Zied ghanney : Il faut légaliser le cannabis    Pourquoi les vaccins contre le Covid font flamber les prix du pétrole?    L'indice des prix de l'immobilier se hisse de 10,9% au terme de 2020    L'Europe renonce à son projet de résolution contre l'Iran    Le prix du carburant flambe et attise la colère populaire    Les manifestants pleurent la jeune Kyal Sin et défient la junte    Tunisie Valeurs présente son portefeuille type dans lequel figure une dizaine de valeurs    a quoi ressemble super congélateur où est conservé vaccin anti covid?    Eléments pour une histoire sainte    Semaine Boursière : Le marché affiche une tendance résolument haussière    Les prix de l'immobilier ont augmenté de 11% durant le 4e trimestre de 2020 (INS)    Tunisie-Imed Boukhris : La position de Kais Saied par rapport au remaniement ministériel était basée sur des données de l'INLUCC    Entretien au Caire entre le chef de la diplomatie tunisienne et le directeur général de l'OADA    L'Union interparlementaire s'est saisie de la plainte de Abir Moussi    Analyse statistique : La Tunisie est le dernier pays au monde à vacciner sa population...    Coronavirus: Allègement du couvre-feu du 22h à 05h du matin    Tunisie-Ligue 2 : Les arbitres de la 6ème journée    Une campagne sans logo, le pari osé de l'opérateur Ooredoo Tunisie (Photos)    Tunisie : Une conférence de presse sur les nouvelles mesures sanitaire [Vidéo]    Loi ESS: le 30 juin, date limite pour publier les textes réglementaires    L'ANSI appelle les chefs d'entreprises à faire preuve de vigilance face aux menaces cybernétiques    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 05 MARS 2021 à 11H00    Abdellatif Mekki appelle Hichem Mechichi à rendre les vaccins aux Emiratis    Une autoroute Nord-Sud facilitera à la Tunisie l'accès au marché africain    Abir Moussi est un danger pour la Tunisie, selon Samia Abbou    CONDOLEANCES : M. Tarak Karoui    Rached Ghannouchi : Il faut protéger Seifeddine Makhlouf    Al Ahly d'Egypte : l'international tunisien Ali Maaloul récupère bien de sa blessure au ischio-jambiers    L'OMS félicite le Maroc pour ses performances dans la campagne de vaccination    Personnes malvoyantes | Ecriture braille : Une nouvelle invention voit le jour    Ce soir au théâtre des jeunes créateurs : «Don Quichotte, céder le passage» de Chedli Arfaoui    Boxe | En marge du tournoi de Bulgarie : Prestation encourageante de Khouloud Halimi    CAN U20 | Match de classement pour la 3e place – Gambie-Tunisie (Ce soir à 21h00) : Sur une note positive !…    Ligue 1 | 15e journée – CAB-ST (1-0) : La victoire du cran !    Commission mixte 5+5 entre l'Utap et le gouvernement : Un accord sur divers domaines d'activités    La poésie en questions | Le prisme des herméneutes    Vient de paraître | « Les siestes du grand-père, récit d'inceste » de Monia Ben Jémia : La banalité du mal    Appel à projets 2021 du Fonds d'aide à la coproduction cinématographique tuniso-français    FC Barcelone : touché au genou, Piqué incertain face au PSG en Ligue des champions    Covid-19 : 32 décès et 635 nouvelles contaminations recensés le 3 mars 2021    Noureddine Taboubi : La démission de Hichem Mechichi est une condition pour le début du dialogue national !    Météo: Prévisions pour vendredi 05 mars 2021    Sortie officielle du film documentaire : Je suis ma propre république    Ocres patines du temps fugace    «Om Layoun» un film documentaire tendre et sans compromis        Tunisie: Daily brief du 4 Mars 2021    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Panoro confiante en sa production de pétrole en Tunisie et au Gabon, malgré la Covid-19
Publié dans WMC actualités le 14 - 05 - 2020

Bien que de nombreux défis logistiques associés à la Covid-19 se poursuivent, les opérations de production de Panoro à ce jour n'ont en grande partie pas été affectées. La culture de la santé et de la sécurité dans nos opérations s'est révélée résiliente, la conduite d'opérations sécuritaires, ainsi que le bien-être de notre équipe étant notre priorité absolue. C'est ce qu'on lit dans un communiqué de l'entreprise néerlandaise.
La production de la Tunisie et du Gabon reste conforme aux attentes, compte tenu du report nécessaire de certaines activités de développement à court terme.
Par ailleurs, Panoro estime que la réduction annoncée de la demande mondiale de pétrole et la pénurie de stockage pourraient continuer d'exercer une pression à la baisse sur les prix du pétrole et poser des défis logistiques au cours des prochains mois.
