La Juve s'intéresse à Isco ?    Le Gouvernement Mechichi dos au mur !    Laisser ouvert et fermer à la fois, et gare à botter en touche !    Tunisie – Concours: Ouverture des candidatures pour le Prix Zoubeida Bchir des écrits féminins tunisiens    Dhafer L'Abidine héro du film de vampires "Bloodline" accessible sur la plateforme de streaming Shahed    Cléo Cohen et les mémoires béantes    Alain Rey, célèbre linguiste et figure du dictionnaire «Le Robert», est mort    « Donner aux autres la possibilité de s'accomplir autrement que par le monde matériel »    Tunisie : Le groupe terroriste "Al Mahdi dans le sud tunisien" aurait revendiqué l'attaque de Nice.. Une enquête est ouverte    Souk At-tanmia, des dons pour épauler les entrepreneurs en Tunisie    Le PDL s'insurge contre la création d'un organisme fictif à l'ARP    Il faut faire preuve de plus d'audace pour la LF 2021, déclare Tarek Cherif    Un nouvel accord commercial entre le Royaume-Uni et la Tunisie    Loi de finances rectificative : besoin d'alternatives, et en urgence    CONDOLEANCES    DECES : Brahim HAJJI    Ventes de smartphones : Samsung redevient numéro un mondial    Tunisie : Avancement de 60 % des travaux d'aménagement du village artisanal à Kébili    Tunisie: 13 nouvelles infections au coronavirus à Médenine    SNCFT : Changement de la programmation des dessertes des trains sur la ligne de la Banlieue-Sud de Tunis    Fadhel Moussa - Lutter contre les troubles sociaux: Tirer les leçons du passé historique    Electrostar : Un chiffre d'affaires en baisse de 27% (30 09 2020)    Hakim Ben Hammouda, expert et spécialiste en économie, ancien ministre des Finances, à La Presse : « Seul un état d'urgence économique pourra sauver les institutions de l'Etat »    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 30 octobre 2020 à 11H00    Foot-Europe: le programme du jour    La poésie en questions | Le prisme des philosophes I    Film «Lettres du continent» des Studios Kabako : Et la danse dans tout ça !    Volleyball | La nouvelle saison démarrera en décembre !    Cyclisme | Championnat du Monde Mountain bike en Turquie : Habouria classé 37e    Les cours reprennent normalement lundi dans les écoles françaises    Contrebande | Des oiseaux rares et menacés d'extinction saisis à Tabarka    C'est une situation de faillite    Le port du masque en voiture est nécessaire sinon obligatoire pour plus de 2 personnes    Décès de Bouali Mbarki, Secrétaire général adjoint de l'UGTT    Paris SG : Neymar touché aux adducteurs    Tunisie : Le parlement condamne l'attaque de Nice : " Cet acte ne représente ni les tunisiens ni les musulmans en général "    Coronavirus : 156 nouvelles contaminations et 2 nouveaux décès à Nabeul    Bouali Mbarki n'est plus    Météo: Prévisions pour vendredi 30 octobre 2020    Le terroriste de Nice est arrivé à Lampedusa fin septembre    La Tunisie condamne « fermement » l'attaque de Nice    Attaque de Nice : L'assaillant serait d'origine tunisienne    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    France : Nouvelle attaque armée à Avignon    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    Wissam Ziadi et Marouen Ben Rejeb, co-fondateurs de l'association méditerranéenne ART et Nature (AMAN) à La Presse : «Boubli» cible les jeunes au cœur de la ville    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Tunisie aura bientôt son répertoire des plantes médicinales, aromatiques et à parfum
Publié dans WMC actualités le 25 - 09 - 2020

La Tunisie, de par sa nature méditerranéenne et saharienne, occupe une place de choix dans le développement d'une flore riche et variée et possède un grand potentiel de plantes médicinales, aromatiques et à parfum. Avec plus de 2160 espèces vasculaires (plantes à fleur), la Tunisie constitue, en Méditerranée, un véritable réservoir phytogénétique.
