Tunisie – Ennahdha : La course à la tête de liste de Tunis 2 s'annonce très dure    CAF : la date du tirage au sort des compétitions interclubs conne    Le Président de la République devrait apparaître en public pour tranquilliser le Peuple tunisien    Le marché de l'automobile en Tunisie décortiqué dans le 1e hors-série de WMC à télécharger gratuitement    Libye: Libération de Baghdadi al-Mahmoudi dernier Premier ministre de Kadhafi    Basket-Afrocan : La Tunisie entre en lice aujourd'hui    Tunisie: La véritable cause du différend au Front populaire est la question de l'Alliance avec Nidaa Tounes, selon Hamma Hammami    Photo du jour : Maintenant on sait pourquoi c'est propre en Europe !    Mercato : un joueur algérien débarque au Club Athlétique Bizertin    Tunisie: Non ratification de la loi électorale, BCE s'expliquera, selon Hafedh Caïed Essebsi    Coup d'envoi de la Plateforme digitale de communication et d'accès à l'information : بوابة زغوان    Tunisie- météo : Baignade interdite à Bizerte, Tabarka et Zouaraa et prévisions pour les 20 et 21 juillet    Île Chikly : La France n'est concernée par aucun projet d'aménagement de la réserve naturelle tunisienne    CAN 2019 : BILAN de l'Algérie en Coupe d'Afrique des Nations    Fermeture du service de Néonatologie à Charles Nicolle : Problème de Santé en Tunisie    L'ISIE se prépare à appliquer la loi électorale actuelle    Tunisie: La Douane récompensée du 1er prix de l'Instance de lutte anticorruption    Tunisie: Arrestation de 94.576 personnes recherchées durant le 1er semestre de 2019    Myriam Boujbel : Et si les colères se rejoignaient ?    La Tunisie souffre d'une crise éthique !    CAN 2019 : Les chaines qui diffusent le match Algérie vs Sénégal du 19 juillet    Météo du Weekend : Températures relativement en hausse, samedi    Campagne contre la vente conditionnée dans les cafés et restaurants    Bouchamaoui n'est plus le président de la Commission d'organisation des compétitions interclubs    Fin des travaux et journées portes ouvertes à la résidence Les Jasmins – Hammamet    En photos : Où et comment les célébrités tunisiennes passent-elles leurs vacances ?    Tunisie-Energie renouvelable : Des experts japonais discutent la coopération avec le gouvernement tunisien    L'administration tunisienne se prépare à intégrer l'intelligence artificielle    Finale de la CAN 2019 : Les Fennecs auront-ils raison des Lions de la Teranga ?    Un prêt de 80,5 MD de la BAD pour financer les filières agricoles à Zaghouan    En Afghanistan, une explosion près d'une université fait six morts    CAN 2021 (Qualifications) Tirage au sort , la Tunisie dans le Groupe J    L'ARP échoue de nouveau dans l'élection des membres de la Cour constitutionnelle et l'Instance de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption    Italcar le concessionnaire officiel des marques automobiles lance les commandes de la FIAT Panda populaire    FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabil Karoui, le candidat qui murmurait à l'oreille des pauvres
Publié dans Business News le 28 - 05 - 2019

L'annonce de sa candidature à la présidentielle de 2019 n'a été une surprise pour personne. L'homme fort de Nessma TV, Nabil Karoui, a révélé hier son intention de se porter candidat au scrutin présidentiel dans une interview exclusive accordée à…Nessma TV. Très tendu mais aussi résolu, le patron de la chaîne s'est adressé aux Tunisiens « oubliés », ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim, dans un discours populiste à souhait, empli d'espoir et de promesses…


Le 19 mars 2019 le baromètre politique Sigma marquait l'entrée dans la liste des présidentiables de deux personnalités médiatiques : Nabil Karoui et Nizar Chaâri. Le patron de Nessma TV détenait alors 1,3% des intentions de vote. En haut du classement on trouvait Youssef Chahed, crédité de 19,3% des intentions de vote, suivi de Kaïs Saïed (12,1%), Moncef Marzouki (11,7%) et Abir Moussi (7,1%).
En avril dernier, le baromètre politique Emrhod a encore placé le chef du gouvernement, Youssef Chahed en tête des intentions de vote pour la présidentielle avec 9,8% des voix sondées. Nabil Karoui occupait, quant à lui, la seconde place avec 8,1% des intentions de vote. Nabil Karoui enregistrait une hausse de près de 8 points sur le seul mois d'avril.
Le patron de Nessma TV menait en ce mois d'avril une guerre acharnée contre la Haica, qui a ordonné la saisie du matériel de la chaîne et l'arrêt de sa diffusion. Le 25 avril, à quelques jours du mois de ramadan, les forces de l'ordre ont encerclé les locaux de Nessma et mis son personnel au chômage technique. Une décision légalement justifiée, comme l'a confirmé la première chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Ben Arous, qui a validé, jeudi 23 mai 2019, cette saisie mais qui a valu à Nabil Karoui un coup médiatique inespéré et une vague de soutien qui tombe à point nommé.

