Tunisie – VIDEO : Les médecins à Medenine ont eu à choisir qui tenter de sauver et qui abandonner parmi les malades covid    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Dernière Minute – Coronavirus : 68 décès et 2511 nouvelles contaminations, Bilan du 20 janvier    Bourse de Tunis : Le marché confirme sa tendance baissière    Plateforme Evax : Plus de 100 mille citoyens déjà inscrits (Hechmi Louzir)    L'UTAP appelle le ministère de l'Agriculture à prendre des mesures urgentes pour sauver la saison    CAN U17 – Qualifications : La Tunisie fait le job contre la Libye    Ligue 1 (9 journée) : le match Espérance-STunisien à El Menzah, à 14h00    Hichem Anane présente le nouveau format de la facture de la STEG    Le CCIH organise une résidence artistique "Imagine Music" à l'occasion du Sommet de la francophonie en Tunisie    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Stade Tunisien : Dix joueurs testés positifs au Covid-19    Yassine Ayari : 4 familles monopolisent l'économie et la politique en Tunisie    La Tunisie doit renforcer sa position aux Etats-Unis    Alya Djamal, la doyenne de RTCI    Wifak Bank remporte le prix "Best Islamic Corporate Bank Tunisia 2020" par Global Banking & Finance Review    ATB : en hausse de 16,29%, le PNB s'établit à 278,3 MD en 2020    La Banque de Tunisie réaffirme sa capacité à surmonter la crise    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Janvier 2021 à 11H00    Tunisie-Un blogueur arrêté pour un simple statut Facebook, le Syndicat des Journalistes dénonce [Vidéo]    En vidéo: Leonida, artiste musulmane et française, répond à l'islamophobie en chantant    CONDOLEANCES: Saida SOHLOBJI épouse OUENNICHE    CONDOLEANCES: Ali BAAZAOUI    Le ministère de l'enseignement supérieur appelle les étudiants à regagner les foyers universitaires à partir d'aujourd'hui    Pas d'augmentation des tarifs de la STEG    NEWS: L'USM sur Jassem Hamdouni    Mini-Football – Championnat national des féminines: Un championnat à 17 équipes    Handball – Mondial d'egypte – La Tunisie éliminée: Il fallait s'y attendre !    CONDOLEANCES: Mohamed Moncef MAATOUG    Kerim Bouzouita : « Les sondages ne votent pas »    Covid-19: le primat de l'économie et des considérations politiciennes sur la santé    Basket – Equipe nationale : Salah Mejri réintègre le groupe    PERSPECTIVES: Adhérer massivement à la révolution industrielle    Ayoba: Une appli de messagerie africaine gratuite qui protège la vie privée    Présidence de la République: démenti des déclarations attribuées à Kaïs Saïed    La pénurie d'eau, une menace réelle dans la région de Kairouan    Météo | Temps nuageux et températures stables    The Voice Belgique: Un candidat tunisien impressionne le jury    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie – Covid-19 : Scénario pour une catastrophe annoncée ?
Publié dans WMC actualités le 29 - 06 - 2020

La Tunisie est-elle bien préparée à l'ouverture des frontières ? D'après les témoignages de nombre d'acteurs dans le secteur de la santé, ce n'est pas le cas. Et Abdellatif Mekki, soucieux plus de sa campagne pour la présidence du parti Ennahdha et les prochaines échéances électorales, devrait s'occuper de plus urgent : comment tout mettre en œuvre pour que les sacrifices du peuple tunisien et les pertes encourues par l'économie nationale à cause de la pandémie soient payantes.
C'est un médecin tunisien, qui était en pleine tempête à l'avènement de la pandémie depuis janvier dernier, qui témoigne de la gravité de la situation actuelle et des dangers que nous encourons à cause des décisions non étudiées et sans mettre en place les conditions nécessaires pour protéger notre pays d'une nouvelle vague Covid-19.
Dans quelques jours, explique ce médecin, nous pourrions avoir des malades qui se présenteront à leurs médecins avec tous les symptômes du coronavirus ; les cliniques privées fermeront, à leur habitude, leurs portes et les personnes atteintes se rendront dans les hôpitaux publics.
Aujourd'hui, la Tunisie est menacée, parce qu'il y a eu une recrudescence des formes importées de la Covid-19 des pays du Golfe et des pays africains, et on retrouve tous les symptômes de la maladie dont les difficultés respiratoires chez les personnes qui consultent. Ces malades qui se rendent dans les hôpitaux de référence comme celui d'Abderrahmen Mami qui souffre, lui-même, d'un grand déficit de personnel soignant et particulièrement en réanimation, pourraient contaminer d'autres et le cycle tragique de la pandémie pourrait reprendre.
Ceci dans un climat de relâchement survenu dès le retour à la vie normale et l'épuisement des moyens de l'Etat pour la prévention et la lutte contre la pandémie et surtout la déception du corps médical à cause du manque de reconnaissance des efforts fournis qu'il a fournis par le ministère de la Santé et l'Etat. Une déception qui ne promet pas un engouement et un engagement pareils si deuxième vague a lieu.
Couper dans les salaires des personnels de la santé ? Il fallait le faire !
«Nous risquons gros parce que nous ne pouvons pas accorder une confiance aveugle à des personnes qui assurent qu'ils vont faire le confinement chez eux et que nous n'avons pas les moyens de contrôler. Si au mois de mars, nous étions mieux outillés, nous avions plus de moyens pour faire face à l'épidémie, nous étions confinés et il n'y avait pas de mobilité entre les villes, aujourd'hui ce n'est plus le cas, et si l'épidémie Covid-19 revient, notre système de santé non préparé ne pourra pas l'affronter».
Le pire des scénarios est que les hôpitaux publics envoient ces malades à l'hôpital Abderrahmen Mami, qui a repris ses activités normales, où le service réa manque de personnel et qui ne dispose plus d'une zone tampon.
Que feront les autorités de la santé publique dans ce cas ? Elles pourront de nouveau prendre la décision de fermer l'hôpital et le consacrer aux malades de la Covid-19, mais cela se fera aux dépens de ses propres malades qui n'ont pas été pris en charge comme il se doit par les autres hôpitaux tout au long des mois Covid-19.
La salle du centre sportif El Menzah pourrait-elle au cas où la deuxième vague revient en force être une solution de rechange et remédier à la surcharge des hôpitaux ? Ce n'est pas évident car elle est équipée de manière approximative et on ne sait pas comment ce centre médical improvisé sera géré.
Pour résumer, la décision d'ouvrir les frontières, si elle n'est pas suivie de près, pourrait déboucher sur une catastrophe sanitaire ainsi que par la mise à mort de l'économie nationale. Et c'est le pire des scénarios.
A.B.A


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.