Abir Moussi dit être visée par un plan d'assassinat    L'ATFD appelle à la révision du Code du statut personnel    Un an après sa visite aux artisanes de Hay Hlel, Kaïs Saïed y retourne    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Première astronaute tunisienne : Telnet Holding dévoile les candidates    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    Tunisie - Un Français meurt en prison dans des conditions pénibles alors qu'il a été libéré par un juge    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    Kef : La maladie de la langue bleue sévit    Taboubi à propos de la réunion avec le gouvernement : ce n'est pas un nouveau pacte social !    L'agence de notation japonaise R&I dégrade, une nouvelle fois, la note de la Tunisie    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    L'huile subventionnée débarque à Monastir    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Foot-Europe: le programme du jour    Tourisme: La plaisance veut croire en sa bonne étoile    Régate de La Route du Jasmin: Une affluence record    Fête nationale de la femme: La « condition féminine », une imposture !    Protéger les femmes    Les étudiants en quête d'un logement décent: Un vrai casse-tête !    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Importation anarchique et déficit de la balance commerciale: Le protectionnisme, un mal nécessaire ?    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats du premier jour pour la Tunisie    Foot Européen : Programme TV des matches du samedi    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    Après le report du verdict de la commission nationale d'appel au 6 septembre : La fuite en avant    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ennahdha appelle à organiser des élections anticipées
Publié dans Business News le 26 - 11 - 2021

Le bureau exécutif du mouvement Ennahdha a considéré que l'incapacité du président de la République à présenter des solutions malgré la monopolisation des pouvoirs, était devenue claire.
Dans un communiqué du 26 novembre 2021, Ennahdha a affirmé que Kaïs Saïed divisait les Tunisiens et multipliait les accusations et les menaces.

Le mouvement Ennahdha a considéré que le peuple, les partis politiques et les composantes de la société civile s'étaient rendus compte de la dangerosité des politiques de Kaïs Saïed.
« Une grande partie de l'élite et du peuple ont constaté la dangerosité des choix flous et des politiques improvisées de Kaïs Saïed », lit-on dans le communiqué.

La même source a mis en garde contre l'effondrement du pays en raison de la perversion des pouvoirs, de la tendance à s'isoler, de la prise de décisions de façon unilatérale et de l'enfouissement de l'un des fondements de la démocratie, à savoir la séparation des pouvoirs.
Le communiqué a par ailleurs réagi à la suppression du ministère des Affaires locales, désormais rattaché au ministère de l'Intérieur, estimant qu'il s'agit d'un « acte dangereux ».

Le mouvement Ennahdha a réitéré son appel à :
Respecter la Constitution et l'appliquer au lieu du décret n°117.
Restituer le pouvoir législatif et son rôle de contrôle.
Respecter le principe de décentralisation.
Tenir un dialogue national apaisé portant sur plusieurs sujets tels que la loi électorale et la cours constitutionnelle
Organiser des élections générales anticipées.

Ennahdha a, aussi, critiqué les atteintes aux droits et libertés en citant les exemples suivants :
Les abus envers les députés et leurs familles, notamment au sujet des droits médicaux et du refus de renouvellement de passeport.
La suppression des ouvrages islamistes lors de la Foire Internationale du Livre, à savoir la confiscation de 1574 livres dont ceux étudiant le mouvement Ennahdha ou autre mouvements islamistes.
Les agressions policières subies par les manifestants du 14 novembre 2021 au Bardo.
« Ces pratiques se heurtent directement avec le principe de police républicaine. Soit il s'agit d'abus auxquels il faudrait mettre fin, soit il s'agit d'une politique officielle des autorités tunisiennes. Nous avons insisté sur la préservation de la neutralité des institutions sécuritaires, militaires, judiciaires et administratives », poursuit le communiqué.

Enfin, le mouvement Ennahdha a dénoncé la campagne médiatique le visant, « basée sur le mensonge et ayant pour objectif de réprimer les opposants politiques, les militants et les syndicalistes », selon ses dires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.