Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Monde-Daily brief du 03 octobre 2022: Guerre en Ukraine : Les Ukrainiens prouvent qu'ils peuvent repousser les russes, dit OTAN    Interception de 44 migrants subsahariens au large de la Tunisie    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Béja: Suspension des cours suite à l'agression d'une enseignante [Vidéo]    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    10 blessés dans un accident de la route à Kasserine [Vidéo+Photos]    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Noureddine Taboubi : pour lever la compensation, il faut un Smig d'au moins mille dinars !    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Classement WTA : Ons Jabeur dauphine, Kontaveit 3e, et Sherif revient dans le Top 50    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Express    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    L'Algérie sera candidate à l'organisation de la CAN 2025    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le monde unanime condamne la décision de Trump et Poutine pour une reprise immédiate des négociations
Publié dans Tuniscope le 07 - 12 - 2017

La décision du président des Etats-Unis de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à El Qods suscite les critiques et l'inquiétude de la communauté internationale
La Russie a réitéré mardi soir sa position de principe dans le conflit israélo-palestinien en soulignant la nécessité d'une « reprise immédiate » des pourparlers entre les deux parties sur l'ensemble des questions en suspens, y compris le statut d'El Qods, selon un communiqué du service de presse du Kremlin.
Diffusé à l'issue d'un entretien téléphonique entre le président Vladimir Poutine et son homologue palestinien Mahmoud Abbas, le communiqué indique que les deux hommes « ont discuté des problèmes inhérents au règlement du conflit au Moyen- Orient ».
D'autant plus que la communauté internationale n'a jamais reconnu El Qods comme capitale d'Israël, ni l'annexion de sa partie orientale conquise en 1967 et considère que le statut final de la ville devra être négocié.
Le pape François appelle au respect du statu quo à El Qods
Le pape François a appelé hier au respect du statu quo de Jérusalem et à faire preuve de « sagesse et prudence », alors que le président américain, Donald Trump, s'apprête à reconnaître la Ville sainte comme capitale d'Israël.
« Je ne peux taire ma profonde inquiétude pour la situation qui s'est créée ces derniers jours » autour de Jérusalem, a déclaré le pape lors de son audience hebdomadaire.
« J'adresse un appel vibrant pour que tous s'engagent à respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes de l'ONU ». Mardi soir, le pontife argentin s'était entretenu par téléphone avec le président palestinien, Mahmoud Abbas, avait annoncé le porte-parole du Vatican sans donner plus de précisions.
« Jérusalem est une ville unique, sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, qui y vénèrent les Lieux saints de leurs religions respectives, et elle a une vocation spéciale pour la paix », a déclaré le pontife argentin hier devant des milliers de fidèles au Vatican. «Je prie le Seigneur que cette identité soit préservée et renforcée, au bénéfice de la Terre sainte, du Moyen-Orient et du monde entier, et que prévalent sagesse et prudence, pour éviter d'ajouter de nouveaux éléments de tension dans un panorama mondial déjà convulsif et marqué par tant de conflits cruels», a-t-il insisté.
Erdogan: «Nous réunirons un sommet de l'OCI»
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a averti mardi soir que le statut d'El Qods occupée était «une ligne rouge», évoquant une possible rupture diplomatique avec Israël si Washington devait reconnaître la ville sainte comme capitale. El Qods occupée «est une ligne rouge pour les musulmans», a lancé M. Erdogan à l'adresse de son homologue américain Donald Trump. «Nous allons mener cette lutte jusqu'au bout avec détermination.
Et cela pourrait aller jusqu'à la rupture de nos relations diplomatiques avec Israël », a-t-il ajouté lors d'un discours devant le groupe parlementaire du parti au pouvoir, l'AKP. « En tant que président en exercice de l'OCI (Organisation de la coopération islamique), nous allons suivre cette question jusqu'au bout. Si une telle décision est prise, nous réunirons sous 5 ou 10 jours un sommet des leaders de l'OCI à Istanbul. Nous mettrons en mouvement tout le monde musulman lors de ce sommet», a-t-il encore dit.
