Covid-19 : 65 décès et 2091 contaminations recensés le 15 juin 2021    Tunisie-ISSHST : La perturbation des examens continue pour la deuxième semaine consécutive    Bourse de Tunis : Le marché continue de perdre du terrain    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    Kais Saied reçoit un doctorat honoris causa à Rome    L'Italie accorde un prêt de 200 millions d'euros à la Tunisie    Tunisie – AUDIO – IMAGES : Le scandale du comportement exemplaire de la SONEDE en matière de rationalisation de la consommation de l'eau    Bilan Covid-19 : 65 décès et 2091 nouveaux cas en 24h    Siliana : 60 hectares de blé ravagés par les flammes    Lancement du programme d'aide aux micro-entrepreneurs ''SOUTIEN TPE COVID-19''    Hand – CAN Dames : La Tunisie éliminée en demi-finale    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Conférence internationale du travail : Le plaidoyer de Majoul pour un plan international de soutien aux PME    Rencontres d'affaires virtuelles France-Tunisie, le 24 juin 2021 : Les entrepreneurs au cœur de la relance    La question de la migration au cœur de la rencontre Saïed Mattarella    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    QNB Tunisie: Nouvelle vision, nouveaux challenges    Football : Programme TV de ce mercredi 16 juin 2021    Ahmed Néjib Chebbi : Kaïs Saïed ne s'est pas trompé, il est d'une autre planète !    DECES : Khadija Farah    Réunion du bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de l'Information : Adoption de la proposition de la Tunisie d'élaborer une stratégie médiatique arabe commune    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    ARP : Korchid annonce le calendrier des élections des instances constitutionnelles    Tunisie: Rached Ghannouchi s'entretient avec les présidents des blocs parlementaires    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    Tribune | Protéger nos futures générations    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    On nous écrit | Hommage à l'artiste et galeriste feu Mohamed Ali Essaadi : «Les souvenirs du passé sont les rides de l'âme»    JSK : report des assemblées générales et électives à une date ultérieure    Euro: les matches de ce mercredi    Tunisie: Daily brief du 16 juin 2021    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le niveau de vie du Tunisien s'est détérioré de 40%, selon l'ITES
Publié dans Tuniscope le 21 - 11 - 2018

Le niveau de vie du Tunisien s'est détérioré de 40%, à cause de la dépréciation du dinar qui a perdu, depuis 2014, 60% de sa valeur.
Cette détérioration est également due à une inflation galopante qui a atteint 7,4 %, en octobre 2018, et dont la plupart est importée, ainsi qu'au renchérissement des prix de l'énergie, a indiqué, mercredi, à Tunis, Néji Jalloul, directeur général de l'Institut tunisien des études stratégiques (ITES).
73% des Tunisiens ont des dépenses annuelles qui varient entre 750 d et 4500 D, selon l'Institut National de la Consommation (INC). En juin 2018, l'encours des crédits des ménages pour faire face à de nouveaux besoins a augmenté de 117% entre décembre 2010 et juin 2018, soit un total de 23,3 milliards de dinars.
Intervenant lors d'une conférence sur le thème “indice des prix et son impact sur le pouvoir d'achat”, Jalloul a précisé que tous ces facteurs ont un impact sur le niveau de vie du citoyen, notamment celui appartenant à la classe moyenne et celle pauvre.
“Nous comptons aujourd'hui près de 1 million 700 milles pauvres en Tunisie, avec un approfondissement des écarts entre les catégories sociales”, a encore déclaré le premier responsable de l'ITES.
Ainsi, près de 60% des familles tunisiennes sont surendettées, sachant que 50 % des crédits bancaires accordés sont destinés à la consommation, et ce en l'absence de l'épargne familiale.
Le niveau des salaires en Tunisie sont les plus faibles en Méditerranée. Il est 8 fois moins que celui enregistré en Europe de Sud.
Selon une étude de l'ITES sur l'évolution des prix de certains produits de consommation d'un ménage moyen, l'indice des prix 2018 (base 2015), pour les cahiers est de +354,5%, celui des pois-chiches de +280,4%, et celui des légumes-poivron piquant de +232,4%.
D'après le directeur de l'ITES, pour maîtriser l'inflation galopante, il faut promouvoir l'investissement et l'épargne et intervenir sur le marché de change pour améliorer la valeur de la monnaie locale.
“Un pacte social entre les syndicats, le gouvernement et les organisations professionnelles de l'Etat devrait avoir lieu, d'autant plus que la paix sociale est une condition primordiale pour la réussite de la transition démocratique”, a-t-il conclu.
Pour sa part, Tarek Ben Jazia, directeur général de l'INC, a souligné l'impératif de l'intervention de l'Etat pour sauver la détérioration du pourvoir d'achat du consommateur à travers des politiques générales et sectorielles, basées sur l'amélioration de la qualité des services de la santé, du transport et de l'éducation.
“Il s'agit également de contrôler les circuits de distribution et de les organiser, notamment au niveau du marché du gros, en éliminant les commissionnaires qui contribuent à l'augmentation des prix et de renforcer les structures de contrôle (pour 500 000 points de vente, seulement 350 contrôleurs)”, a déclaré le responsable.
En matière de politique salariale, Ben Jazia a indiqué que l'amélioration du pouvoir d'achat du Tunisien ne peut pas être obligatoirement à travers les augmentations salariales, sauf si celles-ci sont accompagnées par une hausse de la productivité et de la production.
Le responsable s'est dit, par ailleurs, contre ces négociations de court terme (chaque année), proposant de s'inspirer de l'expérience allemande, ou les négociations sociales se font au niveau de chaque entreprise publique ou privée, selon ses moyens et ses besoins.
S'agissant de la politique fiscale, il a appelé à alléger la pression fiscale sur les salariés, d'autant plus que 60% des contribuables touchent des salaires annuels oscillant entre 5000d et 20 000d, alors que seulement 10% des redevables ayant un salaire supérieur à 20 mille dinars par an.
Le député à l'ARP et membre de la Commission parlementaire des Finances, Houssem Bounini, a mis l'accent sur l'importance d'engager de grandes réformes pour corriger cette détérioration du pouvoir d'achat du consommateur. Il a fait remarquer que les conséquences des augmentations salariales sur le pouvoir d'achat ne seront perceptibles qu'à court terme, car les prix sur les marchés vont suivre certainement cette tendance haussière des salaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.