Hichem Mechichi appelle à éviter les conflits pendant cette guerre contre le coronavirus    Les importations turques augmentent remarquablement, en dépit du Covid et du déficit commercial rampant !    UNOPS Afrique du Nord : Nathalie Angibeau reçue par Hasna Ben Slimane    INS : Pour la première fois depuis le début de la pandémie, les industriels optimistes quant aux perspectives du secteur    La Haica appelle à l'organisation d'un Téléthon spécial Covid-19    Kairouan: Entrée en activité de l'hôpital militaire de campagne    Centres de collecte de lait : Report du lockout prévu pour le 23 juin    Dissolution du bureau exécutif du Synagri    « TunBERT », dernière trouvaille ICompass/Instadeep : Montres-moi ce que tu écris, je te dirai ce que tu sens !    Othman Jerandi félicite Antonio Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Saloua Hamrouni : Il n'est pas possible de revenir à la constitution de 1959    La présidence de la République annonce l'arrivée de 500.000 doses du vaccin anti Covid-19 en provenance de Chine    Gabès Cinéma Fen 2021 : Inauguration de la section section Réalité virtuelle (vidéo)    L'investiture du nouveau président de l'Académie Tunisienne «Beit al-Hikma»    Isie | Sbikha-Municipales : Le calendrier électoral suspendu au vu de la dégradation de situation sanitaire à Kairouan    Présentation du livre "La Tunisie, la Méditerranée et l'Orient au miroir de l'histoire" du Professeur Mohamed Aziz Ben Achour    Point Doc, Focus sur le documentaire du 23 au 25 juin 2021 à la Cité de la Culture de Tunis    Larbi Chouikha, ancien Professeur à l'Institut de Presse et des Sciences de l'Information, à La Presse : « La confiance des Tunisiens à l'égard des médias s'est érodée »    STEG : La coupure de l'électricité à Kairouan est due à un oiseau qui a percuté deux éléments chargés    Détérioration de la situation épidémiologique : Le prix du laisser-aller !    Avant-Première du concert "Balade de Chœur" le 24 juin au Théâtre municipal de Tunis    Agriculture : 169,8 MD d'investissements agricoles privés approuvés durant les 5 premiers mois de 2021 (+83%)    Tunisie- Jalila Ben Khelil: le manque de place n'est pas le seul problème des services de réanimation [Audio]    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Juin 2021 à 11H00    Ouverture de Gabès cinéma Fen : Une question d'image et de regard    Amine Messaâdi, Directeur Photo, à La Presse : «Aucune envie de capitaliser sur les efforts des techniciens»    Les indiscrétions d'Elyssa    Tennis : Ons Jabeur égale la n°1 mondiale Ashleigh Barty    Hausse de la demande de gaz naturel de 10% (quatre premiers mois de 2021)    " Dictionnaire de la terminologie des arts visuels ", nouvel opus de Sami Ben Ameur    Concurrence féroce pour recruter Kechrida : Destination finale    Handball | Le bilan de la CAN des dames au Cameroun : Au-delà des espérances !    Handball | Championnat (play–off) – CA-EST (27-26) : Les Clubistes au finish    Apaisement et solidarité    Tunisie- Confinement général et Concours d'Entrée aux Cycles de Formation d'Ingénieurs    Tunisie: Béja au premier jour du confinement général [Vidéo]    A 37 ans, Oussama Mellouli qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Algérie    Programme TV du dimanche 20 juin    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Automobiles :
Peugeot, vainqueur du Dakar 2016
Publié dans WMC actualités le 26 - 01 - 2016

Vingt-six ans après son dernier succès, PEUGEOT remporte le Dakar pour la cinquième fois de son histoire. La PEUGEOT 2008 DKR, 2 roues motrices, triomphe avec son équipage le plus capé, Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret.
Un palmarès en or
Pour PEUGEOT, cette victoire complète un palmarès sportif déjà riche de quatre succès au Dakar conquis en Afrique entre 1987 et 1990 et comprenant de nombreux triomphes dans des compétitions aussi variées que les 24 Heures du Mans, Pikes Peak ou encore le WRC.
Cette victoire restera aussi un temps fort du palmarès de PEUGEOT qui s'est imposé dès sa 2e participation en Amérique du Sud. 3 PEUGEOT 2008 DKR ont franchi la ligne d'arrivée.