Emmanuel Macron qualifie la décision de «regrettable»
Le président français Emmanuel Macron avait fait part lundi à son homologue américain Donald Trump de «sa préoccupation sur la possibilité que les Etats-Unis reconnaissent unilatéralement Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël», a indiqué l'Elysée. Lors d'un entretien téléphonique,
« Emmanuel Macron a rappelé que la question du statut de Jérusalem devra être réglée dans le cadre des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, visant en particulier l'établissement de deux Etats vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Jérusalem pour capitale », selon un communiqué de l'Elysée. Réagissant hier à la décision de Donald Trump, Emmanuel Macron l'a qualifiée de « regrettable » avant d'ajouter qu'il « n'approuve pas » l'acte de son homologue américain.
La Maison- Blanche qui avait annoncé la date et l'heure de la déclaration avait fait part de l'entretien téléphonique entre MM. Trump et Macron, indiquant qu'ils avaient évoqué la situation au Proche-Orient et en Irak, mais sans donner de précisions sur les échanges qu'ils ont eus à propos de Jérusalem.
Damas condamne le projet «dangereux» de Trump pour El Qods
Le projet du président américain Donald Trump de reconnaître El Qods comme «capitale» de l'occupant israélien est «dangereux», a affirmé hier le ministère syrien des Affaires étrangères.
« La Syrie condamne dans les termes les plus forts la volonté du président américain de transférer l'ambassade américaine à El Qods occupée et de reconnaître El Qods comme capitale de l'occupation israélienne », a indiqué une source au ministère des Affaires étrangères citée par l'agence Sana.
« Cette initiative dangereuse de l'administration américaine montre clairement le mépris des Etats-Unis à l'égard de la loi internationale », selon la même source. « Le président américain et ses alliés dans la région assumeront la responsabilité d'une telle décision », poursuit-elle.
De même que l'UE qui plaide pour une solution négociée à El Qods
La chef de la diplomatie européenne (UE), Federica Mogherini, a souligné mardi soir à Bruxelles la nécessité de trouver une solution « à travers des négociations » au statut d'El-Qods occupée, réitérant l'attachement de l'UE à « une solution à deux Etats ».
« Une solution doit être trouvée à travers des négociations pour résoudre le statut » d'El-Qods occupée, a-t-elle déclaré en accueillant à Bruxelles le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson pour une réunion informelle avec les 28 ministres européens des Affaires étrangères.
« L'UE soutient la reprise d'un véritable processus de paix devant aboutir à une solution à deux Etats », a-t-elle ajouté, affirmant que « toute action qui saperait cet effort doit absolument être évitée ». Quelques heures auparavant, l'UE avait appelé le président américain Donald Trump à « éviter toute action » qui nuirait aux efforts de la communauté internationale pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, mettant en garde contre de « graves répercussions » d'un éventuel transfert de l'ambassade américaine à El Qods occupée.
« Il faut rester concentré sur les efforts pour faire redémarrer le processus de paix et éviter toute action qui saperait ces efforts », ont plaidé les services de la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, dans un communiqué. L'UE a souligné, dans ce contexte, la nécessité de réfléchir «aux conséquences que pourrait avoir une décision ou action unilatérales affectant le statut» d'El Qods occupée.
Pour l'ONU, le statut d'El Qods doit faire l'objet de négociations...
Le statut d'El Qods devait faire l'objet de négociations, a indiqué hier l'envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient, Nickolay Mladenov, alors que le président américain Donald Trump s'apprête à reconnaître le troisième lieu saint de l'islam comme «capitale» d'Israël. L'avenir d'El Qods est quelque chose qui doit être négocié entre Palestiniens et Israéliens « assis côte à côte dans des négociations directes », a dit M. Mladenov lors d'une conférence à El Qods. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, « s'est exprimé à de nombreuses reprises, y compris sur ce sujet, et il a dit que nous devons tous nous montrer très prudents quant à ce que nous faisons », a-t-il fait valoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.