Tunisie – Hamma Hammami parle de la maladie de Radhia Nasraoui    En vidéo : l'UGTT rend hommage à Mohamed Ennaceur    Tunisie : [vidéo] Zouhaier Maghzaoui: “Un gouvernement qui ne privilégie pas les problèmes sociaux ne nous intéresse pas”    Tunisie : Une nouvelle compagnie aérienne tunisienne voit le jour    Mohamed Habib Jemli reçoit Khaled Kaddour, ancien ministre de l'Energie et des énergies renouvelables    Inauguration d'une société japonaise de composantes automobiles à Monastir    Temps localement brumeux demain matin    Jasmin Airways, la compagnie aérienne tunisienne privée fera son 1er vol prochainement    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    Salon Tunisien du chocolat et de la pâtisserie: 2e édition du 5 au 7 décembre à l'UTICA    Ligue 1 : Les arbitres de la 11ème journée    TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    Hafedh Caïd Essebsi veut créer un Nidaa historique    Réaction du parti Qalb Tounes au regrettable chaos survenu mardi au Parlement    Ligue des champions : L'Espérance de Tunis veut confirmer    Arrestation du voleur des effets des victimes du BUS au moment où ces derniers étaient en train d'agoniser    Club Africain : Yassine Chammakhi va-t-il rester ?    Ligue des champions d'Afrique : le point du groupe D avant la 2e journée    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Tunisair proposera des tarifs préférentiels au profit des enseignants universitaires    Tunisie : L'Union tunisienne des taxis individuels organise un rassemblement protestataire contre les taxi-scooter    Jamila Kssikssi : Je ne vais pas m'excuser…    Programme TV du jeudi 05 décembre    Homologation du stade Hammadi Bejaoui à Jerzouna pour accueillir les matches du CA Bizertin et Stir Zarzouna    La BNA sponsor de la 2ème édition de l'événement PI-ROBOTS 2.0    Le commerce de « Friperie » menacé par de nouvelles restrictions douanières    Restrictions de la circulation pour les poids lourds transportant des produits liquides à Bizerte    A Sousse, Une voiture avec deux filles à bord tombe dans un ravin    Youssef Chahed donne le coup d'envoi au processus TOS au port de Radés    Algérie: Ouverture du premier procès pour corruption d'anciens hauts responsables    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Abir Moussi et tout son bloc parlementaire en Sit-in au Parlement depuis le mardi soir    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    Vidéo : Il y a 31 ans, Le CAB offrit à la Tunisie sa première Coupe d'Afrique    COP 25 : l'Afrique revendique sa vulnérabilité climatique    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Accident de Amdoun : Le CA reporte son match virtuel en signe de solidarité avec les victimes    Cinquième édition du Forum Dauphine : Tunis Entreprises    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Journées Architecturales de Carthage (J.A.C) du 30 novembre au 02 décembre 2019 à la Cité de la culture (programme)    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Souad Abderrahim, une « supercheikh » à la tête de Tunis
Publié dans Business News le 23 - 08 - 2018

L'élection de Souad Abderrahim à la tête de la mairie de Tunis avait fait polémique en mai dernier. L'ascension de cette islamiste dans un poste aussi convoité avait fait jaser de nombreux progressistes qui n'ont pas hésité à sortir les arguments religieux pour contester son élection. On l'avait jugée « pas à la hauteur » de sa mission. Pourtant, trois mois après sa prise de pouvoir, Souad Abderrahim fait tout pour clouer le bec aux sceptiques.

Elle a été de ceux qui n'ont pas attendu une seconde pour mettre la main à la pâte, parfois un peu trop ostentatoirement selon certains. Souad Abderrahim a voulu lancer un message fort en marquant tout de suite sa présence sur les réseaux sociaux et les médias. Armée de pelles, de tuyaux et de pelleteuses, la mairesse de Tunis a tout fait pour qu'on parle d'elle et le pari fût réussi.
Accompagnée de ses photographes, elle est allée à l'avenue Habib-Bourguiba et des rues avoisinantes pour prêter main forte aux ouvriers. A grande eau, Souad Abderrahim rinçait les trottoirs, peignit un mur ou encore un banc et fit la même chose dans le quartier défavorisé d'El Kabbaria, où elle a participé au ramassage des détritus, profitant de la visite pour faire un brin de causette avec les riverains.

