Sotemail : Hausse du chiffre d'affaires de plus de 29%    Les enseignants du primaire en grève le 26 janvier    L'UTICA se félicite du retrait de Tunisie de la liste noire des paradis fiscaux    Wafa Laâmiri : 80% des projets lancés par les jeunes sont en cessation d'activité après 2 ans    Monoprix : Chiffre d'affaires en hausse de plus de 4% en 2017    STB : PNB en hausse 19,59%    Bergamini : La Tunisie n'est pas une terre de blanchiment d'argent !    Annulation de la grève de la SNCFT    Hatem Ben Salem interdit toute séparation filles-garçons dans les espaces éducatifs    Hédi Slimane, nouveau directeur artistique chez Céline    Opération sécuritaire de Sbeitla : Un deuxième cadavre retrouvé    Saisie d'armes lors de l'opération sécuritaire de Sbeitla    Un terroriste éliminé lors d'une opération à Sbeitla    Des fleurs pour Algernon, l'adaptation théâtrale de Selma Boukef et Abdelmonem Chouayet    « Tounes fi inaya », le nouveau livre de Nizar Chaâri    Un équipage Tunisair au Rallye Alyssa    LA BNA primée au Flambeau Olympique 2017    BNA Challenge Team : Un engagement historique en faveur de l'Handisport    La Palestine appelle à une réunion d'urgence de la Ligue arabe    Vidéo - Cheb Béchir chante pour sa mère... il fond en larmes et fend les cœurs !    Une cinquantaine de blessés après un renversement d'autocar de tourisme    Des éléments d'une organisation terroriste mis aux arrêts à Médenine    Le président Erdogan mis en cause devant un tribunal new-yorkais    Attijari Bank « Meilleure banque en Tunisie » pour la 4ème fois de suite    Plusieurs morts et blessés dans un double attentat-suicide au Nigeria    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 240 mille dinars à Gabès    En photos : Les plus belles coiffures de la cérémonie de clôture du festival International du Film du Caire    Retour en images sur les plus beaux looks de la cérémonie de clôture du festival International du Film du Caire    La communauté Tunisienne de la réalité augmentée et virtuelle est née !    Le ministre de la Justice visite des centres de détention à l'occasion du Mouled    Mondial 2018 - La Belgique, le Panama, la Tunisie et l'Angleterre versés dans le groupe G    بالصور: لهذا تشابه ما ارتدته درة مع فستان ميريام فارس    Chahed préside la célébration du Mouled à la Mosquée Okba Ibn Nafa    Décisions de la fédération de football après les violences lors du match du Classico    En vidéos : Ericsson démontre le potentiel de la transformation Digital et de la 5G    Les arbitres des rencontres du Mondial 2018 seront connus en janvier prochain    Tunisie- Ligue 1: calendrier de la 1ère journée des play-off    Météo: Prévisions pour dimanche 26 février 2017    USA : New Orleans : Un camion fou fonce dans la foule : 28 victimes    154 parlementaires demandent à François Hollande de reconnaître l'Etat de Palestine    Tunisie – Remaniement ministériel : Réaction incendiaire de Sami Taheri    Tunisie – URGENT : Remaniement ministériel plein de surprises et de signes qui ne trompent guère    Arrestation de 12 Africains tentant d'entrer illégalement en Libye à partir de Ras Jedir    La plus jeune américaine à avoir achevé le tour du monde recommande de visiter la Tunisie    Tunisie – Météo : Baisse sensible des températures avec pluies et orges isolés    Daesh bomb attack kills 35 in Syria's Al-Bab    Ouverture de deux nouvelles lignes aériennes de Tunisair vers Constantine et Conakry    Retour sur la grande polémique créée à propos de la pièce théâtrale « Fausse Couche », le TNT réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Slim Khalbous : Nouvelles mesures de financement de l'encadrement des PFE
Publié dans Business News le 14 - 12 - 2017

Slim Khalbous, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a été l'invité d'Expresso de Wassim Ben Larbi sur Express FM, aujourd'hui jeudi le 14 décembre 2017. Lors de son passage à l'émission, le ministre a souligné qu'une nouvelle loi publique s'appliquant sur tous les établissements de l'enseignement supérieur vient d'être promulguée.

