Tunisie-I Watch: La libération de Nabil Karoui ne doit pas influer sur le bon déroulement de l'affaire    Tunisie: Abderrazzek Aouidet s'exprime sur l'initiative du dialogue national [Audio]    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    La Tunisie célèbre la Journée de l'enfant africain    Le Parlement renouvelle huit des seize membres du Conseil de l'INPT    Don japonais d'équipements frigorifiques de conservation des vaccins    QNB Tunisie: Nouvelle vision, nouveaux challenges    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    REMERCIEMENTS ET FARK : Souad MANOUBI    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    Football : Programme TV de ce mercredi 16 juin 2021    Violences et abus policiers contre des jeunes à Sidi Hassine : La société civile monte au créneau    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    Ahmed Néjib Chebbi : Kaïs Saïed ne s'est pas trompé, il est d'une autre planète !    Tunisie- Démarrage des épreuves du Baccalauréat à Sfax [vidéo]    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    Tamweeli Meetup Tour | TPE-PME dans les régions : L'alternative entrepreneuriale sous le covid-19    L'Assemblée approuve l'accord de prêt entre la SONEDE et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe    Le Vieux port de Bizerte victime de la pollution de l'eau    Kaïs Saïed reçu par Luigi Di Maio à son arivée en Italie    Tunisie-Sousse: Une détenue passe les épreuves du bac en présence de la ministre de la Justice [Audio+Photos]    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    On nous écrit | Hommage à l'artiste et galeriste feu Mohamed Ali Essaadi : «Les souvenirs du passé sont les rides de l'âme»    Epuisement démocratique    BTS Bank: Nejla Ben Abdallah Présidente du Conseil d'administration et Khalifa Sboui Directeur général    JSK : report des assemblées générales et électives à une date ultérieure    Des élèves de l'école canadienne de Tunis organisent un événement de soutien à la cause palestinienne    Euro: les matches de ce mercredi    Coup d'envoi des épreuves du Bac    Ayachi Zammel appelle à mobiliser l'armée pour faire respecter le protocole sanitaire à Kairouan    Lourdes peines contre ses dirigeants, la confrérie des frères musulmans décapitée en Egypte    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    L'EST met le cap sur Tabarka : Concentration maximale    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF 2021 Le discours de Hichem Mechichi au Parlement
Publié dans Business News le 28 - 11 - 2020

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a présenté au Parlement, le bilan de son gouvernement depuis son investiture, ce samedi 28 novembre 2020 au démarrage des travaux de la plénière consacrée à la discussion du projet de loi de Finances de l'année 2021.

S'adressant aux représentants du peuple, le locataire de la Kasbah a rappelé que son gouvernement n'avait pas failli à ses engagements formulés en septembre quand le Parlement lui avait accordé sa confiance. « J'avais promis que ce gouvernement sera celui du labeur et des réalisations et qu'il donnera la priorité à l'efficacité à travers la mise en œuvre d'une stratégie audacieuse et de solutions innovantes », a-t-il indiqué notant que son équipe était toujours là à mener le même combat et accomplir ses promesses.
« Nous continuerons à agir avec la même audace, une volonté plus grande et une foi plus solide en la transition démocratique et en la nécessité de consacrer la Constitution de 2014 et ses institutions », a-t-il ajouté soulignant qu'en trois mois son gouvernement avait assumé toutes ses responsabilités et en premier la lutte contre la pandémie Covid-19.

Hichem Mechichi a assuré, dans ce sens, que l'Etat avait fait de la santé des Tunisiens une priorité absolue avant d'exprimer ses condoléances aux familles des victimes du Covid-19 et souhaiter un prompt rétablissement aux patients.
« Votre Etat ne ménagera aucun effort pour vous assurer les soins nécessaires. Nous puiserons les moyens dont nous aurons besoins depuis le budget et grâce à l'appui des citoyens et citoyennes », a avancé le chef du gouvernement saluant, par la même occasion, les efforts du corps médical, des forces de sécurité et de l'armée tunisienne.
Il a, également, présenté ses respects à toutes les personnes qui ont appliqué avec rigueur les mesures de prévention déployées par le gouvernement pour se protéger et protéger leurs siens appelant à plus de rigueur dans l'application du protocole sanitaire afin d'avancer dans la lutte contre la pandémie Covid-19.



