Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    Remaniement ministériel : L'ATGEC dénonce le non respect d'égalité des chances entre homme et femme dans les postes de décision    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Tunisie : Les soldes d'hiver commencent à partir du 29 janvier 2021 et se poursuivront jusqu'au 11 mars 2021    L'UTAP appelle le ministère de l'Agriculture à prendre des mesures urgentes pour sauver la saison    Covid-19 | Campagne nationale de vaccination : 100 mille citoyens déjà inscrits    CAN U17 – Qualifications : La Tunisie fait le job contre la Libye    Ligue 1 (9 journée) : le match Espérance-STunisien à El Menzah, à 14h00    Hichem Anane présente le nouveau format de la facture de la STEG    Le CCIH organise une résidence artistique "Imagine Music" à l'occasion du Sommet de la francophonie en Tunisie    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Stade Tunisien : Dix joueurs testés positifs au Covid-19    Yassine Ayari : 4 familles monopolisent l'économie et la politique en Tunisie    Alya Djamal, la doyenne de RTCI    Wifak Bank remporte le prix "Best Islamic Corporate Bank Tunisia 2020" par Global Banking & Finance Review    Tunisie-Un blogueur arrêté pour un simple statut Facebook, le Syndicat des Journalistes dénonce [Vidéo]    La Banque de Tunisie réaffirme sa capacité à surmonter la crise    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Janvier 2021 à 11H00    En vidéo: Leonida, artiste musulmane et française, répond à l'islamophobie en chantant    Handball – Mondial d'egypte – La Tunisie éliminée: Il fallait s'y attendre !    CONDOLEANCES: Mohamed Moncef MAATOUG    Le ministère de l'enseignement supérieur appelle les étudiants à regagner les foyers universitaires à partir d'aujourd'hui    Pas d'augmentation des tarifs de la STEG    CONDOLEANCES: Saida SOHLOBJI épouse OUENNICHE    CONDOLEANCES: Ali BAAZAOUI    NEWS: L'USM sur Jassem Hamdouni    Mini-Football – Championnat national des féminines: Un championnat à 17 équipes    Kerim Bouzouita : « Les sondages ne votent pas »    Covid-19: le primat de l'économie et des considérations politiciennes sur la santé    Basket – Equipe nationale : Salah Mejri réintègre le groupe    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    Ayoba: Une appli de messagerie africaine gratuite qui protège la vie privée    Présidence de la République: démenti des déclarations attribuées à Kaïs Saïed    PERSPECTIVES: Adhérer massivement à la révolution industrielle    La pénurie d'eau, une menace réelle dans la région de Kairouan    Météo | Temps nuageux et températures stables    The Voice Belgique: Un candidat tunisien impressionne le jury    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    Tunisie [Photos]: Hospitalisation des premiers patients à l'unité Covid-19 de Jebeniana    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - MENA : ‘'Les pays de la zone MENA ont de sérieux problèmes de compétitivité''
Publié dans WMC actualités le 07 - 06 - 2010

L'intégration financière régionale remède à la crise ? Pour les auteurs du rapport «la reprise en cours» (Recovery Underway), «poursuivre l'intégration dans la région MENA pourrait être une bonne stratégie en raison du mélange de pays, qui inclut à la fois des exportateurs de capital (les pays du CCG) et des importateurs de capital (les pays importateurs de pétrole)». Les banques des pays de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) étant devenues «peu enclines à courir des risques», celles des pays du CCG «pourraient avoir une raison de devenir plus actives chez elles, et peut-être dans la région». Les capitaux des pays du Conseil de Coopération du Golfe pourraient, par exemple, essayer de saisir des opportunités «en rapport avec l'accroissement du commerce interarabe des services, ou exploiter les accords de commerce de plus en plus en plus étendus entre les pays arabes et les Etats-Unis ou l'Union européenne, ou financer des projets publics régionaux dans la logistique, l'eau et l'énergie».
Mais l'impératif –et le défi- peut-être le plus important consiste pour les pays de la région MENA à améliorer la compétitivité de leurs entreprises. En effet, le fait que la part de ces pays dans les exportations de biens non-pétroliers soit restée sous la barre de 1% pendant 30 ans et qu'elle ne soit –malgré son doublement- que de 2,8% pour le commerce des services durant la période 1990-2006, démontre selon la Banque mondiale que la région a «de sérieux problèmes de compétitivité» et qu'elle «a raté des opportunités d'augmenter le taux de croissance et de créer de nouveaux emplois productifs».
En termes de compétitivité, la région MENA devance Afrique sub-saharienne, est à peu près au niveau des pays de moyen revenu de l'Amérique latine et loin derrière les pays à croissance rapide de l'Asie de l'Est, le Brésil et la Turquie.
Ce gap est imputable à divers problèmes plombant l'environnement des affaires, «l'incertitude légale», la mise en œuvre discrétionnaire des lois qui, selon le rapport, «rend difficile pour acteurs économiques –entreprises et banques- l'analyse les retours attendus sur les investissements». D'ailleurs, cette incertitude et «la manière dont les affaires sont faites encourage les entreprises à opérer des paiements informels» afin de gagner les faveurs de l'interlocuteur, mais «ces paiements augmentent les coûts et diminuent les retours réels».
Ces problèmes «couplés avec les barrières à l'entrée et à la sortie ont créé un environnement de stagnation». De ce fait, les entreprises exportatrices de la région MENA «n'ont pas été capables d'améliorer la sophistication de leurs produits, et d'élargir leur panier d'exportation».
Ainsi, à l'exception des Emirats Arabes Unis, les pays de la région exportent beaucoup moins de produits que «le nombre attendu vu leur niveau de développement».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.