L'IACE organise la 35e édition des Journées de l'Entreprise du 9 au 11 décembre    SE Shinsuke SHIMIZU, ambassadeur du Japon en Tunisie, à La Presse : « La Tunisie peut être une porte d'entrée pour les investisseurs japonais vers l'Afrique »    Iles Kerkennah : Pour un tourisme vert et écoresponsable    SKYS à Tozeur : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement dans le désert    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 Novembre 2021 à 11H00    Le variant Omicron du coronavirus se propage: Les pays qui ferment leurs frontières    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Les indiscrétions d'Elyssa    Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Université Mahmoud El Materi | Colloque international sur le diabète : La recherche et la lutte continuent    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki: Pas de dialogue sans retour au cadre constitutionnel    Ministère de l'Industrie: L'annulation des permis de recherche d'hydrocarbures est parfaitement légale    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Foot-Europe: le programme du jour    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    La profession du conseiller fiscal    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    The Washington Post évoque la Tunisie    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pourquoi Ennahdha vole-t-il au secours du soldat Frikha ?
Publié dans Business News le 08 - 01 - 2017

Dans un communiqué surprise et surprenant publié vendredi dernier et signé par son président Rached Ghannouchi, le parti Ennahdha a apporté son soutien total et indéfectible au député nahdhaoui Mohamed Frikha et menacé de poursuivre en justice ses détracteurs. Compte tenu du poids politique insignifiant du député Frikha au sein du bloc islamiste à l'ARP et son absence des différentes structures dirigeantes d'Ennahdha, il y a lieu de se demander pourquoi les islamistes ont-ils volé aussi rapidement au secours du soldat Frikha ?

La nature de la question qui se trouve au centre de ce débat pourrait expliquer beau coup de choses. En effet, il s'agirait de vols aériens assurés par la compagnie Syphax, dirigée par Mohamed Frikha. Ces vols au nombre de 149, ont relié l'aéroport de Tina à Sfax à celui de Sabiha à Istanbul. Or le patron de Syphax a commencé, comme l'a montré notre confrère Jamel Arfaoui, par nier l'existence de ces vols en janvier 2015 avant de les admettre un an après, en début de janvier 2016. Quand on sait que la Turquie a toujours été un des principaux passages des terroristes allant en Syrie, il y a lieu de se poser quelques questions, à l'instar de Me Imed Ben Hlima, sur les listes des passagers de ces vols qui semblent déranger le patron de Syphax au plus haut degré et le parti Ennahdha au point de publier un communiqué.

Le parti islamiste aurait tout donné pour faire l'économie d'une telle affaire en ce moment précis. En effet, les dirigeants d'Ennahdha déploient tous leurs efforts actuellement pour éviter l'ire d'une opinion publique exacerbée par les positions trop conciliantes des islamistes concernant le retour des terroristes tunisiens chassés de la Syrie et ailleurs.
En ligne de mire, le chef d'Ennahdha, Rached Ghannouchi qui a multiplié les déclarations complaisantes envers les terroristes, commençant par ne voir dans leurs agissements qu'une expression d'un islam en colère, pour proposer dans un deuxième temps de leur accorder le repentir avant de nous gratifier de sa théorie de viande avariée.
Les citoyens qui ont défilé ce dimanche à l'avenue Bourguiba contre le retour des terroristes, bravant le froid et la pluie ne se sont pas trompés de cible. De nombreux slogans scandés visaient Rached Ghannouchi en personne.

L'affaire Syphax et son éventuelle implication dans le transport des terroristes vers la Syrie tombe donc très mal pour le parti islamiste, d'autant plus que cette compagnie aérienne n'a jamais bénéficié d'une image positive. Elle se trouve d'ailleurs en situation de faillite actuellement, après une série d'affaires pas très reluisantes. Même son entrée en bourse avait suscité les critiques les plus virulentes. Mais elle semblait bénéficier du soutien des dirigeants islamistes qui ont opté pour la Syphax pour leurs nombreux voyages à l'étranger.

Le soutien apporté par Ennahdha au patron de la Syphax est d'autant plus surprenant que le député Mohamed Frikha s'est présenté sur les listes électorales d'Ennahdha sans être au départ un militant nahdhaoui. Sa position au sein du bloc parlementaire d'Ennahdha ne semble pas être déterminante ou influente aujourd'hui.

Enfin, on se rappelle tous comment le parti Ennahdha avait refusé clairement de soutenir la candidature de Mohamed Frikha à l'élection présidentielle. D'ailleurs, beaucoup n'ont pas compris sur le moment pourquoi ce jeune entrepreneur s'est présenté à l'élection présidentielle contre l'avis du parti qui le soutient pour les élections législatives et sachant dès le départ que ses chances à la présidentielle sont quasiment absentes.
Les rebondissements multiples ultérieurs dans l'affaire Syphax donne un début de réponse : Mohamed Frikha tient beaucoup à l'immunité que peut lui procurer un mandat électif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.