Rappelant que son gouvernement avait mis en place une stratégie axée, d'une part sur la protection des citoyens face à la pandémie Covid-19 et d'autre part sur la garantie de leur gagne-pain en préservant un seuil minimal d'activité économique pour appuyer les efforts de l'Etat dans la préparation de l'après-Covid, Hichem Mechichi a déploré le cumul de problèmes auxquels le gouvernement doit faire face, notamment l'instabilité politique et la gestion de la transition démocratique en plus de la crise socio-économique, qui ont entravé la satisfaction des attentes des Tunisiens.
A lire également
Emrhod – 84% des Tunisiens pensent que l'économie du pays se dégrade
« La pandémie n'est pas l'unique responsable de la dégradation de la situation socio-économique. Cette situation est le fruit de choix et de décisions politiques dépourvus d'une réelle volonté de rompre avec un endettement irresponsable et un populisme abusif », a soutenu le chef du gouvernement avant d'ajouter : « Nous sommes tous responsables de la situation actuelle et nous devons corriger les répercussions des politiques (antérieures) erronées ».
Notant que le projet de loi de Finances de l'année 2021 n'était que le résultat de ces politiques, Hichem Mechichi a avancé que ce même projet de loi comprenait, toutefois, des solutions audacieuses élaborées par son gouvernement.
« Le projet de loi de Finances de l'année 2021 est celui de la responsabilité, de l'audace ! Il est la loi de l'honnêteté, de la vérité, de la réalité des chiffres et du quotidien des citoyens», a-t-il relevé.
A lire également
Adoption de la loi de finances complémentaire 2020
« La solution, c'est ici et maintenant. La solution est dans un Etat responsable, constructif et qui investit ». « La Loi de finances que nous discuterons à compter d'aujourd'hui peut ne pas faire l'objet d'un consensus, mais cela ne peut être que positif et symbole de divergences constructives et d'un système de gouvernance nouveau que la Tunisie a adopté. Un système pluraliste et participatif», a indiqué Hichem Mechichi avant de noter que l'époque des chiffres et de prévisions irréalistes est révolue.
A lire également
Hichem Mechichi lance le dialogue social et économique avec les partis politiques

Appelant les députés à mettre l'intérêt du pays au-dessus de tout, il a assuré que son gouvernement ferait tout pour pallier les obstacles et les difficultés quelle que soit leur nature.
« Le projet de loi de finances que vous avez entre les mains a été élaboré avec beaucoup de réalisme pour être un premier pas vers le changement (…) Il vise à arrêter l'hémorragie des finances publiques et appuyer l'investissement ».

Affirmant que l'activité économique pourrait connaître un léger regain en 2021, Hichem Mechichi a indiqué que son gouvernement s'était basé sur des prévisions de 4% pour le taux de croissance et 45 dollars pour le prix de baril de pétrole dans l'élaboration du projet de loi de finances 2021.
Il a ajouté que le gouvernement avait prévu une réduction de 1,6% des dépenses pour stopper l'hémorragie des finances publiques et un examen approfondi des finances des entreprises publiques avec un engagement de publier en toute transparence les rapports y afférents.

Evoquant le système des subventions, Hichem Mechichi a assuré que son gouvernement avait planifié une réforme globale s'appuyant sur le digital afin que ces aides soient attribuées à ceux qui en ont vraiment besoin.
Il a réitéré la nécessité d'intégrer l'économie informelle de façon fluide dans le système économique structuré et de réformer le système de fiscalité et de l'administration tunisienne et l'encouragement de l'épargne, de l'investissement et de la stratégie de dechasing.
Selon le locataire de la Kasbah, le gouvernement va œuvrer à augmenter les revenus de l'Etat de 9,2% en mobilisant des ressources fiscales à hauteur de 12,6% à travers un combat acharné contre l'évasion fiscale et une simplification et uniformisation (18%) des taux d'imposition sur les entreprises.
« Nous sommes convaincus qu'une reprise économique ne peut se faire sans que l'Etat n'apporte sa contribution dans l'investissement. C'est pourquoi, nous avons réussi, en dépit des circonstances, à augmenter de 4,5% les dépenses en lien avec l'investissement », a-t-il fait savoir notant, toutefois, que plusieurs obstacles – de nature administrative, foncière, sociale et régionale – conjugués au manque de coordination et la mauvaise gouvernance, freinent toujours la réalisation de certains projets.

Le chef du gouvernement a conclu en évoquant l'initiative de dialogue social et économique assurant qu'il restait ouvert à toute autre initiative constructive basée sur le dialogue.

N.J


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.