Campagne électorale, levée de la compensation… Les 5 infos de la journée    Ooredoo tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Jasmin Open Monastir (WTA 250), 2e tournoi phare en Afrique marqué par la participation d'Ons Jabeur et le soutien de la marque KIA au Tennis    Tunisie – Tabboubi : Il faut un SMIG de plus de mille dinars pour prétendre lever les subventions    Olympique de Béja : Conférence de presse sur le départ de Kouki (Vidéo)    Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Béja: 20 tonnes de "zgougou" disponibles sur le marché [Vidéo]    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    FTF : La date de démarrage de la Ligue 1 Pro est dévoilée !    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Tunisie : Grave accident de la route    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Le CA entre ombres et lumières : Cherche l'éclaircie...    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    Express    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En Tunisie, faciliter l'accès à l'eau et l'émancipation des femmes
Publié dans Tuniscope le 09 - 08 - 2022

À l'occasion de la Journée nationale de la femme en Tunisie du13 août, l'Agence française de développement, premier bailleur de l'alimentation en eau potable en milieu rural en Tunisie, publie le livret « L'Eau, promesse d'émancipation ».
Intimement liée aux enjeux climatiques, l'eau est un défi majeur pour le XXIe siècle, elle est l'une des clés de la transition juste car elle impacte autant la biodiversité, la paix, la santé, la sécurité alimentaire que l'égalité femmes hommes.
Si l'accès à l'eau et l'assainissement a été reconnu comme un droit humain par les Nations unies en 2010, de nombreux progrès restent à accomplir : plus de deux milliards de personnes n'ont pas accès à un service d'eau potable de qualité à domicile, et plus d'une personne sur deux ne dispose pas d'un assainissement adapté.
Des inégalités territoriales et sociales persistent encore, L'eau reste à ce jour un enjeu majeur pour les femmes et les filles, notamment en milieu rural où les charges domestiques, en particulier la collecte de l'eau (cuisine, nettoyage et soins) incombent le plus souvent aux femmes. De plus, l'accès à l'eau et l'assainissement est un enjeu essentiel pour la santé des femmes qui ont des besoins spécifiques, notamment en termes d'hygiène menstruelle et d'hygiène maternelle.
Cet enjeu sera exacerbé dans les années à venir par les effets des changements climatiques qui menacent à la fois d'accélérer la raréfaction des ressources hydriques et d'augmenter l'intensité et la fréquence des catastrophes liées à l'eau.
A fin 2020, 248 projets financés par l'Agence Française de Développement (AFD), pour un total de 7,1 Mds €, sont en cours d'exécution dans le secteur de l'eau et l'assainissement. Pour une meilleure efficacité, ces projets intègrent deux dimensions transversales majeures : d'une part les changements climatiques, et d'autre part le genre, pour maximiser les impacts positifs.
En Tunisie, l'AFD a mobilisé depuis 1998 environ 260 M€ pour le secteur de l'eau potable, en soutien à la montée en puissance de la SONEDE et ses missions de production et de distribution de l'eau potable sur tout le territoire tunisien, y compris dans les zones rurales. Au total, 465 000 tunisiennes et tunisiens ont bénéficié des quatre programmes successifs d'alimentation en eau potable rurale financés par l'AFD.L'AFD est ainsi la première bailleresse de l'alimentation en eau potable en milieu rural en Tunisie.
EAU, PROMESSE D'EMANCIPATION

Ces programmes ont contribué à améliorer le taux de desserte en eau potable en milieu rural, passant de 75% en 1998 à 94,5% aujourd'hui. Ils ont permis de réduire les inégalités territoriales et d'améliorer notablement les conditions de vie des habitants des communes rurales, en particulier les femmes.
Par une série de programmes successifs d'alimentation en eau potable du milieu rural (AEPR) conjugués à d'autres projets d'infrastructures (électricité, routes pistes agricoles, santé de base, écoles, …), la Tunisie a fait le choix depuis plusieurs décennies de permettre à tous les tunisiens d'avoir accès à l'eau potable, y compris en milieu rural. Ces projets d'AEPR ont permis d'améliorer sensiblement le désenclavement des territoires ruraux et ont contribué significativement à dynamiser la croissance économique et sociale et améliorer les conditions de vie dans les campagnes tunisiennes. En effet, entre 1984 et 2019, le taux d'accès à l'eau potable en milieu rural est passé de 24,3% à 94,5%. Il est attendu que ce taux atteigne 94,6% en 2020. La desserte en eau potable rurale est assurée par les deux acteurs dépendant du Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche (MARHP), à savoir : la Société Nationale d'Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) pour les localités agglomérées et les services de la Direction Générale du Génie Rural et de l'Exploitation des Eaux (DGGREE) pour les localités à faible densité ou dispersées. L'impact des projets d'AEPR mis en œuvre par la SONEDE sur la qualité de vie des femmes des zones d'intervention est notable. En effet, l'accès à domicile à une eau potable de meilleure qualité permet de supprimer la corvée d'eau assurée généralement par les femmes, mais aussi de réduire les risques de maladies hydriques et d'améliorer la santé et l'hygiène de la famille.
Les femmes peuvent alors consacrer le temps gagné à d'autres activités plus productives et socialement plus bénéfiques, améliorant ainsi leur bien-être. Ainsi, ces projets permettent de répondre aux objectifs de développement durable (ODD), notamment l'ODD 6, en permettant un accès équitable à l'eau potable, à l'hygiène et à l'assainissement, à l'ODD 5, en facilitant l'autonomisation des filles et des femmes et en limitant leur exposition au harcèlement et aux violences sexuelles sur le chemin vers les bornes fontaines, ainsi qu'à l'ODD 10, en réduisant les inégalités entre les populations urbaines et rurales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.