Kais Saied limoge Ali Kooli et Mohamed Fadhel Kraiem    Tunisie : Ordonnance d'abandon de poursuite en faveur d'un avocat et de 4 députés    La Bourse de Tunis entame la semaine sur une note quasi-stable    Nouveaux ministres : Sihem Boughdiri succède à Ali Kooli aux Finances et Nizar Ben Néji à Fadhel Kraiem aux Tics    Association NOUR : Gouvernement de salut national et réformes politiques    Report des festivals internationaux de Carthage et de Hammamet    "L'Homme qui a vendu sa peau" de Kaouther Ben Hania en première au festival EIFF 2021    Mauvaise nouvelle – Tunisie – Moody's : Rapport publié contre-courant    La Tunisie réceptionne un don chinois de 400 mille doses de vaccin Sinovac    Tunisie: 8 août journée portes ouvertes de vaccination    Tunisie – Covid-19 : La vaccination en milieu professionnel pour les plus de 40 ans démarre le 4 août    Le représentant de l'OMS à Tunis : « Les indicateurs de suivi de l'épidémie sont positifs en Tunisie, malgré la gravité de la situation »    Tunisie-Tunisair: Des hauts responsables interdits de voyage    Tunisie: Lettre ouverte d'artistes et intellectuels Tunisiens pour défendre la République    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    L'inquiétude des étrangers de ce qui se passe en Tunisie est légitime    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    La récolte céréalière à Siliana s'élève à 815 mille quintaux    Tunisie-Rentrée scolaire: La vaccination du corps éducatif au cœur d'une réunion ministérielle    Grand-Tunis : 300 DT par mois, le budget mensuel du ménage tunisien destiné au transport    Noureddine Taboubi reçoit les dirigeants d'Attayar    Mohamed Kerrou, universitaire, à La Presse : « La lutte contre la corruption, pierre angulaire de la reconstruction nationale »    En réponse à l'appel de Kais Saied: La Fédération nationale du cuir et de la chaussure appelle les professionnels du secteur à baisser leurs prix    Dette extérieure tunisienne : Tous les risques sont là !    Jeux Olympiques : 3 lutteurs tunisiens éliminés ce lundi    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Août 2021 à 11H00    JO Tokyo: 2 athlètes italien et qatari se partagent la médaille d'or, une première historique (vidéo)    Jeux Olympiques : Quand verra-t-on Oussama Mellouli ?    Ahmed El Kram : Le régime politique est démocratique mais pas efficient !    Tunisie: Echaâb Yourid appelle Kais Saied à limoger Nadia Akacha pour cette raison    Commerce : Les Grandes surfaces répondent favorablement à l'appel du chef de l'Etat    Tunisie – Météo: Baisse relative des températures, cette semaine    On nous écrit | Chut on tourne !    Le statut de l'artiste : Encore au cœur du débat    CSS : Sous la loupe de Solinas    Mourad Daoud - Tunisie: Coup de force, coup d'après?    JO Tokyo 2020 : Les kayakeurs Tunisiens échouent lors de la première journée des qualifications    JSK : Reprise en douceur    Tunisie – VIDEO : Saïed : Ils sont en train de comploter et d'exploiter la misère des gens en les encourageant à la migration clandestine    Tunisie : Kais Saied déterminé à lutter contre la traite des êtres humains    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le niet de Netanyahu
Territoires occupés — Déploiement d'observateurs à Al-Aqsa
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 10 - 2015

Al-Qods occupée — Israël a rejeté, hier, en termes vigoureux, l'idée attribuée à la France de déployer des observateurs internationaux sur l'ultra-sensible esplanade des Mosquées à Jérusalem pour aider à enrayer l'escalade des violences en cours.
Alors que la communauté internationale semble chercher à grand-peine les moyens de peser sur les évènements, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a confirmé, hier, qu'il rencontrerait cette semaine en Allemagne le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, puis qu'il irait au Proche-Orient pour s'entretenir avec le président palestinien Mahmoud Abbas.
La Cisjordanie et Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, sont en proie depuis deux semaines à une escalade qui fait redouter une nouvelle intifada.
