Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    La FTF en total soutien de Maher Karoui    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Etoile du sahel : Agression de certains policiers sur Maher Karoui    FC Barcelone vs Real Madrid : Liens streaming pour regarder le match    Manifestation contre Kaïs Saïed devant le consulat de Tunisie à Pantin    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Tunisie – La STEG suspend ses services en ligne    COVID 19 : La Russie enregistre une flambée inédite de la situation épidémiologique    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'ancien ministre Abdelbaki Hermassi n'est plus    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Infrastructure : Le stade olympique de Sousse opérationnel dès mars 2022    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    L'Office des œuvres scolaires se digitalise    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    France-Ligue1 : Saint-Etienne, Wahbi Khazri buteur    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce samedi    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Tunisie – France : Entretien téléphonique Charfeddine-Darmanin    Cour de cassation : I Watch appelle l'exécutif à entériner la nomination de Moncef Kchaou    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Djaili Amadou Amal lauréate de la sixième édition du prix Goncourt en tournée en Tunisie    Monde- Daily brief du 20 octobre 2021: Poutine décrète une semaine chômée payée pour freiner l'épidémie de Covid-19    Donald Blome proposé ambassadeur auprès de la République Islamique du Pakistan    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie : L'examen italien de Badiaa Bouhrizi
Publié dans Tekiano le 03 - 12 - 2011

«Chanter devant un public qui ne me connait pas et qui ne comprend pas mes paroles n'était pas évident. C'était comme un examen pour moi» déclare Badiaa Bouhrizi après son show-case à Bari en Italie. La jeune auteure, compositeur et interprète semble avoir réussi son «examen». Tekiano y était.
Après le succès de sa participation au morceau "Enti Essout" et de sa performance lors du concert "L'Afrique fête la Démocratie" tenu le 11 novembre dernier, le premier album solo de Badiaa Bouhrizi est de plus en plus attendu. «J'ai fini les enregistrements. Il ne me reste plus que la post-production : le mixage, le mastering...etc» nous confie l'artiste. Et en attendant, elle multiplie les escapades scéniques. Il y a tout juste une semaine que Badiaa a donné un show-case à la ville de Bari en Italie dans le cadre du Medimex, salon dédié aux professionnels de la musique dans la Méditerranée. Sa participation à cet événement a été facilité par Tunisie Cultures, association fraîchement créé par un collectif d'opérateurs culturels tunisiens. Hisham Ben Khamsa, vice-président de cet organisme, nous en parle : «Les organisateurs du Medimex voulaient inviter un artiste tunisien pour donner un show case et participer à un colloque international portant sur le thème "Musique et Révolution". Nous trouvons que Badiaa Bouhrizi est une artiste emblématique dans ce sens, poursuit-il, Elle est représentative d'une vague de jeunes artistes dont la musique a rythmé la Révolution. En plus, Badiaa a un potentiel qui lui permet d'évoluer, de sortir de l'underground et de trouver de la place dans les circuits internationaux de l'industrie de la musique».
Il est 10h45 à la salle 6 du complexe Showville à Bari. Madou Mc s'installe derrière son laptop. Quelques résonnances electro s'empare d'une salle investie par environ une centaine de pros de l'industrie du spectacle. Guitare en main, Badiaa Bouhrizi fait son entrée sur scène. Accompagnée par Wissem Ziadi au violon, les premiers accords viennent exiger le silence du laptop et appeler le violon à faire son entrée en douceur. C'est "Assr", la ballade où Badiaa interpelle l'auditeur sur le sens de l'isolement et le réflexe que ça tue en chacun d'entre-nous. Elle revendique ainsi, dès le premier morceau du show-case son identité d'une auteure aux paroles contestataires, d'une artiste minimaliste favorisant la vibration des sonorités pures sur la complexité des compos organiques. Ensuite, elle enchaîne avec "Labess", morceau cumulant cri de détresse et appel aux armes sorti en décembre 2010 alors que les révoltés faisaient face aux balles assassines du tyran. Elle l'a interprété en featuring avec son frère cadet, le rappeur Madou Mc. "Il apporte à mon répertoire une touche urbaine. Son rap donne un aspect plus vif à ma musique" déclare Badiaa Bouhrizi.
Ensuite, place à la mélodicité dans "Nadi al Hifa". Dans ce remake de la chanson traditionnelle du Kef, le violon abandonne sa timidité. Wissem Ziadi y livre une performance dont la succulente mélodicité permet aux accords rythmiques de la guitare d'entraîner du groove, sans avoir besoin de basses ni de percussions. Badiaa explique ses choix : "Pour le show case de Bari, il était prévu que le percussionniste allemand David Kuckhermann m'accompagne. Notre concert donné récemment en Egypte était très réussi. Malheureusement, David n'a finalement pas pu nous accompagner en Italie. Et j'ai fini par décider de voir ce que ça donnerait un duo avec Wissem Ziadi au violon". "Ila Salma", "Kama Kala Abi" en version electro, "Salam" en featuring Madou Mc et "Haoum Guelou Blues", les morceaux se succèdent. Pour l'occasion, Badiaa Bouhrizi a même chanté une ballade turque dont la mélodie est bien connue chez-nous sous forme d'un hymne satirique chanté au stade à chaque finale de la Coupe de Tunisie. De quoi donner une dimension méditerranéenne à sa prestation. Et les réactions étaient positives : «Après le show case, plusieurs d'opérateurs culturels internationaux sont venus se renseigner sur Badiaa au stand tunisien. Ils voulaient la programmer. Il y a eu aussi des représentants de certains labels indépendants internationaux qui voulaient prendre contact avec elle»
Après la sortie récente de «Just have to grow», premier album de Awalé, formation londonienne à laquelle appartient Badiaa Bouhrizi, la jeune tunisienne se penche sur la post-prod de son premier album solo tunisois. Tiendra-t-il ses promesses universelles ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.