Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Extension de l'aéroport de Tunis Carthage : L'OAT s'oppose à la formule « Clés en main » retenue par le ministère du Transport et de la Logistique    SAM : Augmentation de capital par incorporation de réserves    Rami Limam se porte bien... Il quitte bientôt l'hôpital    Grenades sur votre table, faites le bon choix!    Départs à la pelle et flou inquiétant !    L'EST et le CSSE, en finale de la Coupe    Décès d'une sexagénaire à Fouchana    Pas plus que 50 personnes lors des cérémonies de mariage au Palais Essaâda à la Marsa    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Nawel Ben Kraïem, l'artiste hybride dévoile ses identités multiples    Le romantisme de Nawel Ben Kraiem    Loi de relance de l'économie en débat à l'ATUGE    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Deuxième édition de "Les Cordes Méditerranéennes" du 24 au 31 octobre 2020    Baisse de 16% des indemnités accordées par les compagnies d'assurances, au premier semestre 2020    Abir Moussi organise une importante Conférence de presse autour des subtilités de la « pieuvre du terroriste » en Tunisie    Programme TV du mardi 22 septembre    Tunisie: Abir Moussi [vidéo]: Il est inadmissible que le Chef du gouvernement reçoive des représentants du bloc Al Karama quelques heures après "la marche des libres"    Saisie d'un million de dinars en devises près de la frontière tuniso-libyennes    Foire du Meuble, de l'Ameublement et de la Décoration au Palais des Expositions du Sahel du 24 septembre au 5 octobre 2020    Tennis – Classement WTA : Ons Jabeur perd une place (35e)    Naissance annoncée d'un nouveau parti centriste    Un nouveau décès à Sousse    Tunisie: Vers le recrutement de 3.000 agents de santé pour les besoins des centre de Covd-19    Une formation en ligne gratuite (MOOC) pour favoriser l'action citoyenne en Afrique francophone    Présentation de l'essai d'histoire "Wassila Bourguiba la main invisible" de Noureddine Dougui à la BNT    Championnat d'Angleterre – 2e journée : les résultats complets    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Pandémie de la Covid-19 : Les saints seraient-ils fâchés ?    Rentrée culturelle de l'Institut Français de Tunisie : De belles rencontres au menu    "Shawarie" à la maison de l'image, un programme de réhabilitation de quartiers populaires    CONDOLEANCES    CONDOLEANCES : Hassan JLASSI JALLALI    L'EST remporte la supercoupe après le championnat : La culture de la performance    Handball | Affaire rocambolesque du match CSH –CSM : Le coronavirus est passé par là !    ITCEQ : le taux d'intérêt est la principale contrainte du financement bancaire    Par le polytechnicien Hazem Bouzaiane : Quelle couleur nous va...?    La lenteur administrative est pointée par les entreprises, selon l'ITECQ    Météo : Temps partiellement nuageux sur la plupart des régions    Dernière minute – Coronavirus : 5 nouveaux décès et 528 nouvelles contaminations, le 21 septembre    Deux morts et d'importants dégâts    Le parti du président Aoun propose un compromis    Manifestations millénaires à Bangkok    Nabil Naoum : L'Eclipse et autres nouvelles, De l'importance des menus plaisirs    Lancement du projet "Musées pour Tous" au musée archéologique de Sousse    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Si Safi, ahna Twensa W Noss
Publié dans Tuniscope le 14 - 01 - 2020

Le groupe de tunisiennes et de tunisiens libres de cœur et d'esprit a diffusé un communiqué de presse suite aux propos de Safi Said
A propos de la citoyenneté tunisienne.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit, déclarons avec la solennité que nous confère notre appartenance nationale, que figure parmi nos combats celui de la défense d'un principe inaltérable qui consiste à ne pas envisager qu'il puisse y avoir une sous-catégorie de tunisien pour quelque raison que ce soit. Aucune raison intrinsèque ne justifierait qu'une personne puisse être sous-considérée.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœurs et d'esprit, affirmons avec la force que nous apporte notre identité nationale, que dans tout ce que nous ne tolérons pas, figure le fait qu'un citoyen puisse être vilipendé, insulté, injurié, menacé pour quelque raison que ce soit. Nous aurions pu rajouter en raison de ses origines, de sa couleur, de son genre, de ses orientations sexuelles, de ses convictions, de sa religion, de son appartenance sociale, de sa région, ou d'une éventuelle autre nationalité qu'il possèderait. Nous aurions pu le rajouter mais nous ne l'avons pas fait car aucune raison ne pourrait justifier ces ignominies.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœurs et d'esprit, affirmons avec la conviction que nous autorise la morale, notre constitution et le droit positif, que nous nous mobiliserons tant que faire se peut et à chaque fois qu'il y aura appel à la haine prononcé contre un individu ou un groupe d'individu, ou qu'il soit calomnié, ou diffamé et ce de façon caractérisée et répétée, ne laissant aucun doute quant à une erreur d'intention, de quiproquo ou d'interprétation de leur auteur.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœurs et d'esprit, condamnons avec toute la fermeté que nous confère notre humanité les propos répétés de Safi SAID, député de la République rappelons-le, contre les binationaux tunisiens. Il les a accusés de traitrise à la nation. Ceci est constitutif d'un appel à la haine. Il les a traités de bâtards. Ceci est constitutif au pire d'une vile insulte et au mieux d'une sordide calomnie. Ces qualifications juridiques ne sont pas limitatives, et restent donc à parfaire.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit considérons avec toute la conviction que nous confère le sens moral élémentaire, que le fait que ces propos soient tenus par un élu de la république, lors d'une session officielle de l'expression démocratique qu'est un débat à l'Assemblée des Représentants du Peuple constitue une circonstance aggravante de cette violation du droit positif et de la constitution.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit considérons, avec toute la confiance en nos élus que nous autorise le chemin démocratique parcouru par la Tunisie ces dernières années, que l'institution de représentation nationale qui a été le témoin de ces dépassements inadmissibles et honteux saura montrer la voie de l'exemplarité en autorisant une levée de l'immunité parlementaire pour que ces faits graves et caractérisés puissent être poursuivis devant la justice qui, rappelons-le avec force, est rendue au Nom du Peuple Tunisien.
Nous tunisiennes et tunisiens, libres de cœur et d'esprit considérons avec toute la fierté que nous apporte notre nationalité, que ce Monsieur par son comportement et ses propos, insultants, diffamants, racistes, ignominieux, en plus de violer la loi et la Constitution, en plus de bafouer les Institutions Officielles Tunisiennes et notre République en tenant ces propos au Bardo, temple de là où s'exprime notre démocratie, en plus de ceci et de tout le reste, et à un moment où le pays a particulièrement besoin d'unité pour affronter les défis graves et majeurs qui se présentent à lui, fait preuve d'une agressivité et d'une violence envers au moins un million de ses concitoyens. Que de ces faits, ce comportement grave et aggravé appelle une réaction sans équivoque de la part de la Présidence de la République, garante du respect de la constitution et comptable des mesures de protections apportées aux citoyennes et aux citoyens ouvertement menacés.
Un groupe de tunisiennes et de tunisiens, notamment, libres de cœur et d'esprit, notamment, pour la défense de la citoyenneté tunisienne une, indivisible et sacrée, notamment.
Rédacteurs :
Ahlem Hachicha Chaker
Soundès Mejdoub
Lamia Slim
Karima Souid
Khalil Ben Cherif


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.