Les affrontements sont quotidiens, depuis le 1er octobre, entre lanceurs de pierres palestiniens et soldats israéliens, les agressions mutuelles entre Palestiniens et colons sont permanentes, et une vague d'attaques à l'arme blanche de jeunes Palestiniens contre des soldats ou policiers israéliens ou des juifs a semé l'anxiété et parfois la panique chez les Israéliens. Des lieux publics, habituellement fréquentés, restaient largement déserts, hier, à Jérusalem et les forces de sécurité ont été déployées en masse.
La municipalité de Tel-Aviv a interdit l'accès des écoles aux employés chargés de l'entretien et du nettoyage pendant les heures où les élèves sont présents, par crainte des attentats. La mesure concerne «aussi bien les (employés) juifs que les Arabes», a dit un porte-parole de la municipalité. Les Arabes israéliens (17,5% de la population), citoyens israéliens largement solidaires des Palestiniens des territoires occupés, représentent une bonne part du personnel non-enseignant.
Totalement irresponsable
La bande de Gaza, territoire palestinien cadenassé par les blocus israélien et égyptien, a été gagnée par les violences le 9 octobre. Après plusieurs manifestations violentes auprès de la barrière frontalière, Israël a annoncé la fermeture, au moins pour hier, du seul passage israélien pour le transit des personnes, en faisant exception pour les cas humanitaires.
Depuis le 1er octobre, 41 Palestiniens ont été tués, dont plusieurs auteurs d'attaques, et des centaines blessés. Sept Israéliens sont morts et des dizaines ont été blessés.
En Cisjordanie, des étudiants juifs d'une école talmudique de Jérusalem ont été sauvés par les policiers palestiniens d'un lynchage par une foule en colère quand ils se sont rendus, sans autorisation ni escorte, en plein territoire palestinien au tombeau de Joseph à Naplouse (nord de la Cisjordanie occupée), pour le restaurer. Le tombeau révéré par les juifs avait été incendié, vendredi par des dizaines de Palestiniens. Vu le contexte, la venue d'une trentaine d'étudiants juifs au tombeau de Joseph était «totalement irresponsable» et «l'incident aurait pu se terminer tragiquement», a dit la police israélienne. L'incendie du site avait renforcé l'inquiétude que les tensions ne prennent davantage un caractère confessionnel.
Le pape François a dit, hier, suivre «avec une grande inquiétude la situation de tension et de violence qui afflige la Terre sainte».
La communauté internationale, comme les responsables israéliens et palestiniens, a paru largement impuissante face à un mouvement principalement conduit par de jeunes Palestiniens échappant à tout contrôle, exaspérés par l'occupation et la colonisation, encouragés par les réseaux sociaux et les incantations religieuses.
Rejet de la proposition de Paris
Vendredi, le président Barack Obama avait jugé important que MM. Netanyahu et Abbas et d'autres responsables essaient «d'atténuer la rhétorique susceptible d'alimenter la violence, la colère et l'incompréhension».
L'un des cris de ralliement pour les Palestiniens est la défense de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est. Les Palestiniens accusent Israël de vouloir modifier les règles régissant l'esplanade, troisième lieu saint de l'islam, également vénéré par les juifs. Ce «statu quo» autorise les juifs à se rendre sur l'esplanade à certaines heures, mais leur interdit d'y prier. Les musulmans peuvent y prier à toute heure, mais sont régulièrement soumis aux restrictions de la part des Israéliens qui contrôlent l'accès à l'esplanade.
Les Palestiniens accusent Israël de vouloir modifier le «statu quo», ce dont Netanyahu s'est encore défendu hier. Il a fermement rejeté l'idée, qu'Israël attribue à la France et qui serait contenue dans une déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU, d'une présence internationale sur l'esplanade.
«Israël rejette la proposition française au Conseil de sécurité, car elle n'inclut aucun rappel de l'incitation à la violence et au terrorisme des Palestiniens», a dit Netanyahu. Les Affaires étrangères sont allées jusqu'à accuser Paris de «récompenser le terrorisme» palestinien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.