Etats-Unis: Prés de 1.500 morts au coronavirus en 24 heures    Tunisie: Fuite de rapatriés de Libye du lieu du confinement à Kairouan    La Chine annonce la guérison de 94% des patients du coronavirus    Médenine | Covid-19 : Quatre personnes guéries    La BNA, la SMT et MS SOLUTIONS lancent l'application « Don via TPE » pour le fonds national 1818    Le taux du change du dinar tunisien gagne 7,8%, par rapport à l'euro    Kasserine: Des tunisiens à Tébéssa réclament l'accélération de leur rapatriement    Chedi Amir le chanteur tunisien    Covid-19 : Les Américains appelés à se couvrir le visage à l'extérieur    En Italie, le drapeau de l'Europe brûle    Les drones continuent de tuer des civils en Somalie    « Le football ne sera plus le même !»    Zidane veut récupérer Hakimi, à tout prix !    L'EST la première en Tunisie, Khazri 89ème africain    Le pays en des mains sûres…    Jeux pervers et intérêt général en jeu    Attijari Bank reporte son AGO à une date ultérieure    Le secteur de la billetterie aérienne « doublement pénalisé»    La BTS s'engage à aider les projets et les petites entreprises impactées    Ford produira en partenariat avec GE Healthcare, pas moins de 50000 ventilateurs respiratoires    "Live Chat" sur le mode virtuel    Le siège du CSS, un centre de collecte de dons    Fakhfakh rassurant met tout le monde à sa place    Amina Srarfi ou le parcours d'une musicienne de talent    Coronavirus: le bilan passe à 105 morts et 1171 cas confirmés en Algérie    L'actrice Hend Sabry annonce le lancement de Gabes Cinema fen online (vidéo)    EXCLUSIF : le ministère de la Jeunesse et de Sports verse des aides pour les Fédérations et les clubs    Les épreuves finales, du bac français, annulées        Le ministre des Domaines de l'Etat annonce la cession de certains biens confisqués    Plénière consacrée au Projet de loi relatif à la « Délégation de pouvoir » accordée au Chef du gouvernement : Discours du Président de l'ARP    Covid-19 : Les tests en Afrique mettent Eto'o et Drogba en colère    Portrait d'un Champion tunisien de Judo et des Arts martiaux qui s'est construit lui-même : Hamza Hamry    L'ARP discute la proposition de loi sur la délégation de pouvoir au chef du gouvernement    Coronavirus – Premier League : le gouvernement britannique appelle les joueurs à réduire leurs salaires    TOPNET procède à des extensions de la capacité de sa bande passante pour supporter les pics de trafic Internet durant le confinement    Coronavirus – Coupe d'Asie 2027 : prolongement du délai de dépôt des candidatures    Tunisie: Baisse du TMM à 6,80% , selon la Banque centrale    Espagne : baisse salariale de 70% pour les joueurs de l'Atlético Madrid    Ce n'est pas…bon !    Interview du Chef du gouvernement à Al Wataniya et autres médias : « La santé des Tunisiens n'a pas de prix »    Risque d'une guerre régionale après le tir d'un missile turc    ‘'Gabes Cinéma Fen'' dévoile son programme en ligne    Des airs frais de l'Océan indien    Nouvelles nominations à la tête de plusieurs institutions culturelles    Tunisie – Prise de position de Kaïs Saïed dans le conflit du Yémen    Artify conclut un partenariat avec Festival GABES CINEMA FEN en faveur de la diffusion en ligne gratuite du festival du 3 Avril jusqu'au 11 avril    Des artistes au temps du corona: « Ça serait bien d'assister à une belle chute du système capitaliste et à l'avènement d'une ère écologique…»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - UE :
Cecilia Malmström participe à une conférence sur l'ALECA
Publié dans WMC actualités le 15 - 10 - 2015

A cette occasion, Mme Malmström a rappelé que «nous vivons des moments troubles: avec la crise économique, qui n'est pas encore finie, et une instabilité sans précèdent dans notre région et cela des deux côtés de la Méditerranée. Le peuple tunisien a vécu des tragédies majeures, comme les attaques terroristes meurtrières à Sousse et au Musée du Bardo cette année. En Europe, malheureusement, nous nous habituons aussi à cette même menace terroriste».
Le commissaire européen affirme que «la Tunisie nous montre que le compromis, la coexistence et la démocratie restent toujours possibles. Votre transition, votre Constitution -et encore plus sa mise en œuvre- en sont des preuves tangibles. Le comité Nobel l'a également reconnu la semaine dernière. C'est une juste récompense aux efforts consentis par le peuple tunisien».
Toutefois, elle n'a pas manqué de souligner «le projet que vous avez commencé n'est certainement pas simple. L'espoir que la
Tunisie représente a besoin de soutien», et c'est pour cette raison que l'Union européenne «… est prête à offrir ce soutien dans le cadre de notre partenariat privilégié».
Et Mme Malmström de poursuivre : «Ce partenariat s'appuie également sur la facilitation de la mobilité des personnes entre la Tunisie et l'UE à travers une gestion commune et responsable des flux migratoires existants et des procédures d'octroi de visas simplifiées.
Un approfondissement de nos relations économiques doit être au cœur de ces efforts. La réussite politique de la Tunisie passe par sa réussite économique. Et l'ouverture au commerce et à l'investissement y joue un rôle important.
