Supercoupe: L'Espérance Sportive de Tunis remporte le titre devant le Club Sportif Sfaxien grâce aux tirs au but    Tunisie | « La situation de la pandémie liée à la coronavirus pourrait s'aggraver d'ici un mois … »    L'EST remporte le Trophée de la Super-Coupe tunisienne de football 2020 aux tirs au but face au Club Sportif Sfaxien    Covid-19 | Le Président de la République ordonne la mise en place, dimanche, d'un laboratoire d'analyse à Sidi Bouzid    Tunisie – Pour son premier test Mechichi devra trancher entre l'Etat de droit et l'état de non-Etat    Super-Coupe de Tunisie de Football EST vs CSS : Nissaf Ben Alaya donne le coup d'envoi du match en tirant sur le ballon    Région du Proche-Orient et Afrique du Nord — Pandémie de la Covid-19: Main dans la main vers un avenir alimentaire durable    Ouverture du 5E Congrès du SNJT: Les droits des journalistes, un fondement de la liberté de la presse    Marseille (OM) vs (LOSC) Lille en direct et live streaming : comment regarder le match ?    Programme TV du dimanche 20 septembre    EST: Vaincre et plaire    CSS: Un deuxième objectif à réaliser    Programme TV du samedi 19 septembre    La FTDJ accuse le gouvernement Fakhfakh de vengeance: A-t-on vraiment sanctionné les médias ?    Le PDL organise une marche contre le terrorisme: Moussi épingle Ennahdha et promet des dossiers à Mechichi    REPORTAGE — Transports en commun: Un protocole sanitaire difficilement respecté    A paraître aux éditions Cérès: «Hamed Karoui, une vie en politique»    Mes odyssées en Méditerranée – Festivaletteratura : Tunis, "Une ville en livres"    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    Tunisie: 35 nouvelles infections au coronavirus dont 10 pour le personnel de santé à Jendouba    Météo: Prévisions pour dimanche 20 septembre 2020    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Etats-Unis : Plus de 200.000 morts    L'écrivain italo-tunisien Alfonso Campisi décoré par le président Matarella    Commission européenne : Nouvelles sanctions en vue contre les Gafa    Ammar Mahjoubi: pourquoi le mot manichéisme a-t-il une connotation péjorative ?    Mohamed Larbi Bouguerra: -Deal- du Siècle ou cynisme ehonté ?    Précision de la Banque mondiale à propos d'un article sur le financement des entreprises en Tunisie    Exclusif – Ennahdha : Les 13 députés signataires de la pétition contre Ghannouchi s'absentent à la réunion du Bloc    L'UGTT œuvrera pour l'amélioration des conditions de travail des journalistes    L'ONU tire la sonnette d'alarme sur l'aide humanitaire    «Entraîner le Real Madrid, c'est mon rêve !»    Russes et Turcs proches d'un accord sur la Libye    Le niet du Hezbollah et du mouvement Amal    «Don Quichotte...» à l'ouverture de la saison du théâtre    Amour, bonheur et... ennui    Les «Amis Artistes» vus par Hechmi KHALLADI    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    Ces jeunes nouveaux magistrats du Tribunal administratif    Covid-19 : 540 nouveaux cas de contamination    La Tunisie engagée dans la lutte contre l'appauvrissement de la couche d'ozone    Le ministère de la Santé actualise l'état de la situation épidémiologique dans tous les gouvernorats à la date du 16 Septembre    Les nouvelles du marché boursier    Super Coupe de Tunisie : Sur quelle chaîne voir le match Espérance de Tunis – CS Sfaxien ?    Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente    En Tunisie, le secteur informel compte 1,5 million de travailleurs (INS)    Exposition/Confinement/Coronavirus : Trois pièces archéologiques tunisiennes retrouvent le sol tunisien    Libye: Haftar annonce la reprise de la production et de l'exportation du pétrole après 7 mois de blocus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BAD : La Covid-19 n'empêche pas l'Afrique de l'Est d'être une région dynamique
Publié dans WMC actualités le 03 - 08 - 2020

La Covid-19 ralentit la croissance en Afrique de l'Est, qui reste toutefois la plus forte du continent ; le rapport de la BAD « Perspectives économiques régionales 2020 » appelle cependant à une transition vers des activités à plus forte valeur ajoutée pour renforcer la résilience aux chocs.
Malgré les perturbations causées par la pandémie de Covid-19, l'Afrique de l'Est demeure la région la plus dynamique du continent, selon les « Perspectives économiques régionales 2020 », publiées le 8 juillet à Nairobi par la Banque africaine de développement.
