi empêché d'entrer en Tunisie ?    Tunisie – Taux de participation au vote : 40% en Tunisie et 20% à l'étranger    Tunisie – Beaucoup de jeunes auraient été empêchés d'accéder aux bureaux de votes    L'Etoile du Sahel s'incline conte Asante Kotoko    Tunisie – Macron adresse ses condoléances à la famille Caïed Essebsi et témoigne sa sympathie au peuple tunisien    Nabil Bafoun effectue son devoir électoral au Bardo    En vidéo : Salma Elloumi vote à Nabeul    Programme TV du dimanche 15 septembre    CHAN-2020 – Tunisie : 25 joueurs se prépapent pour le match face à la Libye    Espérance de Tunis : formation rentrante contre l'Elect Sport    Le couple Zbidi s'acquitte de son devoir électoral    En photos : Abdelfattah Mourou et son épouse votent à la Marsa    Le Secrétaire général de l'UGTT Noureddine Taboubi vote à Fouchana    Ligue des champions : l'Etoile du Sahel prête pour défier Asante Kotoko    Les jeunes handballeuses tunisiennes remportent le Championnat d'Afrique des Nations à Niamey et se qualifient pour le Mondial de Roumanie    Ce que l'on sait de la tentative d'agression au couteau sur un agent de sécurité    Protestation devant le bureau de l'IRIE à Ben Arous    Rappel des différentes étapes du vote    BEN ALI serait toujours vivant, et poursuit sa convalescence chez-lui à Jeddah    Samsung Electronics célèbre ses 50 ans à l'IFA 2019    Programme TV du samedi 14 septembre    Projet tuniso-allemand : Nouvelle académie de gestion automobile à Sousse    La Cinémathèque Tunisienne rend hommage à Youssef Ben Youssef du 17 au 20 septembre (Programme)    A TOUS LES FANS DE BEAUTE : FOREO ARRIVE EN TUNISIE    En photos : CEED Tunisie honore ses jeunes entrepreneurs diplômés    Un quart des migrants arrivant en Italie sera accueilli en Allemagne    SIAMAP 2019: 14ème salon de l'agriculture, du machinisme agricole et de la pêche du 24 au 29 septembre    SAVE THE DATE – "Rêvons la Medina"    Festival National du Théâtre Tunisien: Première édition hommage à l'homme de théâtre Moncef Soussi    L'Equipe nationale de handball (filles – juniors) se qualifie pour la finale du Championnat d'Afrique des Nations à Niamey    Présidentielle 2019 : Démarrage des votes pour les Tunisiens à l'étranger    Une banque française refuse d'ouvrir des comptes à des étudiants tunisiens    Italien Business oscars 2019    Partenariat stratégique entre MERZ Pharmaceuticals et le Groupe VERTU    Le siège de la RNTA violé par des gangs du marché parallèle munis de bâtons et d'armes blanches selon leur syndicat de base    Italian Business Oscars 2019    Les Tunisiens trollent le député français ayant critiqué la Tunisie    BLACK MAMBA Un film de Amel Guellaty Avec Sarra Hannachi    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    EMEL MATHLOUTHI PUBLIE UNE NOUVELLE CHANSON + UNE NOUVELLE VIDEO    Salon MUSE de Mood Talent du 20 au 22 septembre 2019 à Dar El Marsa    En photos : Hend Sabri à la Mostra de Venise, encore un look qui fait sensation…    4 prix pour la Tunisie à la Mostra de Venise    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand on n'a que l'oubli...
Célébration de la Journée mondiale de l'Alzheimer
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 09 - 2012


Besoin d'un plan national sur l'Alzheimer.
En Tunisie, 35 mille personnes souffrent de cette maladie. A l'horizon 2020, ils atteindront les 60 mille.
L'Alzheimer ou la maladie de la vieillesse figure sur la liste des maladies de démence. Elle suit, tant dans le monde que dans notre pays, une courbe croissante. En effet, si les Tunisiens atteints d'Alzheimer comptent, à peu près, quelque 35 mille cas; ce chiffre risque de quasiment doubler au bout de huit ans : les estimations à l'horizon 2020 anticipent sur 60 mille cas. Notons que dans le monde, les victimes de cette démence sont dans l'ordre de 25 millions de personnes.
Une maladie donc en évolution positive à prendre au sérieux, notamment dans une société de plus en plus nucléaire, où le quotidien et son rythme frénétique jouent, parfois, au détriment d'une bonne prise en charge et d'un bon accompagnement des seniors. Que dire donc lorsque ces derniers sont en proie à l'oubli. La célébration annuelle de la Journée mondiale de l'Alzheimer fixée au 20 septembre, vise, d'abord à mettre en lumière une pathologie qui fait bel et bien partie de notre panoplie épidémiologique. Elle tend, par ailleurs, à mettre en place une approche globale, incluant aussi bien l'orientation de la population cible vers les institutions et les structures appropriées, l'information et l'appui de la famille quant à une meilleure prise en charge de la personne atteinte d'Alzheimer.