Pour valoriser et préserver ce potentiel, un projet est en cours, visant à répertorier les plantes médicinales les plus exploitées en Tunisie et à établir leurs monographies pour mettre en place des procédures de contrôle de qualité, à travers une approche multidisciplinaire incluant l'ethnobotanique, la pharmacologie, la toxicologie et la phyto-chimie.
Le projet consiste à élaborer des monographies des principales plantes médicinales, aromatiques et à parfum (PAM), en s'appuyant sur leur valeur ethnobotanique et les acquis de la recherche, en vue de valoriser les phyto-ressources fonctionnelles dans les secteurs agro-alimentaire, pharmacologique, cosmétique et chimique.
L'objectif final du projet est de fournir un outil scientifique technique avec un langage industriel, en indiquant tous les usages possibles des PAM et de leurs dérivés dans les domaines des pesticides naturels, teintures, additifs alimentaires, produits cosmétiques, nutraceutiques et pharmaceutiques. Le projet est mis en œuvre au sein du Centre Technique de la Chimie (CTC) en collaboration avec le Laboratoire des Ecosystèmes Pastoraux et de Valorisation des Plantes Spontanées et des Micro-organismes Associés à L'Institut des Régions Arides Médenine ( IRA) et la société " MEDIPHARM-SADEP".
Au-delà de son apport sur le plan de sauvegarde du potentiel des PAM en Tunisie, le projet pourrait aider à diversifier l'offre dans la perspective de l'exploiter économiquement, à améliorer les conditions de mise en marché du produit et l'expansion des marchés via une meilleure valorisation du produit et permettre un meilleur positionnement de la Tunisie sur les nouveaux marchés (parapharmaceutiques, nutraceutiques et pharmaceutiques).
Ce projet est financé par le ministère de l'industrie, de l'énergie et des mines, dans le cadre du Programme National de la Recherche et de l'Innovation (PNRI). Il s'agit d'un mécanisme d'appui a la recherche collaborative, géré par la Direction générale de l'innovation et du développement technologique.
Elargir la Gamme d'exploitation des PAM
Pour le secteur de la Chimie, cette initiative pourrait aider à élargir la gamme d'exploitation des PAM par les unités de distillation existantes, instaurer de nouvelles techniques et technologiques pour l'extraction des substances actives et aider les exploitants à maîtriser les risques toxicologiques quant à l'utilisation de certaines plantes dans des formulations.
Il s'agit également, d'accroître la compétitivité des entreprises dans une approche de développement durable, optimiser et standardiser les niveaux de production des composés de valeur ajoutée. Et promouvoir le gisement tunisien en PAM avec des applications industrielles.
Sur le plan scientifique, c'est une opportunité de valorisation de la biodiversité à haute valeur ajoutée (ingrédients actifs) , d'optimisation des procédés de transformation et de transfert technologique. Elle permettra, selon les partenaires et les initiateurs du projet de développer un environnement de recherche et encourager les démarches scientifiques rigoureuses, afin de passer à la recherche empirique, à la capacité d'identifier et classer une plante PAM, par l'élaboration de protocoles validés et normalisés.
A travers ce projet, ils envisagent d'améliorer aussi, le contrôle de la qualité et de l'innocuité des produits et identifier les meilleures opportunités de création de valeur pour les entreprises de production et de transformation des PAM.
En Tunisie, le secteur des PAM contribue à la formation de la valeur de la production agricole à un taux de 0,8% en moyenne, à l'effort d'exportation par 1% et à l'emploi à travers l'offre de l'équivalent de 250 000 de journées de travail par an, ce qui correspond à 0,9% des journées de travail offertes par le secteur agricole, selon une étude récente sur l'amélioration de la qualité et du positionnement du secteur des PAM en Tunisie (AGRO-SERVICES, 2013).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.