Compte tenu de l'impact économique de la pandémie de Covid-19 sur la région, le rapport fait état de prévisions de croissance de 1,2% en 2020 en Afrique de l'Est, soit une chute d'environ 4% par rapport aux prévisions d'avant Covid-19. Toutefois, cette croissance devrait rebondir en 2021 à 3,7% si le virus est sous contrôle d'ici au troisième trimestre de cette année.
Avant la pandémie de Covid-19, la croissance économique de l'Afrique de l'Est pour l'année 2020 était prévue à plus de 5%, contre 3,3% pour le continent et 2,9% pour la croissance mondiale. Les chocs induits par la Covid-19 et une invasion de criquets ont contribué à des pertes d'emplois et à des besoins humanitaires accrus, qui aggraveront la pauvreté et les inégalités de revenus. Dans la perspective la plus défavorable -celle où la pandémie persisterait jusqu'à la fin de 2020- la Banque prévoit une croissance de 0,2 % en 2020 pour la région (contre -1,7 % et -3,4 %).
Le ministre du Travail du Kenya, Simon Kiprono Chelugui, a déclaré, lors de la présentation du rapport, que les pays d'Afrique de l'Est pourraient surmonter les effets de la Covid-19 et redresser leur économie en atténuant les risques externes et internes. « Nous devons mettre en place des mesures de lutte fermes et coordonnées pour contenir la propagation du Covid-19, atténuer ses effets sanitaires et socio-économiques, accélérer le rythme de la transformation structurelle, améliorer les conditions d'investissement et maintenir la paix et la sécurité de notre région », a-t-il déclaré.
Les « Perspectives économiques régionales de l'Afrique de l'Est 2020 » montrent que la pandémie de Covid-19 affectera à plusieurs niveaux les économies de l'Afrique de l'Est : chute des cours des matières premières et des échanges commerciaux, et restrictions sur les déplacements avec un impact négatif important sur le secteur du tourisme.
L'affaiblissement des flux financiers a affecté le solde budgétaire et celui des paiements courants de la région, tandis que les perturbations dans les chaînes d'approvisionnement ont pénalisé la production et la distribution des biens alimentaires, note le rapport. Avec la fermeture des écoles, environ 90 millions d'élèves ont été privés des salles de classe.
La directrice générale du Bureau régional de l'Afrique de l'Est de la Banque, Nnenna Nwabufo, a confirmé l'assistance de de la Banque pour permettre à la région de sortir de la crise. « Notre ambition est de lutter contre les retombées négatives de la pandémie de Covid-19 et de faire en sorte que le développement social et économique sur le continent connaisse une accélération, notamment grâce à la création d'une main-d'œuvre africaine pour demain », a-t-elle affirmé.
La Banque a réagi rapidement en apportant, en urgence, le soutien nécessaire pour faire face aux répercussions immédiates de la pandémie de Covid-19. L'institution a notamment fourni une aide de 212 millions de dollars américains au Kenya, 165 millions de dollars à l'Ethiopie, 4 millions de dollars au Soudan du Sud, et 10 millions de dollars aux Seychelles.
Le rapport appelle à des mesures urgentes pour amortir les effets de la pandémie de Covid-19, et d'autres chocs. « Les pays d'Afrique de l'Est devraient accélérer le rythme d'une véritable transformation structurelle en passant d'une production à faible valeur ajoutée à des activités à plus forte valeur ajoutée, qui pourraient limiter leur vulnérabilité aux chocs intérieurs et extérieurs », a déclaré Marcellin Ndong Ntah, un des deux économistes en chef de la Banque en Afrique de l'Est.
Outre la présentation d'une analyse de l'impact de la pandémie de Covid-19 sur la région, le rapport a traité la question de la formation de la main-d'œuvre en Afrique de l'Est. « Pour développer les compétences de la main-d'œuvre de demain, il est urgent de procéder à de vastes réformes dans l'éducation, d'investir dans les technologies de l'éducation, de lutter contre les facteurs qui empêchent les enfants d'aller à l'école et d'établir des liens entre le monde universitaire et l'industrie », a suggéré Edward Sennoga, l'autre économiste en chef de la Banque en Afrique de l'Est.
Selon Julius Mukunda, directeur éxécutif du Civil society advocacy Group (Groupe de défense des droits de la société civile) en Ouganda, les pays de l'Afrique de l'Est, pour favoriser la croissance, doivent éliminer la corruption et investir dans des domaines, dans lesquels la région dispose d'atouts uniques, comme la production alimentaire, non seulement pour produire mais également pour générer des revenus pour les agriculteurs afin de les aider à limiter les impacts du Covid-19 sur leur activité.
Communiqué BAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.