En effet, il s'agit d'une nouvelle loi qui incite les professeurs encadrant les projets de fin d'études à encadrer plus d'étudiants et ce en instaurant une procédure de paiement des encadrants. Cette loi vient combler le vide juridique de la loi de 2008 qui s'est uniquement intéressée au financement des masters de recherche sans englober les PFE et les masters professionnels.
« L'encadrant est, par la description de tâche, appelé à encadrer 2 PFE par an outre les heures d'enseignement. Autrement dit, la rétribution de l'encadrement de ces 2 PFE est automatiquement incluse dans son salaire. Au-delà de ce nombre, il sera payé pour chaque PFE supplémentaire encadré », affirme le ministre.

Cependant, M. Khalbous a indiqué que 80% des établissements de l'enseignement supérieur ne seront pas concernés par cette loi dans la pratique car le principe de gratuité ne pourra pas s'y appliquer.
« En effet, la gratuité de l'encadrement dépend du nombre des étudiants, si on calcule le ratio du nombre des enseignants divisé par le nombre des diplômés de l'année et on trouve que c'est égal à 2, on ne peut pas exercer cette gratuité car la moyenne devient deux étudiants par enseignant et même si le professeur voudrait encadrer plus d'étudiants, cela ne sera pas possible car le nombre d'étudiants n'est simplement pas suffisant. De ce fait, cet enseignant serait payé à partir du 1er PFE qui l'encadre » ajoute Slim Khalbous.
L'invité d'Expresso a, par ailleurs, affirmé que par cette nouvelle loi, la situation financière de tous les enseignants sera réglée, ils seront rémunérés pour l'encadrement et les heures supplémentaires. Les arriérés avant la promulgation de cette loi, leur seront également payés.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de Recherche scientifique est par la suite, revenu sur sa dernière visite au Maroc avec une délégation composée de 20 directeurs généraux des ministères et des directeurs des universités. Il a souligné que l'accord bilatéral entre la Tunisie et le Maroc dans le secteur de l'enseignement supérieur a été invalide depuis 2013, ce qui a engendré la baisse des échanges d'étudiants, des professeurs et des projets communs de recherche.
En vue de relancer les liens de coopération bilatérale dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche, un accord entre les deux ministères tunisien et marocain a été signé, un deuxième accord a également été signé entre les directeurs des universités.
« Parmi les projets les plus importants, on compte le programme Ibn Khaldoun qui consiste en un programme d'échange d'étudiants tout comme Erasmus avec les pays de l'Europe. Ce programme créera une dynamique entre la Tunisie et le Maroc, surtout qu'il englobera également l'échange des enseignants et des administratifs dans le cadre d'une gouvernance rationnelle » indique le ministre.
« Un deuxième programme de jumelage entre l'université tunisienne et l'université marocaine sera également implanté, et ce dans l'objectif d'acquérir plus d'allocutions européennes destinées à la recherche scientifique» ajoute -t-il.

M.Khalbous a en outre, affirmé qu'une visite en Algérie est prévue la semaine prochaine pendant laquelle la même démarche sera suivie, et qu'un calendrier d'application a été mis en place. En effet, des rencontres périodiques seront organisées chaque année en Tunisie et au Maroc afin de faire un état des lieux de l'avancement de ces différents projets.
Il a également été question de l'événement qui a commencé hier mercredi le 13 décembre 2017 et se poursuit aujourd'hui jeudi au siège de l'UTICA. Cet événement qui s'intitule les journées Nationales de Valorisation de la Recherche est organisé par le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en collaboration avec l'UTICA et plusieurs entreprises et centres de recherche.
Ce sera une occasion de montrer la convergence entre l'université et l'environnement économique et montrer également les différents success stories notamment les brevets effectués entre des entreprises et des laboratoires et les nouveaux process et technologies qui ont été implémentés par le partenariat entre les universités et les entreprises.
Ces journées seront un lieu d'échange entre le milieu de la recherche et le tissu socio-économique et les résultats valorisables de la recherche les plus pertinents seront exposés. Ces résultats sont d'ailleurs capables d'apporter des solutions innovantes pour le développement de l'économie du pays dans tous les domaines conduisant ainsi à des produits de haute valeur ajoutés.
Une série de conférences sera organisée pour l'occasion et plus de 50 stands de laboratoires et de différentes entreprises exposeront les fruits de leur collaboration afin de montrer que le chercheur n'est pas uniquement un théoricien mais il peut aussi appliquer ses compétences dans la pratique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.