Tunisie – L'Union Européenne appelle Kaïs Saïed à établir un calendrier pour un retour à l'ordre constitutionnel    Coronavirus : 5 décès et 131 nouvelles contaminations, Bilan du 14 octobre    Tunisie : Nouvelles nominations au sein du MJS    Le nouveau gouvernement appelé à donner au secteur agricole et de la pêche la priorité absolue (UTAP)    Affaire Mosquée El Fath : Le ministère des Affaires religieuses explique    Najla Bouden préside son premier conseil ministériel    Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Les membres du Grand Jury des JCC    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Abir Moussi interdite d'accéder au carré des martyrs à Bizerte    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de vendredi    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Les préparatifs de la fête du Mawlid à Béja [vidéo]    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Journée internationale des femmes rurales : Engagement à défendre les droits des filles partout en Tunisie    Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled        Foot – Premier League : ZIDANE, l'option des saoudiens de NEWCASTLE ?    Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Tunis, un gigantesque cadavre pourrissant    Qualifs Mondial 2022 : le Brésil de NEYMAR déroule et l'Argentine de MESSI assure    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Noureddine Tabboubi dénonce les appels à l'ingérence étrangère    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    INLUCC : Les ministres du gouvernement Bouden déclarent leurs biens    Quarts de finale du Tournoi d'Indian Wells :Où regarder le match de Ons Jabeur du 14 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie: Les soldes sont-ils saisonniers ou annuels ?
Publié dans WMC actualités le 24 - 07 - 2008

Les soldes d'été, synonymes de réduction de prix, d'écoulement accéléré de marchandises en stock (invendus), démarreront le 1er août et se poursuivront, jusqu'au 15 septembre 2008. Les sites marchands sur le net sont autorisés, au même titre que les magasins, à participer, à ces soldes.

Il s'agit du 4ème solde de fait, depuis le début de l'année, même si les appellations de ces braderies diffèrent au gré de l'humeur de l'administration.

Pour mémoire, le premier solde a eu lieu entre le 1er février au 15 mars. Le second est un prolongement du premier. Il s'est déroulé entre le 15 et le 31 mars 2008. Le troisième solde, d'un genre exceptionnel, chastement dénommé par l'administration «ventes promotionnelles» a eu lieu entre le 1er et le 20 juin.

Tout donne à croire que ce quatrième solde ne sera pas le dernier.

La deuxième quinzaine du mois de Ramadhan (15-30 septembre), période réputée par la frénésie des achats de l'Aid El Fitr, est, généralement, accompagnée de réductions significatives des prix et peut-être en conséquence assimilée à un «solde déguisé».

A ces soldes officiels, exceptionnels ou déguisés, s'ajoutent d'autres ventes promotionnelles organisées, à l'occasion, des fêtes religieuses et officielles (fête de fin d'année).

Il faut dire que la période des soldes en Tunisie a tendance à se transformer de plus en plus, certes en évènement festif, mais aussi en évènement de transgression des conventions. Cette transgression est perceptible à travers la multiplication «à la limite de la réglementation» de ces braderies de fait ou de juré.

Conséquence : tout donne à croire que les soldes sont organisés, durant toute l'année, et que le consommateur tunisien n'achète que durant les périodes des soldes. En plus clair, les soldes en Tunisie ont tendance à perdre leur saisonnalité et à s'annualiser.

Et pourtant, la pratique des soldes est réglementée presque de la même façon, partout dans le monde. Ces ventes ne peuvent être réalisées qu'au cours de deux périodes par année civile (soldes d'hiver et d'été) d'une durée maximale de six semaines.

Pis, dans les pays développés, les ventes en soldes pratiquées en dehors des périodes de soldes ou portant sur des marchandises détenues depuis moins d'un mois au début des soldes sont sanctionnées. Des peines similaires sont appliquées pour l'utilisation frauduleuse du terme "soldes".

Le risque de cette tendance à l'annualisation est de voir des enseignes de certaines industries (habillement, ameublement) fabriquer, dans la hâte, des produits de moindre qualité (car au moindre coût) spécialement pour la période des soldes.

De même, l'affichage des mentions «soldes», «promotions» et «taux de baisse» sur les devantures des magasins portent un coup dur à l'urbanité et à l'esthétique des villes.

La première victime de ces soldes, c'est le consommateur qui sera tenté de croire faire des affaires alors qu'il achète en fin de compte des articles de moindre qualité et dans des conditions d'accueil déplorables (bousculades, payement en cash …).

Reste à savoir qui est responsable de cette situation ?

Le ministère du Commerce qui annonce les périodes des soldes officielles tient à préciser, dans son traditionnel communiqué, que les dates des soldes ont été fixées en concertation avec la centrale patronale.

Idem quand il s'agit de prolongement ou de ventes promotionnelles (28 mai -20 juin 2008), le même département s'applique à rappeler, dans des communiqués, que la décision a été prise avec l'accord du patronat, du Conseil national du commerce, et surtout, de l'Organisation de défense du consommateur (ODC).

Le ministère rappelle, également, à l'occasion des soldes, aux commerçants la réglementation en vigueur. Celle-là même qui stipule que les participants à ces soldes doivent déposer une déclaration auprès des directions régionales du commerce et de l'artisanat, d'appliquer une réduction minimale de 20%, de pratiquer le double étiquetage (ancien et nouveau prix) et d'apposer sur les vitrines la mention "soldes" .

Résultat : toutes les parties concernées sont responsables et estiment que les soldes contribuent à la dynamisation du commerce et de l'économie comme en témoigne le nombre des commerçants qui participent à ces soldes lequel ne cesse d'augmenter au fil des années.

Et pourtant, les secteurs qui bénéficient de ces braderies, prêt-à-porter, cuir/chaussures, meubles, électroménager, cadeaux, parfums et lunettes, sont loin d'être stratégiques et ont, en plus, la mauvaise réputation d'être les champions de la mauvaise qualité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.