Jamais un tel résultat d'ensemble n'aurait été possible sans quelques mémorables séances d'entraide entre les équipages ainsi qu'entre ces héros de l'ombre que sont les mécaniciens.
Auteur d'une très belle course pour sa deuxième participation sur quatre roues, Cyril Despres (qui a contribué à l'un des 7 doublés), s'est spontanément improvisé ange-gardien de ses équipiers qu'il a dépannés en quelques occasions. Des images fortes qui entretiennent la légende de cette épreuve…
«Mr Dakar» a encore frappé
Recourant à toute son expérience, le duo Peterhansel/Cottret de la PEUGEOT 2008 DKR n°302 a franchi, en vainqueur, le podium final de Rosario. S'il s'agit de la sixième victoire commune pour cet équipage, ce succès est aussi le douzième à porter au crédit de Stéphane Peterhansel, déjà six fois vainqueur à moto. 25 ans après son premier succès, il améliore encore son propre record et confirme son statut d'incontournable «Mr Dakar»!
Mission commando!
Avec 9.500 km à parcourir en deux semaines entre l'Argentine et la Bolivie sous les caprices de la météo et à des altitudes allant jusqu'à 4800 m, le Team Peugeot Total a relevé un défi impitoyable avec l'un des commandos les plus impressionnants jamais vus au départ de l'épreuve. Cumulant à eux trois 17 victoires au Dakar, les équipages de 2015, Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret, Carlos Sainz/Lucas Cruz et Cyril Despres/David Castera ont été rejoints par les nonuples champions du monde des rallyes, Sébastien Loeb/Daniel Elena qui effectuaient, quant à eux, leurs grands débuts sur cette épreuve mythique.
Un défi technique
Tous se sont illustrés au cours du rallye au volant de leur PEUGEOT 2008 DKR. Tenant compte des nombreux enseignements enregistrés l'an passé, à l'occasion du premier Dakar disputé par PEUGEOT sur le continent sud-américain, les ingénieurs de l'équipe ont travaillé sans relâche.
Plus basse, plus large, plus longue et plus puissante, la nouvelle PEUGEOT 2008 DKR a rapidement démontré l'étendue du son potentiel. Toujours fidèle aux «deux roues motrices» face aux traditionnels 4x4, elle s'est révélée à l'aise sur tous les types de terrains, confortant ainsi les options techniques prises à l'origine du projet.
Deux semaines de rebondissements
Les équipages du Team Peugeot Total se sont emparés de la tête de l'épreuve dès la première étape disputée. Exploitant au mieux ses talents de rallyman sur ce terrain familier, Sébastien
Loeb était le premier à accrocher une spéciale mais Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz ne tardaient pas à l'imiter. S'adjugeant six doublés dont deux triplés sur les six étapes disputées lors de la première semaine, les PEUGEOT 2008 DKR ont régulièrement occupé les trois premières places du classement général, offrant à toute l'équipe d'intenses montées d'adrénaline.
C'est d'ailleurs le trio Loeb-Peterhansel-Sainz qui pointait en tête à Salta, lors la journée de repos, après un éprouvant détour sur les hauts plateaux boliviens.
La deuxième semaine de course offrait une dose supplémentaire d'aventures avec un parcours plus varié, davantage de hors-piste et des sections tracées dans des dunes. Sur ce terrain propice à de nombreux bouleversements, Sébastien Loeb (tonneau) et Carlos Sainz (abandon sur rupture mécanique à l'étape 10) perdaient bientôt leurs chances de briguer la victoire. Cyril Despres ayant été retardé dès la cinquième étape (problème de turbo), Stéphane Peterhansel était dès lors désigné comme chef de file du Team Peugeot Total pour la victoire.
Vainqueur survolté d'une spéciale cruciale dans les fameuses dunes de Fiambala, l'équipage prenait le pouvoir lors de la dixième des treize étapes avec une avance d'une heure. Il ne lui restait plus qu'à gérer ce capital jusqu'à l'arrivée.
Rendez-vous en 2017 !
Ils ont dit….
Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport: «Le bilan dépasse nos attentes puisque nous étions là pour démontrer la performance de la voiture. Nous l'avons très bien fait tout au long du rallye dans tous les types de conditions. C'est donc le signe que nous avons gagné le pari technique que nous avons fait. Nous avons encore rencontré quelques petits soucis techniques ce qui nous donne à penser que notre PEUGEOT 2008 DKR a encore une marge de progression à exploiter. Nous sommes ravis par ce résultat et espérons le confirmer l'an prochain en réalisant, pourquoi pas, un triplé!».
