Afrique – Journée FIFA : Voici le calendrier complet des matchs amicaux    Coronavirus: 59 nouvelles contaminations à l'Ariana    Exposition "Un siècle de peinture en Tunisie" à la Galerie Alexandre Roubtzoff    L'UE demeure le premier partenaire commercial de la Tunisie    Tunisie: Nouveau décès lié au coronavirus dans une clinique privée à Sousse    Tunisie: 56 nouvelles infections au coronavirus à Sidi Bouzid    Réunion du Comité de pilotage des projets du patrimoine culturel "Tounes Wejhetouna"    Vidéo – Buzz : Akon City: la ville futuriste rêvée du chanteur sénégalo-américain Akon en Afrique !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 30 Septembre à 11H00    Tunisie – Coronavirus: l'entraineur de l'EST Mouine Chaabani et son staff et l'entraineur du CA Lassaad Dridi contaminés    Quelle loi de Finances pour un temps de crise économique ?    Présidence de la République : Communiqué de la Cellule de l'Information et de la Communication    PBR Rating : en 2020, le déficit budgétaire se situerait entre 7% et 8%    Orange Campus Africa, la nouvelle plateforme de formation en ligne africaine d'Orange    Accord de coopération tripartite Proxym, Enova Robotics et GIZ    Le parc d'activité de Zarzis s'apprête à recruter 400 ingénieurs    Le bénéfice du Vaccin Antigrippe est plus important...    Signature d'une convention de partenariat entre Afrique Assistance et Hertz Tunisie    L'ATFD organise un débat sur "pour une autre Tunisie possible"    ODC : un plan d'action pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens    Boules et pétanque | Championnat national (10e journée) : Dhouib et El May confirment    Après la désillusion de l'Espérance en Coupe de Tunisie : Le phénix renaîtra toujours de ses cendres    ''les médecins sont sous le choc'', selon Dr Mehdi Ksiaa    Près de deux millions de Tunisiens vivent sous le seuil de pauvreté    ESS | La piste Bertrand Marchand évoquée : Le veto de Ridha Charfeddinne    Peine de mort : Le débat est relancé    Thiago Alcantara testé positif au coronavirus    Exposition collective à la galerie d'arts du nouveau centre culturel baptisé «Kdanse»à Sousse : Les retrouvailles...    « Kom Lel Moumathel », de Walid Ayadi à El Teatro : Le comédien, de la réalité à la scène    Samir Makhlouf, lauréat du Comar d'or 2020, à La Presse : «Je ne viens pas de la littérature, je viens de l'écriture»    Tunisie : Entretien téléphonique entre le ministre des affaires étrangères et son homologue yéménite    Tunisie: Le Conseil de la magistrature appelle les magistrats à préserver l'indépendance et le prestige de la justice    6 ministres du gouvernement Fakhfakh ont déclaré leur patrimoine    Handball : Composition du nouveau staff technique de la sélection tunisienne    Covid-19 : La plupart des entreprises africaines ont subi un impact négatif de leur CA    Habiba Ezzahi Ben Romdhane: Le Covid-19 n'est pas une Pandémie, c'est une Syndémie    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture lundi en hausse de 0,82%    Météo : Températures en légère hausse    La Russie, alliée des deux pays, appelle à l'apaisement    Peut-on se trouver privés d'IPTV ?    L'auteur de l'attaque de Paris ''révolté'' contre les caricatures de Mahomet    Dans l'attente de la levée des sanctions de la Cédéao    L'opposante Tikhanovskaïa invoque la médiation de Macron    L'instant de survie...    Tunisie: Sauvetage 68 migrants subsahariens au large de Ben Guerdane    Tunisie: Le secrétaire d'Etat américain à la Défense attendu demain mercredi à Tunis    Patrimoine : L'INP lance un appel à candidatures pour la formation internationale 2021    Le voyage en Tunisie est interdit aux ressortissants britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Energies renouvelables :
La Tunisie a-t-elle raté le coche?
Publié dans WMC actualités le 29 - 10 - 2016

Ce constat amer, les participants à la conférence-débat «Energies renouvelables: Stratégie, cadre réglementaire et benchmark», organisée fin septembre 2016 par l'ATUGE, l'ont fait la mort dans l'âme et, donc, du bout des lèvres. «Le Plan Solaire Tunisien a été adopté. C'est vrai que ses objectifs sont ambitieux. J'espère qu'on ne va pas tarder à lancer les projets», observe Mongi Marzoug, ancien ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines. Qui a occupé pendant huit mois durant lesquels, happés par des dossiers plus chauds –phosphate, pétrole, etc.- qu'il n'a pas eu le temps de s'intéresser à celui des énergies renouvelables.
Rappelant que «la Tunisie a été pionnière dans beaucoup de domaines» mais pas dans d'autres, la nouvelle ministre de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Hela Cheikhrouhou, estime, dans celui des énergies renouvelables, «il est temps aujourd'hui de rattraper le temps perdu en se basant sur les acquis récents». Et notamment d'«adopter une stratégie pour le secteur de l'énergie à l'horizon 2030».
L'ambition actuelle de la Tunisie est que les énergies renouvelables représentent, à cette date-là, 30% du mix énergétique, contre seulement 3% actuellement. A titre de comparaison, le Maroc est déjà lui à 32%, et ambitionne de passer à 42% en 2020 et 52% en 2030.
Pourtant, lorsqu'on lui demande, comme le fait Iheb Triki, ancien conseiller du ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines, modérateur du débat, «si le tableau tunisien est si noir qu'on le pense», Houda Allal, présidente de l'Observatoire méditerranéen de l'Energie (OME), assure que non. «Le tableau n'est absolument pas noir. La Tunisie est pionnière: elle a installé la première centrale éolienne d'Afrique du Nord et elle est la championne de l'efficacité énergétique. Qui, assure Mme Allal, est l'objectif n°1 et la base de toute stratégie énergétique».
Même sur les énergies renouvelables «on n'a pas à rougir», insiste la présidente de l'OME. Car, selon cette experte, «la Tunisie a été prudente». S'abstenant de faire comme d'autres pays qui «ont été plus rapides» dans la concrétisation de leurs programmes d'énergies renouvelables, mais les ont «financés avec des subventions».
Mais entre la lenteur tunisienne et la -supposée excessive- rapidité marocaine, il doit bien y avoir un juste milieu. Que la Tunisie, sous la houlette de sa nouvelle ministre de l'Energie et des Mines, devra trouver. Pour, comme l'a dit Mme Cheikhrouhou, «rattraper le temps perdu» et passer des 25 MW de capacité actuellement aux 1000 MW que le Plan Solaire Tunisien avait fixé comme objectif dans sa première version datant de 2010.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.