Championnat méditerranéen de Handball U17-Athènes 2020: la Tunisie réalise l'exploit en surclassant la Croatie (19-17) et se qualifie pour les 1/4 de finale    « Africa CEO Forum Awards »: Le Groupe tunisien Loukil parmi les nominés    Slim Feriani : Le flou politique freine l'investissement    Signature d'une convention de partenariat entre DataXion et la Société Monétique Tunisie    Ennahdha veut éviter le scénario de nouvelles élections, selon Harouni    Négociations autour du gouvernement : Leurres et manœuvres d'Ennahdha    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Abdelkrim Harouni confirme l'orientation d'Elyès Fakhfakh vers un « Gouvernement d'unité nationale »    Kasserine : Saisie de 19 plaques de résine de cannabis    Campagnes sécuritaires : 629 individus arrêtés aux alentours des établissements éducatifs    Secteur privé : Démarrage des négociations sociales en mars    Imed Hazgui    Nouveau gouvernement: aux calendes grecques !    La Formation gouvernementale sera divulguée ce mercredi : Fakhfakh respectera-t-il les recommandations et les exigences des partis ?    Fin de la quarantaine pour les Tunisiens de retour de Wuhan | Dr Samir Abdelmoumen : «J'ai accompli ma mission sans plus !»    Futurs enjeux: quand le bassin redevient le cœur battant des pays riverains    A l'Espace Aire Libre El Teatro à Tunis : «Ecce Eros» ou Voici l'amour !    Rencontre avec Jean-Denis Bonan (Réalisateur) : Retour au pays natal    Port en eaux profondes à Ennfidha: Le défi    Moody's améliore les perspectives de notation de cinq banques tunisiennes    Programme TV du mercredi 19 février    Geek Days – Internet des objets : Communiqué de presse    Les océans, moteur du développement économique mondial    Tripoli suspend les pourparlers de paix après les violations de Haftar    En vidéo : inauguration du 3éme studio OXYGENE FITNESS & PILATES au lac3    3 cas d'hépatite A à Kébili    UTAP : la baisse des niveaux d'eau dans les barrages est intentionnelle    Grève dans toutes les écoles de Tunis    Le message du courage et de la clarté    Espérance ST : Khenissi et Derbali au repos    Casillas prend sa retraite    Mekki: Voilà pourquoi Ennahdha tient au ministère des Technologies de la Communication    Tournoi de Dubaï : Ons Jabeur vient à bout de la 18ème mondiale    Dépôt de Borj Chakir : la catastrophe environnementale que l'Etat veut étendre    Human Screen Festival 2020 : « Le Monde se rebelle » et hommage à Lina Ben M'henni    Festival « Carthage Dance » 2020 Candidatures ouvertes pour les artistes chorégraphes    Météo: Prévisions pour aujourd'hui, mercredi 19 février 2020    Championnat méditerranéen de Handball-Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 et le Maroc se neutralisent (15-15)    Attaque signalée dans le port de Tripoli    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie: Les soldes sont-ils saisonniers ou annuels ?
Publié dans WMC actualités le 24 - 07 - 2008

Les soldes d'été, synonymes de réduction de prix, d'écoulement accéléré de marchandises en stock (invendus), démarreront le 1er août et se poursuivront, jusqu'au 15 septembre 2008. Les sites marchands sur le net sont autorisés, au même titre que les magasins, à participer, à ces soldes.

Il s'agit du 4ème solde de fait, depuis le début de l'année, même si les appellations de ces braderies diffèrent au gré de l'humeur de l'administration.

Pour mémoire, le premier solde a eu lieu entre le 1er février au 15 mars. Le second est un prolongement du premier. Il s'est déroulé entre le 15 et le 31 mars 2008. Le troisième solde, d'un genre exceptionnel, chastement dénommé par l'administration «ventes promotionnelles» a eu lieu entre le 1er et le 20 juin.

Tout donne à croire que ce quatrième solde ne sera pas le dernier.

La deuxième quinzaine du mois de Ramadhan (15-30 septembre), période réputée par la frénésie des achats de l'Aid El Fitr, est, généralement, accompagnée de réductions significatives des prix et peut-être en conséquence assimilée à un «solde déguisé».

A ces soldes officiels, exceptionnels ou déguisés, s'ajoutent d'autres ventes promotionnelles organisées, à l'occasion, des fêtes religieuses et officielles (fête de fin d'année).

Il faut dire que la période des soldes en Tunisie a tendance à se transformer de plus en plus, certes en évènement festif, mais aussi en évènement de transgression des conventions. Cette transgression est perceptible à travers la multiplication «à la limite de la réglementation» de ces braderies de fait ou de juré.

Conséquence : tout donne à croire que les soldes sont organisés, durant toute l'année, et que le consommateur tunisien n'achète que durant les périodes des soldes. En plus clair, les soldes en Tunisie ont tendance à perdre leur saisonnalité et à s'annualiser.

Et pourtant, la pratique des soldes est réglementée presque de la même façon, partout dans le monde. Ces ventes ne peuvent être réalisées qu'au cours de deux périodes par année civile (soldes d'hiver et d'été) d'une durée maximale de six semaines.

Pis, dans les pays développés, les ventes en soldes pratiquées en dehors des périodes de soldes ou portant sur des marchandises détenues depuis moins d'un mois au début des soldes sont sanctionnées. Des peines similaires sont appliquées pour l'utilisation frauduleuse du terme "soldes".

Le risque de cette tendance à l'annualisation est de voir des enseignes de certaines industries (habillement, ameublement) fabriquer, dans la hâte, des produits de moindre qualité (car au moindre coût) spécialement pour la période des soldes.

De même, l'affichage des mentions «soldes», «promotions» et «taux de baisse» sur les devantures des magasins portent un coup dur à l'urbanité et à l'esthétique des villes.

La première victime de ces soldes, c'est le consommateur qui sera tenté de croire faire des affaires alors qu'il achète en fin de compte des articles de moindre qualité et dans des conditions d'accueil déplorables (bousculades, payement en cash …).

Reste à savoir qui est responsable de cette situation ?

Le ministère du Commerce qui annonce les périodes des soldes officielles tient à préciser, dans son traditionnel communiqué, que les dates des soldes ont été fixées en concertation avec la centrale patronale.

Idem quand il s'agit de prolongement ou de ventes promotionnelles (28 mai -20 juin 2008), le même département s'applique à rappeler, dans des communiqués, que la décision a été prise avec l'accord du patronat, du Conseil national du commerce, et surtout, de l'Organisation de défense du consommateur (ODC).

Le ministère rappelle, également, à l'occasion des soldes, aux commerçants la réglementation en vigueur. Celle-là même qui stipule que les participants à ces soldes doivent déposer une déclaration auprès des directions régionales du commerce et de l'artisanat, d'appliquer une réduction minimale de 20%, de pratiquer le double étiquetage (ancien et nouveau prix) et d'apposer sur les vitrines la mention "soldes" .

Résultat : toutes les parties concernées sont responsables et estiment que les soldes contribuent à la dynamisation du commerce et de l'économie comme en témoigne le nombre des commerçants qui participent à ces soldes lequel ne cesse d'augmenter au fil des années.

Et pourtant, les secteurs qui bénéficient de ces braderies, prêt-à-porter, cuir/chaussures, meubles, électroménager, cadeaux, parfums et lunettes, sont loin d'être stratégiques et ont, en plus, la mauvaise réputation d'être les champions de la mauvaise qualité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.