Campagne électorale, levée de la compensation… Les 5 infos de la journée    Ooredoo tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Jasmin Open Monastir (WTA 250), 2e tournoi phare en Afrique marqué par la participation d'Ons Jabeur et le soutien de la marque KIA au Tennis    Tunisie – Tabboubi : Il faut un SMIG de plus de mille dinars pour prétendre lever les subventions    Olympique de Béja : Conférence de presse sur le départ de Kouki (Vidéo)    Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Béja: 20 tonnes de "zgougou" disponibles sur le marché [Vidéo]    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    FTF : La date de démarrage de la Ligue 1 Pro est dévoilée !    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Tunisie : Grave accident de la route    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Le CA entre ombres et lumières : Cherche l'éclaircie...    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    Express    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Spectacle Lotfi Abdelli : La polémique va-t-elle mettre fin au one man show de l'humoriste Tunisien?
Publié dans Tekiano le 09 - 08 - 2022

Lotfi Abdelli , l'humoriste tunisien défraye la chronique depuis quelques jours. La tournée de son one man show "Lotfi Abdelli a 50 ans, je le dis comme je le pense" a été interrompue suite à un incident à Sfax et tous les spectacles de la saison sont reportés.
L'humoriste Lotfi Abdelli se trouve sous les feux de la critique et les reproches de la part des sécuritaires ce qui a contraint son producteur à annoncer l'annulation de tous les prochains spectacles.
Une grande polémique a suivi son one man show "Lotfi Abdelli a 50 ans, je le dis comme je le pense", dimanche 07 août 2022, au théâtre de plein de sidi Mansour, à Sfax.
Ce spectacle très attendu par le public du Festival international de Sfax a été accompagné par le retrait des forces de l'ordre affectés sur place, cédant la place à une grande confusion. Certains ont essayé d'interrompre le spectacle sous prétexte d'" expressions immorales et d'insinuations d'ordre sexuel ayant touché à des membres du gouvernement, au président de la république et à l'institution sécuritaire ".
La correspondante de l'agence TAP, a constaté que le spectacle a réussi à divertir le public, de tout âge, assez nombreux avant qu'il soit brusquement interrompu. Devant la volonté de certains agents qui ont essayé à maintes reprises d'interrompre le spectacle, Lotfi Abdelli a gardé son calme. Il a exprimé son respect pour tous les honnêtes sécuritaires, fustigeant les agissements d'une minorité d'entre eux qui ont essayé de mettre fin au show.
Certains agents ont également essayé d'intervenir dans le travail des journalistes et d'interdire aux représentants des médias de filmer les scènes de confusion qu'a connu le spectacle et en les agressant verbalement, indique la correspondante de TAP.
Peu avant le spectacle, l'artiste s'est adressé à son public, disant que les mauvaises expressions font partie de son nouveau spectacle, tout comme dans les anciens. il a estimé que la laideur du vocabulaire qu'il utilise dans ses oeuvres ne représente qu'un pourcentage minime de ce qui existe dans la vraie vie des Tunisiens.
Report du spectacle de Lotfi Abdelli et réactions des sécuritaires et des organisateurs de Festivals
Des réactions ont été exprimé ce lundi concernant cet incident, par différentes parties , notamment le ministère de l'Intérieur dont les agents qui sécurisent l'espace du festival à Sfax y ont été impliqué.
Le producteur du spectacle et les organisateurs de certains festivals ont également publié leur position. Certains ont annoncé le report des dates prévues pour ce show.
Le bureau exécutif du syndicat national des forces de l'ordre s'est désisté de la sécurisation des spectacles de Lotfi Abdelli annonçant qu'il n'assurera aucun de ses spectacles dans le futur. Dans un communiqué publié, lundi, dans l'après-midi, la même source a menacé de " poursuivre en justice, toute personne qui essaye de toucher aux sécuritaires ou de les rabaisser ".
Le syndicat a estimé que le spectacle de Lotfi Abdelli à Sfax constitue une atteinte flagrante contre les forces de l'ordre et rentre dans la case des actes de diffamation. Le contenu du spectacle est jugé " diffamatoire, contraire aux bonnes mœurs et n'a aucun lien avec l'artistique ", a-t-on encore précisé.
Hormis cette décision, les sécuritaires demeurent disposés à assurer tous les grands rassemblements dont " les manifestations culturelles et sportives ".
En parallèle, la société productrice du spectacle a décidé d'annuler tous les spectacles programmés jusqu'à nouvel ordre. Ce report intervient suite à " l'atteinte contre le producteur, Mohamed Boudhina, et la multiplication des abus et du harcèlement sécuritaires depuis le début de la tournée estivale du spectacle ", a-t-on souligné.
Un communiqué sur cette affaire a été rendu public par la direction du festival, a encore rapporté la journaliste du bureau régional de TAP à Sfax. La confusion qu'a connu le spectacle de Abdelli, à Sfax nous échappe, a-t-on indiqué.
"Côté organisationnel, toutes les précautions ont été prises en compte pour ce spectacle qui avait débuté normalement. Quoiqu'il ait été, à plusieurs reprises, interrompu, les organisateurs sont intervenus afin d'éviter tout incident en vue d'assurer la sécurité du public présent au théâtre de plein air de Sidi Mansour."
La direction du festival a salué les efforts des agents de sécurité et leur volonté d'assurer la sortie du public en toute sécurité. Le reste de la programmation de cette 42ème édition du festival se poursuivra normalement, assure la même source.
Le spectacle de Abdelli, programmé ce lundi soir, au Festival de la sirène de la mer à l'archipel de Kerkennah (près de Sfax) a été reporté. La direction du festival qui se tient dans sa 28ème édition du 5 au 20 août, a publié un communiqué annonçant un report décidé à la demande de la société productrice des spectacles de Abdelli.
Le directeur du festival de Kerkennah a déclaré à la correspondante de TAP à Sfax que la sécurité du public demeure leur premier souci. Il est impossible de s'aventurer à programmer un spectacle à forte affluence en plein air, le marché municipal de Kerkennah, en l'absence des agents de sécurité ", a-t-il dit.
Idem pour le festival de Bizerte qui a annoncé ce soir, l'annulation du spectacle de Abdelli programmé pour la soirée de mardi 9 août, au théâtre de plein air de Bizerte.
Les personnes ayant acheté un ticket pour ce spectacle ont le choix entre être remboursées ou avoir un ticket pour d'autres spectacles dont la valeur du ticket, ont annoncé les festivals de Bizerte et de kerkennah.
Lotfi Abdelli est un humouriste dont le public connait le style et son sens de critique qui touche à tous les aspects de la vie sociale, économique et politique.
Abdelli ne se pose aucune limite sur scène, un aspect que beaucoup de ses fans apprécient et qui a fait sa réputation dans des spectacles réussis qui drainent des milliers de spectateurs, de "Made in Tunisia", à "Just abdelli 100 % Tabou", jusqu'à son nouveau show, "Lotfi Abdelli a 50 ans, je le dis comme je le pense".
Cette polémique relève du paradoxe quand on sait que ce spectacle de Abdelli, tous comme ses précédents, connait une grande affluence de la part des spectateurs qui ne trouvent aucune gêne à le suivre en famille. Beaucoup de spectateurs adoptent son humour partant du fait que le vocabulaire dont l'artiste fait usage dans ses spectacles existe chez la majorité des Tunisiens.
L'artiste connu pour son sens de l'humour cru se trouve accusé d'atteinte aux bonnes mœurs. Après cet incident, Abdelli a déclaré que "le spectacle de Sfax sera peut-être le dernier en Tunisie."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.