La société travaille de manière proactive avec ses partenaires, les gouvernements hôtes, les fournisseurs et les clients pour atténuer les risques associés à cette situation mondiale sans précédent.
Tunisie
Au premier trimestre, les ventes intérieures en Tunisie de 27 000 barils ont été réalisées à un prix moyen de 54 dollars américains le baril.
Une levée internationale a été effectuée en avril pour 90 000 barils et a atteint le prix d'environ 19 dollars américains le baril, reflétant la forte dislocation des prix affectant l'industrie (Brent daté en moyenne d'environ 18 dollars américains le baril en avril). Les recettes provenant de cette levée seront comptabilisées au deuxième trimestre ainsi que quelques ventes intérieures supplémentaires en Tunisie.
La production en Tunisie est stable à environ 4 000 bopd (brut), et la société est en bonne voie de produire la production supplémentaire prévue dès que les restrictions opérationnelles de la Covid-19 diminueront. Les coûts d'exploitation demeurent inférieurs à 15 dollars américains le baril.
Les contrats pétroliers de Panoro et de commercialisation sont conclus avec des contreparties de premier ordre. Au Gabon, Panoro bénéficie d'un contrat d'achat pour 2020 avec BP International, tandis qu'en Tunisie, Mercuria, l'une des plus grandes sociétés commerciales indépendantes au monde, gère la commercialisation du pétrole brut tunisien.
Mercuria fournit également des solutions de gestion des risques à Panoro, en tant que contrepartie des couvertures de pétrole brut de la Société.
COUVERTURE
Panoro a couvert 20 286 barils par mois (ce qui équivaut à environ 667 barils par jour) pour l'ensemble des années civiles 2020 et 2021. Il s'agit principalement de colliers sans coût avec un plancher de 55 dollars américains par baril et un plafond d'environ 61 dollars américains par baril. Les couvertures sont réglées mensuellement sur la moyenne du Brent daté au cours du mois civil.
En tant que protection supplémentaire des prix du Brent, Panoro dispose de haies supplémentaires au lieu de 24 000 barils pour chaque mois, de mars et juillet 2020, pour coïncider avec les remontées prévues. Ceux-ci ont été réalisés sous forme de colliers et de swaps sans coût avec un plancher d'environ 62 dollars américains par baril.
Pour le premier trimestre, un résultat de couverture d'environ 1,2 million de dollars américains a été comptabilisé, ce qui a donné un prix moyen réalisé par baril vendu (y compris la couverture) de 57 dollars américains par baril (à noter que le résultat de couverture est comptabilisé dans le compte de résultat après EBIT et n'est pas comptabilisé dans le chiffre d'affaires et l'EBITDA).
Au 31 mars, la valeur marchande des positions de couverture restantes de la société était de 9 millions de dollars nets pour Panoro.
Au 31 mars, Panoro détenait 24 millions de dollars en espèces (dont 10 millions de dollars contre la garantie bancaire de Sfax Offshore). La dette à fin mars s'élevait à 23 millions de dollars, dont 2,1 millions ont été remboursés au premier trimestre.
Les dépenses d'investissement restantes à dépenser cette année au Gabon s'élèvent à environ 5 millions de dollars. Comme annoncé, en Tunisie, toutes les dépenses en capital matériel sont suspendues en attendant le retour à un environnement normal pour la conduite des opérations de forage. Les initiatives de réduction des coûts des matériaux au niveau opérationnel et organisationnel ont été réalisées avec une nouvelle réduction en cours.
Les coûts d'équilibre de Panoro (coûts d'exploitation plus toutes taxes) au niveau de l'actif sont en moyenne inférieurs à 25 dollars américains le baril, et avec des coûts d'entreprise modestes, Panoro est bien positionné pour résister à ces conditions de marché défavorables.
John Hamilton, PDG de Panoro, a déclaré : «La récente pandémie sans précédent de la Covid-19 et l'effondrement des prix du pétrole ont eu des répercussions importantes sur l'industrie de l'énergie. Cependant, les mesures proactives et décisives prises avant et pendant la crise actuelle ont placé Panoro dans une position stable pour faire face aux défis sanitaires, logistiques et liés au prix du pétrole. Notre objectif principal est de protéger nos actifs de grande valeur tout en restant financièrement prudent jusqu'à ce que l'environnement macro disloqué s'améliore. Nous demeurons convaincus que nous sortirons de cette crise avec une entreprise résiliente et compétitive au profit de toutes nos parties prenantes».
D'après communiqué


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.