Championnat méditerranéen de Handball-Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 et le Maroc se neutralisent (15-15)    Qui est Imed Hazgui, pressenti ministre de la Défense nationale    Agil réalise les rêves des jeunes talents en sport de moins de 14 ans    Elyes Fakhfakh s'entretient avec Kaïs Saïed    Mustapha Mezghani - L'Industrie 4.0: une vraie menace pour l'économie Tunisienne    Abassi : la relation du Tunisien avec la banque reste très limitée    DECES: Hajja Yasmina Bent Mohamed BEN AYED    La STEG réalise un excédent d'électricité    Taux d'intérêt directeur : L'investissement des projets productifs en priorité    Attaque signalée dans le port de Tripoli    REMERCIEMENTS ET FARK: Mongia MOALLA veuve Hédi TARIFA    CONDOLEANCES: Emna TRABELSI    Tunisie-Ligue 1: programme de la 16ème journée    Centre d'écoute : Un abri pour les femmes victimes de violence    Après une mise en quarantaine au cours de laquelle ils ont été placés sous contrôle médical : Les Tunisiens rapatriés de Wuhan rentrent enfin chez eux    Meubles Mezghani dévoile ses nouveautés pour 2020    Le couvert végétal n'a pas connu, au 15 janvier 2020, une dégradation malgré le déficit pluviométrique    Bras de fer politico-constitutionnel : Kais Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Youssef Chahed    Retour sur la célébration du 31ème anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe    Après 2 semaines de quarantaine, les internautes rendent hommage à l'héroïsme de Dr. Abdelmoumen    Tentative collective de suicide aux portes de l'ARP    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    CHAN 2020 : le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain affrontera le Togo    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    6e édition du Sicca jazz : Vibrez sur les fusions !        Amir Ben Yahmed: Pour un capitalisme africain au profit de tous    Karaté | En prévision des J.O de TOKYO : Quatuor au tournoi d'Autriche    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Des missionnaires chrétiens arrêtés à Sousse    Programme TV du mardi 18 février    Mohamed Salah Ben Ammar: Le dernier recours!    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Retour au centre-ville    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Si Safi, ahna Twensa W Noss
Publié dans Tuniscope le 14 - 01 - 2020

Le groupe de tunisiennes et de tunisiens libres de cœur et d'esprit a diffusé un communiqué de presse suite aux propos de Safi Said
A propos de la citoyenneté tunisienne.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit, déclarons avec la solennité que nous confère notre appartenance nationale, que figure parmi nos combats celui de la défense d'un principe inaltérable qui consiste à ne pas envisager qu'il puisse y avoir une sous-catégorie de tunisien pour quelque raison que ce soit. Aucune raison intrinsèque ne justifierait qu'une personne puisse être sous-considérée.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœurs et d'esprit, affirmons avec la force que nous apporte notre identité nationale, que dans tout ce que nous ne tolérons pas, figure le fait qu'un citoyen puisse être vilipendé, insulté, injurié, menacé pour quelque raison que ce soit. Nous aurions pu rajouter en raison de ses origines, de sa couleur, de son genre, de ses orientations sexuelles, de ses convictions, de sa religion, de son appartenance sociale, de sa région, ou d'une éventuelle autre nationalité qu'il possèderait. Nous aurions pu le rajouter mais nous ne l'avons pas fait car aucune raison ne pourrait justifier ces ignominies.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœurs et d'esprit, affirmons avec la conviction que nous autorise la morale, notre constitution et le droit positif, que nous nous mobiliserons tant que faire se peut et à chaque fois qu'il y aura appel à la haine prononcé contre un individu ou un groupe d'individu, ou qu'il soit calomnié, ou diffamé et ce de façon caractérisée et répétée, ne laissant aucun doute quant à une erreur d'intention, de quiproquo ou d'interprétation de leur auteur.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœurs et d'esprit, condamnons avec toute la fermeté que nous confère notre humanité les propos répétés de Safi SAID, député de la République rappelons-le, contre les binationaux tunisiens. Il les a accusés de traitrise à la nation. Ceci est constitutif d'un appel à la haine. Il les a traités de bâtards. Ceci est constitutif au pire d'une vile insulte et au mieux d'une sordide calomnie. Ces qualifications juridiques ne sont pas limitatives, et restent donc à parfaire.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit considérons avec toute la conviction que nous confère le sens moral élémentaire, que le fait que ces propos soient tenus par un élu de la république, lors d'une session officielle de l'expression démocratique qu'est un débat à l'Assemblée des Représentants du Peuple constitue une circonstance aggravante de cette violation du droit positif et de la constitution.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit considérons, avec toute la confiance en nos élus que nous autorise le chemin démocratique parcouru par la Tunisie ces dernières années, que l'institution de représentation nationale qui a été le témoin de ces dépassements inadmissibles et honteux saura montrer la voie de l'exemplarité en autorisant une levée de l'immunité parlementaire pour que ces faits graves et caractérisés puissent être poursuivis devant la justice qui, rappelons-le avec force, est rendue au Nom du Peuple Tunisien.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit considérons avec toute la fierté que nous apporte notre nationalité, que ce Monsieur par son comportement et ses propos, insultants, diffamants, racistes, ignominieux, en plus de violer la loi et la Constitution, en plus de bafouer les Institutions Officielles Tunisiennes et notre République en tenant ces propos au Bardo, temple de là où s'exprime notre démocratie, en plus de ceci et de tout le reste, et à un moment où le pays a particulièrement besoin d'unité pour affronter les défis graves et majeurs qui se présentent à lui, fait preuve d'une agressivité et d'une violence envers au moins un million de ses concitoyens. Que de ces faits, ce comportement grave et aggravé appelle une réaction sans équivoque de la part de la Présidence de la République, garante du respect de la constitution et comptable des mesures de protections apportées aux citoyennes et aux citoyens ouvertement menacés.
Un groupe de tunisiennes et de tunisiens, notamment, libres de cœur et d'esprit, notamment, pour la défense de la citoyenneté tunisienne une, indivisible et sacrée, notamment.
Rédacteurs :
Ahlem Hachicha Chaker
Soundès Mejdoub
Lamia Slim
Karima Souid
Khalil Ben Cherif


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.