La feinte tunisienne qui a piégé les stars libanaises    Contestations insupportables    Tunisie : Le coup d'envoi du Fonds de garantie des dépôts bancaires    Mini-Football | Finale Coupe de Tunisie : La première coupe pour Tronja    EST | Son absence s'est fait ressentir au dernier match : Coulibaly, ce joueur si indispensable !    POINT DE VUE | Précarité...    Festival international de Sousse 2020 : Annulation du one man show de Lotfi Abdelli et du reste des spectacles    En photos : Un début timide pour les soldes d'été    « Summer Show », exposition collective à la galerie Selma-Feriani avec Younes Ben Slimane, Dora Dalila Cheffi et Fares Thabet : A découvrir !    3 nouveaux cas locaux à Sousse    Tunisie : Le porte-parole de Qalb Tounes relève plusieurs points communs entre Kais Said et Francesco Cossiga    La commission des litiges résilie le contrat d'un joueur du CSS    L'Espagne est redevenue une zone rouge à cause des clubs de nuit, selon Nissaf Ben Alaya    Salma Ennaifer réaffirme l'engagement de la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé    Les représentants de la filière laitière en Tunisie entament une série de mouvements de protestations les 17, 19 et 21 août 2020    Tunisie: Les professionnels du secteur laitier protestent    Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie met en garde contre l'instabilité politique    Liste des membres de la Commission d'encouragement à la production cinématographique pour l'année 2020    Les 9 gouvernorats qui n'ont enregistré aucun décès par le virus Corona en Tunisie    Le groupe Ecobank annonce les finalistes du Concours Fintech 2020    Tunisie: Démarrage ce vendredi des soldes d'été    Météo: Prévisions pour vendredi 07 août 2020    Tunisie – Mechichi s'entretient avec les anciens présidents et chefs de gouvernement    Sousse: Le nombre de contaminations locales au coronavirus passe à 16    Bourse de Tunis : Succès de l'augmentation de capital de la SOPAT    Des rencontres au TOP prévues par Hichem Mechichi ce vendredi : 4 anciens Chefs de gouvernement et 2 ex Présidents de la République !    Rafaâ Ben Achour: Mes relations avec Béji Caïd Essebsi    Le Fonds de Garantie des Dépôts Bancaires Garant de la stabilité du système financier    Liban: Dr Imed Halaq s'exprime sur l'état des bléssés [audio]    ''Ne donnez pas d'argent à notre gouvernement corrompu''    Les arbitres de la 18e journée (Photos)    La Tunisie quatrième meilleure destination mondiale pour les américains après la Covid-19    Ligue 1 – L'Espérance de Tunis proteste contre la retransmission télévisée des matchs    Les 6 gouvernorats les plus touchés par le Coronavirus en Tunisie    Nouveau partenariat entre les Affaires culturelles et la Municipalité de La Marsa    Double explosion à Beyrouth : au moins 113 morts et 4 000 blessés selon un dernier bilan    Ministère de la santé | Mise au point sur l'épidémie de coronavirus : «Vivre avec le Covid-19»    La Tunisie achemine 35 tonnes d'aides médicale et humanitaire urgentes à Beyrouth    «Thneiyaa» de Hamdi Mejdoub au Rio : Slameuses libres    La Tunisie envoie des aides au Liban    Record de nouveaux cas en Libye    Festival de Sfax 2020 et Festival de Sousse 2020 reportés    Liban: Au moins 135 morts et plus de 5000 blessés dernier bilan de l'explosion de Beyrouth    Lancement de Sundance TV concours de courts métrages au MENA        Coronavirus : L'UEFA annonce une batterie de règles très strictes    Deux fortes explosions à Beyrouth, bilan provisoire: une centaine de morts et 4000 blessés    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Perspectives économiques régionales 2020 » : l'Afrique de l'Ouest doit faire le pari de la jeunesse comme main d'œuvre pour accélérer la reprise économique post-Covid-19
Publié dans L'expert le 14 - 07 - 2020

Le rapport précise les politiques nécessaires à mettre en œuvre pour améliorer les compétences permettant à la main-d'œuvre d'Afrique de l'Ouest d'être davantage performante
ABUJA, Nigeria, 14 juillet 2020/ — En Afrique de l'Ouest, la croissance attendue à 4 % en 2020 devrait se contracter de 2% cette année ; La demande de personnels qualifiés dans les sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques augmente alors que les taux de scolarisation et de maintien scolaire restent médiocres.
L'Afrique de l'Ouest doit miser sur les jeunes comme réservoir de main-d'œuvre pour accélérer la reprise économique après la pandémie du Covid‐19, recommande la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) dans ses « Perspectives économiques régionales pour l'Afrique de l'Ouest 2020 », publiées le 3 juillet dernier à Abuja, au Nigeria.
