L'Union Européenne accorde une aide de 250 millions d'Euros à la Tunisie pour aider à la lutte contre le coronavirus    Suspension de l'émission « Lkolna Tounes » pendant trois mois    Spéculation : Quand « le crime de guerre » reste impuni.    30 nouveaux cas de Covid-19 en Tunisie    CORONAVIRUS NEWS : Le nombre de cas confirmés grimpe à 257 cas en Tunisie    La BAD place un emprunt obligataire social de 3 Milliards de Dollars    Coronavirus : La présidence de la République appelle à soutenir les Palestiniens    Coronavirus | Le Kef : 3 agents de santé contaminés    En vidéo : Découvrez les coulisses de Désinfection des magasins Monoprix    Pas de cas de contamination au coronavirus dans les centres des femmes victimes de violence, de la protection de l'enfance et des personnes âgées    Coronavirus : bientôt une liste complémentaire des détenus à gracier    Earth Hour : éteignez vos lumières... et vos écrans    Coronavirus : l'Espagne bat un triste record mondial    Monopole au temps du Corona : 30 tonnes de semoule découvertes et saisies    Coronavirus | Mahdia : Deux membres d'une même famille contaminés    Coronavirus : "Je manquais d'air", raconte Dybala    Un million de DT de la Fondation BIAT et 200 mille DT de la Fondation Rambourg pour le FRC    Coronavirus : Quelle date pour les demi-finales de la Ligue des Champions et de la Coupe de la CAF ?    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 28 mars à 11H00    Coronavirus – Tunisie : Bassirou Compaoré parle de la situation des joueurs étrangers pendant le confinement    La Tunisie réceptionne ce samedi une importante aide médicale de la part de l'Union africaine – L'aide est financée par une entreprise chinoise privée.    Covid-19 : L'homme le plus riche au monde fait un appel aux dons en faveur de ses employés    Le Président Kais Saïed entre en contact avec ses homologues du Koweït, de l'Egypte, de la Palestine et du Niger    Coronavirus : Mikel Arteta « complètement guéri »    Décès de l'ancien militant et maire de Sfax, Ahmed Zghal    Télétravail à l'ARP : projet de loi sur la délégation de pouvoir au chef du gouvernement examiné    Météo: Prévisions pour samedi 28 mars 2020    Covid-19: Salvini menace de quitter l'UE    Le torchon brûle toujours !    Gantz ouvre la voie au maintien de Netanyahu    Orange Tunisie lance l'option Bon Plan 25 Go à 10 DT    Hamed Karoui disparait à l'âge de 93 ans    Vous êtes trop petits !    La Tunisie entre l'enclume de la pandémie et le marteau de la finance publique    Billet de banque de 10 DT en hommage aux personnels soignants    La FTF va, incessamment, verser les émoluments des arbitres    La récupération après la levée du couvre-feu et du confinement    Al Ahly saisit la FIFA, mais, au juste, à qui la faute ?    Le confinement ne démoralise pas les stars et c'est tant mieux pour les fans !    Comment oublier Uderzo, Goscinny et leurs héros?    Du drame cinématographique à l'humour théâtral    Coronavirus : 144 nouveaux décès en Iran, bilan total de 2.378 morts    Un navire US dans le détroit de Taiwan    La France retire ses troupes d'Irak    Quand les Chinois sauvent la planète Terre    Découvrez le dernier court-matrage de Tarek Sardi : À tribord, je vomis. – To starboard, I vomit. – يمين البكوش    Le Festival Gabès Cinéma Fen 2020 aura bien lieu du 3 au 11 avril…Online!    Hommage à… Manu Dibango, terrassé par le Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - Agriculture :
Pourquoi l'ALECA fait-il encore peur et incompréhension?
Publié dans WMC actualités le 19 - 09 - 2016

La Tunisie devrait proposer une contre-offre à celle de l'Union européenne dans le cadre de l'Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), dont le prochain round des négociations aura lieu au mois de novembre 2016. C'est ce qu'a déclaré Lobna Jeribi, présidente de l'association "Solidar Tunisie" lors une conférence internationale tenue dimanche, à Tunis.