A l'instar des pays occidentaux et orientaux, la Tunisie célèbre la Journée mondiale de l'Alzheimer, une célébration qui, à chaque fois, s'accompagne d'actions multiples pour mieux traiter cette maladie.
Cette année, l'on zoom plus particulièrement sur l'un des plus pertinents mécanismes sanitaires, établi depuis quelque temps, dans l'optique de promouvoir la prise en charge des malades d'Alzheimer, l'accompagnement de leurs proches, ainsi que la formation des compétences paramédicales spécialisées. Il s'agit, en effet, du Centre Alzheimer situé à l'hôpital Razi, qualifié par le Pr Riadh Guouider, chef de service neurologie et directeur dudit centre, comme «l'unique centre spécialisé en la matière en Afrique et dans le monde arabe». « L'évolution croissante de cette maladie nécessite d'être prise en considération surtout qu'elle influe, aussi bien, sur le patient en question que sur toute sa famille. En Tunisie, explique le Pr Guouider, fort nombreuses sont les familles qui doivent agencer leur quotidien avec les besoins spécifiques d'un proche atteint d'Alzheimer».
L'Alzheimer, ou appelé communément la maladie de la vieillesse, fait partie des maladies neurologiques qui peuvent atteindre les personnes âgées de plus de 60 ans. Selon les données fournies par le Pr Guouider, elle est fréquente chez les octogénaires. Parmi les symptômes phare de cette maladie, l'on compte les troubles de mémoire. « Toutefois, précise le neurologue, les troubles de mémoire ne renvoient pas inéluctablement à la maladie d'Alzheimer. Même chose pour le facteur d'hérédité: ce facteur participe, certes, à l'Alzheimer sans pour autant en être une composante évidente. Pour avoir la certitude qu'il s'agit bel et bien d'Alzheimer, il est impératif de procéder à une véritable cascade de diagnostics».
Prendre en charge les malades, épauler leurs familles
Le Centre Alzheimer met à la disposition des malades des prestations adaptées à leur maladie. Cela commence par un accueil de jour, qui s'accompagne d'un diagnostic approprié. Les familles bénéficient, par ailleurs, d'une meilleure information sur une maladie qui semble difficile à cerner et à gérer. L'encadrement des proches est susceptible de faciliter l'accompagnement des malades dans leur milieu familial. « Nous procédons, également, à la formation des compétences que l'on veut absolument qualifiées pour subvenir aux besoins médicaux et paramédicaux des patients. D'autant plus que nous consacrons un volet consistant à la recherche sur l'Alzheimer; un travail indispensable pour le cernement de la cartographie épidémiologique de cette maladie qui va nous permettre de mieux orienter nos axes d'intervention», renchérit le directeur du centre.
Parallèlement aux prestations du Centre Alzheimer, la société civile s'active, de son côté, pour accorder aux personnes atteintes par cette maladie ainsi que leurs familles l'appui moral dont elles ont besoin. C'est le cas de l'Association Alzheimer Tunisie qui, depuis 2009, s'applique à l'orientation des familles sur tout ce qui a trait à cette maladie. « Les familles sollicitent souvent des informations précises sur des questions médicales, juridiques et autres. C'est pourquoi nous avons instauré la tradition des ateliers pour familles des malades d'Alzheimer afin de les aider à mieux comprendre les spécificités de cette maladie et à résoudre au mieux le problème de prise en charge», indique Mme Alouane, présidente de l'association. Une prise en charge qui implique également l'intervention et l'appui de psychologues et d'orthophonistes dont les compétences sont indispensables pour mieux traiter la maladie. L'association met également à la disposition des malades des ateliers d'activités manuelles et de jeux, et ce, afin de libérer quelque peu les proches.
A l'occasion de la célébration, hier, de la Journée mondiale de l'Alzheimer, l'association a concocté, et pour la troisième année consécutive, des ateliers et une table ronde au profit des familles concernées dans le but de vulgariser davantage l'information sur l'Alzheimer.
Certes, ce travail dénote un souci confirmé sur la nécessité de mieux prendre en charge les seniors atteints par cette maladie. Toutefois, et compte tenu du nombre de plus en plus croissant de cas, il convient désormais de renforcer les structures existantes et conjuguer les efforts autour d'axes de priorité. Le Pr. Guouider insiste sur l'impératif d'établir un plan national sur l'Alzheimer, une maladie qui évolue et qui coûte cher tant pour les familles des malades que pour l'Etat. Il est à noter en effet qu'un traitement médical spécifique coûte entre 150/DT et 200/DT par mois, et ce, sans compter les exigences paramédicales. « Il existe un projet envisagé en la matière sur lequel nous nous penchons, ainsi que la direction des soins et de la santé de base ( DSSB). Il est également recommandé de décentraliser les services du Centre Alzheimer pour toucher les régions intérieures», souligne notre interlocuteur qui tient à rappeler l'un des slogans relatifs aux malades d'Alzheimer : « Ce n'est pas parce qu'ils oublient qu'on doit les oublier».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.