« La forte croissance de la population jeune en Afrique de l'Ouest offre un réservoir de main-d'œuvre d'intérêt stratégique, qui peut être mis au service de l'emploi et de la croissance économique, malgré une pandémie de Covid-19 qui dévaste le continent et l'économie mondiale », affirme la Banque dans ce rapport présenté lors d'une séance virtuelle par le Bureau régional de la Banque en Afrique de l'Ouest, en concertation avec le Bureau-pays du Nigeria et le Département de l'économie nationale.
Le ministre des Finances du Ghana, Ken Ofori-Atta, a procédé au lancement officiel du rapport en présence de certains de ses homologues d'Afrique de l'Ouest, parmi lesquels le ministre fédéral des Finances, du Budget et de la Planification nationale du Nigeria, Zainab Shamsuna Ahmed.
Compte tenu des effets de la pandémie de Covid-19, la croissance économique de l'Afrique de l'Ouest, prévue à 4% en 2020 (après 3,6 % en 2019), devrait accuser une contraction de 2% de son PIB en 2020 et pourrait chuter de 4,3 % dans le cas de figure le plus défavorable, indique le rapport. Il souligne que les pays dépendants du pétrole et du tourisme pour les devises étrangères et les recettes fiscales devront notamment faire face à une réduction de leur marge budgétaire et à un plus grand déséquilibre de leurs comptes extérieurs, ce qui contribuera à une augmentation de la dette publique.
La directrice générale du Bureau de la Banque pour l'Afrique de l'Ouest Marie-Laure Akin-Olugbade, a déclaré que la population jeune de la région représentait une chance en termes de contribution à l'accélération de la reprise économique. « Ce rapport avance des recommandations pour la mise en place de politiques permettant de faire face à cette diminution et de commencer à inverser les tendances actuelles », a-t-elle déclaré. Elle a également précisé que le taux de participation de la population active au marché du travail en Afrique de l'Ouest avait constamment diminué passant de 64,2 % en 2000 à 58,5 % en 2019.
Le rapport 2020, intitulé « Le développement des compétences et de l'éducation pour former la main-d'œuvre de demain », met en exergue les développements enregistrés dans la région et analyse les répercussions de la pandémie de Covid‐19 sur les pays ouest‐africains.
Bien que ces pays aient amélioré leurs taux de scolarisation depuis 2000, les taux de maintien scolaire restent faibles, les résultats obtenus dans les disciplines des sciences, technologies, ingénierie et mathématiques étant particulièrement médiocres. Cependant, la demande pour ces qualifications progresse et définira le marché du travail dans le cadre de la révolution technologique à venir.
Le rapport précise les politiques nécessaires à mettre en œuvre pour améliorer les compétences permettant à la main-d'œuvre d'Afrique de l'Ouest d'être davantage performante. Il s'agit, entre autres, d'accélérer les progrès en matière d'infrastructures numériques afin de répondre à la demande croissante en services numériques, créer des mesures visant à encourager les investissements du secteur privé dans le développement des compétences et augmenter les dépenses publiques dans le secteur de l'éducation pour adapter les qualifications au marché du travail de la région.
Selon le rapport, un mauvais classement dans l'indice de capital humain, qui mesure la mobilisation du potentiel économique des habitants d'un pays, a des retombées sur la capacité de la région à embrasser la quatrième révolution industrielle (« 4IR »).
Selon le directeur principal du Bureau-pays de la Banque au Nigeria, Ebrima Faal, « mettre en place des partenariats avec des sociétés technologiques internationales peut également créer des pistes de recherche et de développement pour stimuler la formation de la main-d'œuvre de demain. »
Le rapport appelle aussi les pays de la région à renforcer leurs systèmes de santé et augmenter les fonds destinés à former et équiper les agents de santé qui se trouvent en première ligne face au Covid-19. « Une meilleure préparation des systèmes de santé et la mise en place de dispositifs de surveillance et de prévention en aval sont indispensables pour sauver les vies. Pour éviter la propagation des infections à travers les frontières, une approche régionale coordonnée peut être plus efficace que des interventions décousues au niveau des pays », note le rapport.
Les conclusions et suggestions concernant les politiques, qui figurent dans « Perspectives économiques régionales 2020 », offrent aux décideurs aux niveaux national et sous-régional des choix solides pour faire face aux obstacles dans un cadre de développement économique durable. Le développement des compétences pour former la main-d'œuvre de demain, après le Covid-19, doit figurer parmi les priorités des pays.
Pour accéder à l'intégralité du rapport, cliquez ici (https://bit.ly/2ZpRWOS).
Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).
Contact presse :
Amba Mpoke-Bigg
Département de la communication et des relations extérieures
Banque africaine de développement
E-mail : [email protected]
Fatimah Alkali
Bureau-pays de la Banque africaine de développement au Nigeria
E-mail : [email protected]
À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) (www.AfDB.org) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l'Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 44 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d'information : j.mp/AfDB_Media
SOURCE
African Development Bank Group (AfDB)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.