Un fort séisme secoue Taïwan    Barça vs Real Madrid en direct et live streaming : Comment regarder le match?    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Nouvelle alerte météo !    Sousse : Arrestation d'un criminel faisant l'objet de dix avis de recherche    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Foot-Europe: le programme du jour    NBA : les Bulls toujours invaincus, Cleveland enfin vainqueur    Man United – Liverpool : les compos probables    Deux décès à cause des pluies à Kasserine    Tunisie – Suspension de la circulation du métro léger et prolongement des trajets des bus de correspondance    Tunisie – Intempéries : Décès de deux personnes à Thala    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Jerandi reçoit un appel téléphonique de James Cleverly    Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Anas Hmaidi : En Tunisie, les deux tiers des prisonniers sont dans l'attente de leur jugement    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Des policiers agressent le président de l'ESS La FTF dénonce    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Démarrage du programme de PBR Rating & APBTEF d'évaluation et de suivi des engagements à risque du secteur financier
Publié dans WMC actualités le 08 - 04 - 2021

Les dirigeants de banques se sont récemment réunis au sein de l'Association professionnelle tunisienne des banques et établissements financiers (APTBEF), où leur a été présenté le programme d'évaluation et de suivi des grands engagements auprès du secteur bancaire tunisien. Un sujet de première importance et d'ordre prioritaire qui n'a jamais été autant d'actualité qu'en cette période de trouble et d'incertitude ; exacerbée par le contexte Covid-19, allant jusqu'à impacter de grands groupes historiques tunisiens.
Face à cette crise économique et financière mondiale, et à la récession sans précédent que vit la Tunisie, les banques font preuve d'une vigilance extrême et de réactivité, en faisant particulièrement attention à la montée des engagements financiers des entreprises et des groupes auxquels elles prêtent leurs concours.
Dans cette situation de plus en plus complexe, la transparence doit être de mise et un suivi minutieux de ces engagements est une priorité absolue. A l'heure où les établissements bancaires, un peu partout dans le monde, essuient leurs premiers cas de faillites Covid-19, la Tunisie ne sera à l'évidence pas épargnée. Selon les experts présents, le salut du secteur bancaire tunisien viendra de la capacité des banques de la place à s'organiser pour la couverture des risques inhérents à leurs grands engagements.
La notation, un outil mis à disposition par la BCT...
A ce titre, depuis plusieurs années les autorités tunisiennes ont prévu dans les textes réglementaires divers mécanismes de détection et de suivi des risques de contrepartie dont la mise en œuvre de missions de notation financières pour les grands engagements à taille critique auprès du secteur financier (cf la circulaire 12-2001 de la Banque centrale de Tunisie). Le recours prévu à la notation est un outil mis à disposition par la BCT aux banques de la place pour se prémunir des incertitudes face aux risques de leurs grands engagements.
Ce mécanisme permet à la profession de se doter, de façon concrète, d'une meilleure visibilité sur le degré de stabilité et de pérennité de leur clientèle de référence.
Cette obligation de notation permet aux banques de disposer d'un outil stratégique d'aide à la prise de décision en appréciant de manière précise le niveau de risque pour tendre vers des décisions justes. Un intérêt à la fois pour la banque mais aussi pour les entreprises qui bénéficieront d'un rapport de notation apte à leur permettre une meilleure gouvernance financière tel que prévu par les textes en vigueur.
Les 3 premiers axes engagés
Initié par l'APBTEF, ce programme s'inscrit parmi les priorités de l'agence de notation et vient compléter les 3 premiers axes déjà engagés, celui de la notation des collectivités locales, des entreprises publiques et des établissements financiers.
En sa qualité de parrain de l'agence de notation nationale PBR Rating, l'APBTEF contribue aux côtés de PBR à promouvoir le renforcement de la qualité de l'information financière et l'appréciation, ainsi qu'au traitement des risques des contreparties au sein du secteur financier.
Un meilleur pilotage des risques pour les banques et un diagnostic de rating complet pour les clients
Parallèlement au processus de scoring interne, les missions de notation externe permettront aux banques – en plus de se conformer à la réglementation en vigueur -, un meilleur pilotage de leurs risques financiers, une consolidation de leurs indicateurs de gestion des risques, une meilleure réactivité dans la gestion des engagements à risques, une cartographie des risques sectoriels, la constitution d'une base d'informations permettant une plus grande visibilité sur l'environnement économique et financiers et des outils de perfectionnement de leurs politiques commerciales et stratégiques (secteurs d'activités, typologies de clientèles, conditions commerciales, latitudes et procédures de suivi client, etc.).
Par ailleurs, les rapports de notation permettront aux clients des établissements financiers d'accéder à un diagnostic de rating complet visant à situer leur solvabilité et la qualité de leur situation financière ainsi qu'à mesurer leurs capacités réelles d'endettement et de remboursement, bénéficiant ainsi d'un support de progression en matière d'efficacité opérationnelle et de gestion financière. Un effet d'amélioration dont profite le client, son créancier ou son bailleur de fonds, ainsi que l'ensemble des systèmes de régulation, de supervision et de contrôle.
Un meilleur moyen d'application des règles prudentielles
Il est aussi à noter – comme partout ailleurs – que la notation pourra servir pour l'emprunteur comme pour le prêteur de support de négociation et d'argumentation, pour le Pricing et les conditions de financement.
Par ce programme, portant directement sur l'évaluation, le suivi et la maîtrise du risque des engagements financiers, les établissements financiers consolideront leurs efforts d'application des règles prudentielles en matière de division, de bonnes pratiques financières, le perfectionnement de leurs efficiences opérationnelles et commerciales et le renforcement de leurs performances financières. Une action concrète pour les banques de la place de se mettre à niveau et au diapason des efforts internationaux du secteur bancaire en matière de gouvernance.
Il est à noter qu'au regard d'un ensemble d'éléments internes et conjoncturels, les premières banques de la place ont engagé d'elles-mêmes l'application dudit programme depuis janvier 2021.
A propos de PBR Rating :
PBR Rating est une agence de notation financière. L'agence partenaire de l'OECT (Ordre des Experts-Comptables de Tunisie) est parrainée par l'Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers et a été inaugurée en Mai 2018, par le Ministre des Finances. L'agence a pour vocation le déploiement d'un ensemble de solutions de notations financières, ainsi que la publication de recherches et d'analyses économiques, contribuant ainsi à l'efficience de l'information financière pour l'ensemble des intervenants économiques, sur le marché tunisien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.