Très sollicitée par les médias, la mairesse n'a eu de cesse de présenter son programme, une feuille de route que Souad Abderrahim applique à la lettre comme en témoignent les actions menées un peu partout dans la ville. En ligne de mire, l'avenue Habib-Bourguibe, vitrine de la capitale. « Nous œuvrons à régulariser la situation des cafés et à revoir, éventuellement, à la baisse, les redevances qu'ils payent pour exploiter les trottoirs », a annoncé la mairesse de Tunis, soulignant sa volonté que l'avenue devienne, à terme, piétonne.
La page Facebook de la municipalité de Tunis n'a jamais autant abondé de photos de visites et de programmes définis jusqu'au moindre détail pour les actions à mener de nombreux quartiers de la capitale. Chaque jour, les activités de la mairesse y sont annoncées. Ses visites, ses réunions et ses rencontres sont relayées consciencieusement. Et des rencontres, la mairesse en enchainées avec des représentants, ambassadeurs, maires et ministres de différents pays, venus la féliciter et parfois examiner des moyens de coopération entre Tunis et d'autres villes à l'étranger. La dernière rencontre en date a été effectuée avec l'ambassadrice de la Grande-Bretagne à Tunis, qui a exprimé sa volonté d'apporter son aide à la municipalité de Tunis dans le domaine de la propreté et de la lutte contre les déchets en plastique.

La propreté de la ville est d'ailleurs le défi majeur auquel fait face la municipalité de Tunis en plus des étals et des constructions anarchiques, de la préservation de l'environnement et de la réhabilitions du parc du Belvédère. Des défis d'autant plus difficiles que la mairesse a appelé le pouvoir législatif à « prendre les mesures nécessaires » pour que la police environnementale soit, de nouveau, rattachée aux municipalités.
Souad Abderrahim n'a pas failli à ses promesses et les campagnes d'assainissement des quartiers de la plus peuplée des municipalités se sont succédé à un rythme effréné. La mairie et les structures locales se sont mobilisées à Sidi El Béchir, El Ouardia, Sijoumi, El Omrane, Jebel Jeloud, Ettahrir, Ezzouhour, Kabbaria, Hrairya, Beb Souika, Beb Bhar l'avenue Habib-Bourguiba et les quartiers avoisinants. Des interventions qui ont fait le bonheur des riverains, selon de nombreux témoignages exprimés par les citoyens.


La surprise fût toutefois bien plus grande ces derniers jours à l'occasion de l'Aïd El Idha, un des évènements les plus « salissants » de l'année. D'habitude, et durant de nombreux jours, plusieurs quartiers empestent le sang et la charogne. Cette année, des mesures ont été annoncées et mises en place et le résultat était bluffant.
Parmi ces mesures, on peut citer la mise en place d'espaces dédiés dans les marchés, notamment à Lafayette, au marché central de la cité Ibn Khouldoun, fermés à l'occasion de l'Aïd, pour les habitants d'immeubles afin qu'ils puissent y égorger leurs moutons. D'autres espaces ont été aménagés pour que les citoyens puissent y déposer les peaux de moutons, préalablement passées au sel et placées dans des sacs étanches. Les habitants ont été appelés à sortir leurs déchets avant 13h, pour que les agents municipaux puissent tout ramasser au même moment et que les saletés, qui ont l'habitude de joncher les ruelles pendant l'Aïd, laissent place à la propreté et à l'ordre.
Des photos de quartiers immaculés ont d'ailleurs été partagées sur les réseaux sociaux, avec évidemment des commentaires mitigés de ceux qui disent que ce n'est pas suffisant et d'autres qui rappellent que « Rome n'a pas été construite en un jour ». Le débat est constructif et ne peut que donner encore plus d'idées.



Là où le bât blesse en revanche, c'est que la mairesse de Tunis a récemment été accusée de vouloir changer le nom de l'avenue Habib-Bourguiba. Une « rumeur » qu'elle a vite fait de démentir. Pour Mme Abderrahim, cette accusation a été propagées par des individus qui disposent d'une « imagination fertile » et qui visent à « semer la discorde et diviser les Tunisiens ».
« Les réussites réalisées par la mairie de Tunis ont provoqué les ennemis du succès qui ont voulu distraire les citoyens de nos accomplissements. Pour moi, Habib Bourguiba reste à jamais un symbole et une fierté pour la Tunisie. Je ne serai pas à la tête de la municipalité de Tunis s'il n'avait pas cette pensée avant-gardiste. Le changement du nom de l'avenue Habib-Bourguiba ne m'a jamais traversé l'esprit, aucun autre nom ne pourrait l'égaler », a-t-elle précisé, lors de son intervention aujourd'hui sur Jawhara FM.

Le cas de Souad Abderrahim n'est pas exceptionnel. Depuis la mise en place des conseils municipaux, les choses ont l'air d'avancer et nombreux sont les nouveaux maires qui font preuve de bonne volonté, il faut l'admettre. La mairesse nahdhaouie en a toutefois surpris plus d'un par sa réactivité et, à l'opposé du maire d'El Kram Fethi Laâyouni, elle s'est penchée sur les priorités au lieu de se ridiculiser en déblatérant des inepties et en violant la loi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.