Le nouvel accord de libre-échange complet et approfondi, ou ALECA, que nous lançons aujourd'hui, est un signal très fort de notre soutien à votre relance économique et à votre jeune démocratie.
20 ans après la signature de l'Accord d'association entre la Tunisie et l'UE, nous avons l'évidence du potentiel d'un rapprochement commercial.
Depuis 1995, notre commerce bilatéral a plus que doublé. Et les exportations tunisiennes vers l'Union européenne ont presque triplé!
L'Union européenne est le premier partenaire commercial de la Tunisie et la principale source de ses importations et de ses exportations. En 2014, près de trois quarts des exportations tunisiennes sont allées dans l'Union européenne. Et l'Union européenne est aussi la source de plus de la moitié des importations tunisiennes.
En plus, quelque 3.000 entreprises de l'Union européenne sont venues s'installer en Tunisie et ont créé environ 300.000 emplois dans votre pays.
Les effets de l'accord sont aussi visibles au niveau de l'évolution structurelle de l'économie tunisienne: on constate l'apparition de nouvelles spécialisations, surtout dans les industries électriques et mécaniques; le développement de nouveaux services, notamment les services de technologies de l'information et des télécommunications; et l'émergence d'une nouvelle génération d'entrepreneurs plus dynamiques et ouverts aux marchés internationaux.
Et je ne suis pas la seule à l'affirmer. Un sondage récent (1) des PME tunisiennes indique la perception positive qu'elles ont de notre partenariat. Parmi les PME exportatrices, la majorité dit avoir profité des avantages douaniers de l'Accord d'association et ses entreprises perçoivent les relations commerciales avec l'UE comme une opportunité.
Néanmoins, nous voulons aller plus loin, vers un ALECA qui va bien au-delà d'un accord de libre-échange. Nous souhaitons négocier un ALECA qui ait pour objectif principal d'assurer une intégration progressive et plus importante de l'économie tunisienne dans le marché unique européen.
D'une part, un tel accord stimulera la compétitivité et vous donnera un meilleur accès au marché européen.
D'autre part, l'existence d'un cadre réglementaire très proche ou identique à celui de l'Union européenne améliorera le climat des affaires. Un environnement plus prévisible et plus stable va rendre la Tunisie plus attractive pour les investissements directs étrangers.
De fait, avec l'ALECA, nous jetons les bases d'un futur espace économique commun entre l'Union européenne et la Tunisie.
C'est pourquoi l'Union européenne se réjouit du lancement de ces négociations aujourd'hui.
Mais, il nous faudra faire preuve de prudence, pour quatre raisons:
Premièrement, parce que l'Union européenne est consciente du défi qu'un tel accord peut représenter pour la Tunisie, car il implique des réformes importantes. Nous proposons par conséquent une approche asymétrique et progressive, notamment en ce qui concerne les engagements en matière de rapprochement de la législation tunisienne avec celle de l'UE.
Nous sommes également prêts à soutenir les négociations et la mise en œuvre du futur accord avec un paquet de mesures d'accompagnement. Ce paquet soutiendra le processus de réformes, la mise à niveau de certains secteurs clés tels que l'agriculture, les services et l'appui au secteur privé.
Deuxièmement, je suis convaincue que le commerce doit également contribuer au développement durable, une dimension qui me tient particulièrement à cœur.
Nous incluons systématiquement dans nos accords commerciaux, et ce sera aussi le cas pour l'ALECA avec la Tunisie, un chapitre consacré aux normes fondamentales du travail et au respect des accords multilatéraux en matière d'environnement. Ce chapitre couvrira aussi d'autres questions liées au développement durable, telles que la responsabilité sociale des entreprises et le commerce éthique. Et la coopération bilatérale et l'implication étroite et continue de la société civile joueront un rôle clé dans la mise en œuvre de ce chapitre.
Troisièmement, nous avons besoin de nous assurer du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Ces questions sont déjà abordées dans le cadre de l'Accord d'association, auquel sont soumis les divers domaines de notre relation, y compris le futur ALECA.
La Tunisie a fait des progrès dans ce domaine que je souhaite saluer!
Mais, je veux aussi insister sur l'importance de continuer sur ce chemin. La création d'une culture politique qui respecte les droits de l'Homme n'est pas facile, particulièrement dans un contexte où le terrorisme est une menace quotidienne.
Finalement, nous avons besoin d'un dialogue inclusif et continu avec la société civile. Je suis consciente du rôle très important joué par la société civile tunisienne dans le processus de transition politique.
Je suis également réceptive à la demande de la société civile tunisienne d'être associée pleinement au déroulement des négociations que nous lançons aujourd'hui.
L'Union européenne encourage ce dialogue par son financement direct à près de 55 initiatives portées par la société civile tunisienne.
L'ALECA sera une opportunité pour la Tunisie et pour notre partenariat accru. Et comme tous les projets qui valent la peine, il nous demandera à tous des efforts et de la créativité.
Trouver le juste équilibre n'est jamais facile. Trouver un bon compromis encore moins. Mais j'ai une grande confiance dans nos capacités de coopération et d'entente mutuelles.
Tant la transition politique tunisienne que le travail quotidien de l'Union européenne montrent que tout est possible avec de la bonne volonté.
Je me réjouis de voir notre partenariat privilégié avec la Tunisie se renforcer de manière aussi importante. J'espère de tout cœur que la conclusion future de l'ALECA UE-Tunisie sera un franc succès.
----------------


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.