Stéphane Peterhansel (pilote de la PEUGEOT 2008 DKR victorieuse*): «C'est une énorme satisfaction. Avant le départ, un tel résultat était loin d'être garanti. J'avais lasensation que l'équipe était encore un peu jeune et, en fait, tout s'est très bien enchaîné. Nousavons eu la bonne surprise d'avoir une voiture performante sur des spéciales de type WRC. J'aiessayé de rester au contact à ce moment-là, sachant que Carlos et Séb étaient plus rapides. Nous avons fait une course propre avec une journée de grosse attaque etnous nous sommes retrouvés en tête avec une avance très confortable: 50 minutes à trois jours de l'arrivée. Après, il a fallu une gestion intelligente. Ça m'a tellement fait rêver de rouler pour Peugeot lorsque je disputais mes premiers Dakar à moto, que rejoindre cette équipe et la faire gagner est une superbe satisfaction».
Jean-Paul Cottret (copilote de la PEUGEOT 2008 DKR victorieuse*): «Nous sommes ravis d'amener cette PEUGEOT 2008 DKR sur le podium! C'est une récompense pour toute l'équipe qui a beaucoup travaillé pendant deux ans. Après une année d'apprentissage, la victoire est au rendez-vous. C'est une belle réussite. J'adresse à un grand merci à toute l'équipe».
Cyril Despres (pilote de la PEUGEOT 2008 DKR - 7e): «Je tire un bilan positif de cette deuxième participation en voiture. C'est toujours agréable de franchir l'arrivée d'un Dakar. Nous avons effectué quelques très belles étapes. Avec David, nous commençons à nous roder. Nous avons repéré quelques erreurs à ne pas refaire et constaté que nous pouvions suivre le rythme des premiers lors de certaines spéciales. Avoir trois PEUGEOT 2008 DKR dans le Top 10 est une satisfaction pour tout le team».
Sébastien Loeb (pilote de la PEUGEOT 2008 DKR - 9e).
«Je suis content d'être arrivé au bout! Il y a eu du positif et du négatif mais, dans l'ensemble, nous avons affiché un bon niveau de performance. Nous avons fait quelques erreurs sur les étapes où nous étions moins à l'aise parce que nous manquions d'expérience. Sinon, en performance pure, nous étions dans le coup. Nous nous sommes bien amusés sauf sur certaines journées qui ont été “galère“».
Carlos Sainz (pilote de la PEUGEOT 2008 DKR n°303): «Je tiens à féliciter toute l'équipe et particulièrement Stéphane et Jean Paul. Nous avons tous travaillé dur pour développer la PEUGEOT 2008 DKR et je suis très fier d'avoir contribué à ce travail d'équipe. Obtenir un tel résultat après seulement deux ans est absolument remarquable. C'est un challenge passionnant».
Les chiffres clés
• Victoires d'étape: 9 sur 13 pour les PEUGEOT 2008 DKR (étapes 2, 3, 5 et 13 pour Loeb/Elena; étapes 4, 6 et 10 pour S. Peterhansel; étape 7 et 9 pour C. Sainz).
• Leaders successifs: S. Loeb (étapes 2 à 5 et étape 7), S. Peterhansel (étapes 6 et 8 puis étapes 10 à 13) et C. Sainz (étape 9).
• Victoires de Stéphane Peterhansel sur le Dakar: 1991, 1992, 1993, 1995, 1997, 1998 (moto); 2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016* (auto).
Classement final provisoire*
1. Stéphane Peterhansel (FRA)/Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 2008 DKR, 45h22 min 10s
2. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA), Mini, +34min 58s
3. Giniel De Villiers (ZAF)/Dirk Von Zitzewitz (DEU), Toyota, +1h 02min 47s
4. Mikko Hirvonen (FIN)/Michel Perin (FRA), Mini, +1h 05min 18s
5. Leeroy Poulter (ZAF)/Robert Howie (ZAF), Toyota, +1h 30 min 43s
7. Cyril Despres (FRA)/David Castera (FRA), PEUGEOT 2008 DKR, + 1h 49min 04s
9. Sébastien Loeb (FRA)/Daniel Elena (MC), PEUGEOT 2008 DKR, +2h 22min 09s


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.