Moi et mon cancer...    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    La continuité dans un esprit de changement    Singularités et textures monumentales (2/2)    Football : Programme TV de ce dimanche 24 janvier 2021    Tunisie: Le Courant démocratique appelle le gouvernement à décréter un confinement de trois semaines    DECES: Abderrahmane BEN MESSAOUD    Tunisie: En images, des éleveurs à El Hencha en colère contre la pénurie du fourrage    9e journée — Deux matches cet après-midi: Le CA pour panser ses blessures...    Rassemblés en plein cœur de la capitale: Des manifestants réclament le changement du système politique en vigueur    Météo: Un vent fort marquera le temps ce dimanche 24 janvier 2021    Mes odyssées en Méditerranée: "Simpaticuni", premier Journal siculophone de Tunisie (1911-1933)    EST-ST :2-1 | Revoilà Khénissi !    Ligue 1 — 9e journée L'USM se reprend, la JSK au bout du rouleau !    «Night in Tunisia» par-delà le temps et les frontières: Les pérégrinations d'un morceau    On a lu pou vous : « Chroniques de la Révolution tunisienne : Chroniques 2011/ 2014 » de François G.Bussac: Chroniques contre l'oubli    Rachida Triki, spécialiste en esthétique et philosophie de l'art, à La Presse : « La misère symbolique est une menace pour l'éducation du goût et l'exercice de la pensée »    Education: Une reprise sur fond d'inquiétude    L'instance nationale de lutte contre le coronavirus décide de nouvelles mesures: «La situation actuelle est très grave car les mesures n'ont pas été appliquées à la lettre»    Prix à la consommation et inflation 2020: Chute évolutive du taux d'inflation    Célébration de la journée mondiale de la culture africaine et afro descendante le 24 janvier de chaque année    Mondial de handball 2021 – Maroc vs Chili en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Rapatriement de la dépouille de Meherzia Labidi : Mechichi vole la vedette au Président de la République !    Tunisie – Economie : Le FMI hausse le ton et menace !    Tunisie – Les nouveaux joujoux de la police tunisienne arrivent à bon port !    62 décès et 2041 nouveaux cas en Tunisie    Tunisie-Culture: Autorisation aux espaces culturels et artistiques d'organiser leurs activités!    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Le bateau transportant des bovins soupçonnés d'avoir la maladie de la langue bleue interdit de débarquer au port de Bizerte    Mercato : Un attaquant ghanéen tout proche de l'Espérance de Tunis    Covid-19 : Une situation sanitaire extrêmement grave    Programme TV du samedi 23 janvier    Déficit et entreprises publiques : La mise en garde du FMI à la Tunisie    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    Tunisie: Dialogue, dialogue...quand tu brides l'action    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BCT : 45% des transactions financières en Tunisie sont effectuées par chèques
Publié dans WMC actualités le 26 - 11 - 2020

"45% des transactions financières en Tunisie sont effectuées par chèques, ce qui montre que le chèque a toujours, la confiance des Tunisiens", a fait savoir le directeur général du développement et du contrôle des systèmes et moyens de paiement de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Mohamed Sadraoui.
Intervenant lors d'une séance d'audition des représentants de la BCT, tenue, jeudi, au Bardo, à l'initiative de la Commission de la législation générale à l'ARP, Sadraoui a précisé que le nombre moyen de chèques utilisés chaque année s'élève à 26 millions.
Et de rappeler que l'amendement du Code de commerce se fait en Tunisie tous les dix ans, et que les amendements relatifs aux chèques doivent être structurels et basés sur une étude d'impact et des statistiques fiables."55% des montants payés dans le cadre des différentes transactions, durant les trois dernières années, ont été effectués par chèques", a-t-il encore dit, signalant que le taux de rejet des chèques ne dépasse pas 2%.
D'après le responsable, le nombre de chèques dont la valeur est inférieure à 20 dinars, ne dépasse pas les 180 mille (représentant une valeur globale de 3 millions de dinars), alors que les chèques dont le montant est compris entre 100 dinars et 20 dinars, sont de l'ordre de 4 millions de chèques (soit d'une valeur de 300 millions de dinars).
Les représentants de la BCT ont souligné l'importance d'examiner la possibilité de réduire au maximum la peine de prison en cas de chèques sans provision et de rechercher des alternatives pour protéger à la fois le détenteur du chèque et le bénéficiaire.
Ils ont rappelé, en outre, que le système bancaire a mis en place, depuis 2007, un nombre de mesures préventives pour limiter les infractions liées aux chèques, dont l'interdiction faite à une personne qui a émis un chèque sans provision, d'utiliser un chéquier.
Quant aux membres de la Commission, ils se sont interrogés sur les solutions et les mesures qui doivent être mises en place afin de réduire ce genre d'infractions, faisant savoir qu'on recense chaque année 103 mille affaires judiciaires se rapportant aux chèques sans provision, ce qui représente 67 affaires toutes les heures.
Ils se sont enquis, aussi, sur la possibilité de définir un plafond pour les montants pouvant être inclus dans les chèques et de mettre en place des critères limitant l'octroi de chéquiers par les banques.
Les députés ont estimé que l'amendement de la législation relative aux chèques dans le sens de la suppression de la peine de prison pourrait nuire à la crédibilité du chèque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.