Tunisie-Rached Ghannouchi : « Le Parlement fera son coming back, qu'on le veuille ou pas ! »    Me. Imed Ben Halima : « Saied se bat contre Ghannouchi pour le leadership, pas pour le bien du pays »    Tunisie-Variant Omicron : Le Comité Scientifique décide d'administrer la troisième dose du vaccin anti Covid-19 à la tranche d'âge des 18 ans et plus    "Virage de la mort" à Sfax [VIDEO] : Un accident de la circulation mortel à cause de la margine    Face à l'imminence d'une 5ème vague, la Tunisie généralise la 3ème dose du vaccin anti-Covid    Mahdia : Un mandat de dépôt contre le maire d'Essouassi    Rached Ghannouchi : Le Parlement sera de retour qu'on le veuille ou non !    Coupe de la CAF : Le CSS jouera à Nairobi pour la victoire    Ligue 2 Pro : Résultats des matches de samedi    Le ministère de l'Intérieur publie une série de photos de l'attaque à l'arme blanche    Une minorité d'entreprises allemandes installées en Tunisie croient en un développement économique en 2022    Ticad 8 : Bien préparer les dossiers de projets    Augmentations salariales dans le secteur privé: L'accord sera signé la semaine prochaine    Variant Omicron - Nouvelles mesures pour les voyageurs à destination de la Tunisie    Le sélectionneur de la Grèce jette l'éponge    Sfax: Suivi des opérations de distribution de l'huile végétale subventionnée [Vidéo]    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Mohamed Abbou : Qualifier Kaïs Saïed d'honnête m'a mis dans le pétrin !    Les services de la dette extérieure ont progressé de près de 21%    MEMOIRE : Hassen MEKKI    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    Tunisie Telecom fait bénéficier son expérience RSE aux étudiants au Forum de l'ENSIT    NBA : les Lakers surpris par les Kings, les Suns 15/15    Des établissements scolaires ont été fermés après l'enregistrement des cas de contamination par le coronavirus    «RIMBAUD. Le Bateau ivre a 150 ans», sous la direction de Giovanni Dotoli et d'autres chercheurs : Célébration du prodigieux «Poème de la mer» de «l'homme aux semelles de vent»    On nous écrit | Retour sur la Foire internationale du Livre de Tunis 2021 : Lire délivre    1ère édition du Salon du livre audio en Tunisie les 27 et 28 novembre à la Bibliothèque Nationale de Tunisie : Le livre à l'ère du numérique    UST : Le grand défi    Du côté du Parc A | Amri opéré avec succès    Villarreal – Barcelone : Liens streaming pour regarder le match    Coronavirus : 4 décès supplémentaires et 127 nouvelles contaminations recensés le 25 novembre 2021    4 nouveaux gouverneurs nommés    Ligue 1 : Plus de deux mois d'arrêt du championnat    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    Tunisie-Ben Guerdane [PHOTOS] : La Garde Maritime a secouru 461 immigrants clandestins issus de 17 pays africains    The Washington Post évoque la Tunisie    En vidéo : ''Un centre d'esthétique en Tunisie a fait des ravages sur les gens'', selon une influenceuse internationale    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    La banque allemande KfW débloque 18,5 M€ en faveur de la protection du littoral tunisien    Tunisie: Une élévation de la mer de 50 cm pourrait entraîner de grosses pertes !    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Migration clandestine : Un oubli regrettable !    487 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    Chronique d'une catastrophe annoncée au Musée du Bardo    Disparition de Mohamed Bouamoud, adieu l'ami !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Samir Dilou : Je rêve d'un parti politique composé de jeunes et présidé par une femme
Publié dans Business News le 18 - 10 - 2021

« Des discussions seraient en cours actuellement pour la création d'un nouveau parti politique sans référence idéologique et qui serait conservateur notamment en ce qui concerne l'identité tunisienne », a affirmé, lundi 18 octobre 2021, l'ancien député d'Ennahdha, Samir Dilou.

Au micro de Myriam Belkadhi dans l'émission Shems Jedid sur Shems FM, l'ancien nahdhaoui a estimé que l'islam politique est fini mais aussi le fait que la référence d'un parti soit une religion.
« Je suis en train de discuter avec des amis de tous bords pour la création d'un parti politique sans référence religieuse et qui sera relativement conservateur notamment en ce qui concerne l'identité », a-t-il indiqué, en spécifiant « J'ai une vision particulière dans ma tête de ce parti. J'ai de l'espoir, ce ne sera pas facile mais ça ne sera pas impossible. Je discute avec les autres d'un parti qui comporte des jeunes, présidé par une femme et dont la majorité des dirigeants soient des jeunes et des femmes, qui a une vision nationale qui respecte l'identité et dont la politique se résume en une phrase : changer la vie des gens vers le meilleur ».
En réponse à l'animatrice, le politicien pense qu'« aujourd'hui, le conflit politique est entre ceux qui croient à la démocratie représentative et un équilibre des pouvoirs ainsi qu'une pluralité et une vision non-claire qui peut nous conduire à une "Jamahiriya" sans pétrole (faisant allusion à la Libye du temps de Mouammar Kadhafi, ndlr) ». Et de marteler : « Dans le foot on ne change pas une équipe qui gagne mais dans la politique on change une équipe même si elle gagne ».


Dans son intervention, Samir Dilou a expliqué qu'il était avec les mesures du 25 juillet mais contre les mesures du 22 septembre 2021. Et de soutenir que le chef de l'Etat a utilisé la situation de l'avant 25 juillet 2021 pour faire main basse sur le pouvoir. Certes, il y avait une vraie crise politique, mais le président de la République en a profité pour changer les règles du jeu : « Tout le monde est responsable de cette crise même Kaïs Saïed et ce n'est pas normal qu'il soit le seul à sortir avec l'avantage de l'interprétation de la constitution et de la compréhension du message du peuple », a-t-il précisé.
Le politicien a souligné que « ce qu'a fait le chef de l'Etat n'était pas pour contrer une menace imminente mais pour réunir tous les pouvoirs en ses mains et qui a débouché sur la situation actuelle du pays. Pour lui, aujourd'hui, la Tunisie est isolée du monde avec des problèmes avec les pays démocratiques, sans être apte à négocier avec le FMI et dans l'attente d'aides de quelques Etats du golfe mais qui ne seront pas sans contrepartie avec surement une atteinte à notre souveraineté ».
Pour lui les dés sont pipés d'avance. Et d'expliquer que « le président ne croit pas à la concertation et au dialogue, au moins jusqu'à cette heure, et il a une vision un peu bizarre sur l'opinion publique, qui est un bloc sourd ».
M. Dilou a ainsi condamné le discours violent, populiste et clivant du chef de l'Etat et qui qualifie ses opposants d'insectes, d'ivres et de vendus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.