Selon elle, "afin qu'elle renforce sa position lors des négociations, l'offre de la Tunisie sur l'ALECA, lancé depuis octobre 2015 et qui touche les services et produits agricoles, devrait être fructueuse, synergique et capable de relever les défis auxquels est confrontée la Tunisie", lors de cette conférence tenue sur le thème "Pour une vision progressiste des accords commerciaux UE-Tunisie: un partenariat équitable pour la solidarité.
En tout cas, "nous proposerons au gouvernement, à la société civile et à toutes les organisations professionnelles une déclaration finale commune entre la partie tunisienne et celle européenne, élaborée par notre association et Global progressive forum, coorganisateur de cette conférence", a-t-elle promis.
Pour elle, cette approche souligne la nécessité de tenir compte des déséquilibres démographiques et économiques évidents entre l'UE et la Tunisie, préconisant l'adoption d'une stratégie asymétrique en faveur de la Tunisie, graduelle et progressive dans les négociations et qui prenne en compte le schéma de développement économique de la Tunisie, ses priorités et ses ambitions.
Celle-ci devrait permettre de préserver les secteurs jugés sensibles par les parties, en concertation avec la société civile et préserver les services publics et la culture, tout en permettant le développement du secteur des services marchands en Tunisie.
Le document appelle à la prise en compte et à la résolution des problèmes structurels du secteur agricole tunisiens avant toute libéralisation, alors que l'offre européenne propose une période de transition pour la libéralisation de ce secteur allant de 0 à 10 ans en fonction du produit.
Selon cette déclaration, il est nécessaire d'intégrer dans le cadre de l'ALECA, les transferts technologiques et le développement des activités de la recherche et développement à travers les échanges entre les entreprises tunisiennes et européennes ainsi que la mobilité des citoyens dans l'espace tuniso-européen, sur la base de la non-discrimination.
En outre, un processus de reconnaissance mutuelle des diplômes devrait être mis en œuvre dans le cadre de l'ALECA via un système d'accréditation des institutions délivrant les diplômes.
De même, l'ALECA devrait contribuer à renforcer les acquis de l'Europe et de la Tunisie en matière de normes sociales et de travail garantissant les conditions d'un travail décent et l'inclusion des femmes sur le marché du travail.
De son côté, Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme, dira que les négociations sur l'ALECA entre la Tunisie et l'UE ne devraient pas se contenter du volet technique mais devraient aussi refléter un aspect politique, et que la réussite de l'expérience tunisienne favorisera le développement dans la rive Sud de la Méditerranée. L'ALECA, a-t-il fait remarquer, n'est pas le choix du gouvernement mais une nécessité économique que les deux parties œuvreront à faire réussir.
Pour sa part, Gilles Pargneaux, coordinateur S&D de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée, relèvera que l'ALECA est une opportunité pour dynamiser l'économie tunisienne qui subit depuis cinq ans des difficultés économiques, appelant à la création de projets environnementaux, de lutte contre les changements climatiques dans le cadre de l'ALECA, ainsi que des investissements dans le tourisme et la recherche et développement.
Au sujet de l'ALECA et l'agriculture, Omar Béhi, secrétaire d'Etat à la Production agricole, a souligné que l'ALECA est une opportunité à saisir et non une difficulté, à condition d'assurer la mise à niveau du secteur agricole tunisien.
Pour Ridha Ben Mosbah, conseiller auprès du chef du gouvernement chargé du dossier de l'ALECA, le choix de la Tunisie pour lancer les négociations sur l'ALECA est courageux mais ce choix explique la conviction de la Tunisie que l'intégration est le moteur de la croissance et le levier de la compétitivité, appelant à intégrer l'aspect de l'asymétrie, tenir compte de la sensibilité de certains secteurs et mener des études d'impact pour identifier les mesures d'adaptation des programmes de mise à niveau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.