Hier, lors d'une "interview spéciale" diffusée sur sa chaîne Nessma TV, Nabil Karoui a confirmé son intention de se présenter à la présidentielle. Sans détours, le patron de Nessma a fait son annonce précisant qu'il se présente aussi aux législatives avec "une liste de compétences".
Dans un discours minutieusement préparé, mais avec une voix tremblotante, Nabil Karoui a assuré qu'il a mis en place toute une équipe pour préparer un programme électoral qui placera l'être humain au centre des préoccupations. Programme qu'il présentera ultérieurement aux Tunisiens.
« J'ai parcouru la Tunisie, de montagne en montagne, de mer en mer et j'ai été à la rencontre des gens. Cette expérience m'a ouvert les yeux et m'a permis de prendre conscience des souffrances des gens. Il y a quelques années, on avait besoin de réfrigérateurs, de téléviseurs, aujourd'hui on n'a plus de quoi manger ! » A déclaré Nabil Karoui.
« La Tunisie c'est un peu comme le Titanic, nous sommes tous sur le même bateau qui prend l'eau, mais ce sont les sous-classés qui se noient en premier. Les favorisés sont eux là-haut, ils ne voient pas l'eau s'infiltrer dans le bateau et n'ont pas encore conscience du danger imminent qui les guette » a-t-il poursuivi.
« Mon unique combat est contre la pauvreté », a fini par assurer Nabil Karoui, soulignant que les Tunisiens en ont marre de la classe politique actuelle. « Ils les ont expérimentés et ils ont été déçus. Je suis votre frère, et je vous promets qu'on vaincra ensemble la pauvreté. Croyez en vous, ayez confiance ! Ensemble, nous allons y arriver » ! a conclu le candidat.

Très vite après cette interview les réactions ont fusé sur les réseaux sociaux. Taxé d'opportuniste, de candidat des crédules, de Silvio Berlusconi tunisien, les commentaires sur cette annonce, que tout le monde attendait pourtant, ont inondé la toile.
L'élu de la coalition nationale, Sahbi Ben Fredj, s'est exprimé dans ces propos : « Nabil Karoui annonce officiellement sa sortie de la clandestinité et se présente à l'élection présidentielle. La chaine Nessma est le visage médiatique du parti ou du nouveau projet politique et la plupart des leaders seront parmi les visiteurs de la chaine ».
« Khalil Tounes était le visage associatif et social d'un projet politique planifié depuis un certain temps, et la structuration nationale et régionale du parti sera retranscrite à partir de la structuration de l'association » écrit le député, ajoutant que « même que les aides sociales distribuées par cette association étaient ordonnées selon la carte électorale et les données de l'Isie ».
M. Ben Fredj a estimé que les sondages certifient que les chances de Nabil Karoui sont « raisonnables » et qu'il table sur 20 à 30 députés dans la prochaine assemblée. « Le nom de Nabil Karoui a été soigneusement caché dans les sondages pendant des mois pour qu'il ne soit pas grillé. Bien sûr, personne ne demandera de comptes à Nabil Karoui pour son programme de gouvernement, ni sur son bilan des dernières années, ni sur la nature de sa relation avec Ennahdha, ni sur son historique avant et après la révolution, ni sur ses sources de financement, ni sur sa relation avec Abdelhakim Belhaj ni aucune autre question embarrassante » écrit Sahbi Ben Fredj.
« La chaine Nessma s'occupera de tout y compris ringardiser toutes ces interrogations pendant que les réseaux de Khalil Tounes travailleront pour garantir les 200 mille voix au moins nécessaires pour passe au second tour », conclut le député, un raisonnement partagé par de nombreux observateurs qui ont très vite fait le lien entre le travail associatif de Nabil Karoui, d'aucuns ont qualifié de « manège », et son projet politique.

Le patron de Nessma TV, est, rappelons-le, président d'une association de bienfaisance portant le nom de son fils Khalil Karoui décédé dans un accident de la route. C'est suite au décès prématuré de son fils que Nabil Karoui a commencé à écumer le pays, caméra sous la main, pour distribuer des aides aux nécessiteux et c'est de là qu'il a entamé la refonte de son image.

La candidature de Nabil Karoui ne fait pas l'unanimité c'est un fait. Le ménage médias, associatif et politique déplaît et les critiques ne vont pas manquer. Ce sont toutefois ces mêmes attaques qui ont conduit le nouveau candidat là où il est dans les sondages. Celui qui détient le média de la « famille » et s'érige en défenseur des pauvres s'attire aussi la sympathie des déçus et des désespérés et ils sont nombreux à l'être, à raison. La montée de Nabil Karoui inquiète aussi et des moyens seront probablement mis en place pour lui barrer la route de Carthage.

Aujourd'hui Business News a appris que des groupes parlementaires, dont Tahya Tounes, Nidaa, Ennahdha ou le Front populaire, sont en train de préparer une proposition de loi pour interdire aux personnes dirigeant des associations de bienfaisance ou utilisant leurs médias à des fins propagandistes de se présenter aux élections. Cette proposition devrait s'inscrire dans un esprit d'équité entre les candidats, pensent les députés, pour empêcher en somme ces candidats « privilégiés » d'user de leur artillerie pour embellir leur image et entamer leur campagne électorale avant les autres.

Une proposition de loi taillée sur mesure, en résumé, pour le fraichement déclaré candidat et qui ne manquera pas de servir sa campagne dans la mesure où elle viole un droit constitutionnel établi, celui qui permet à tout citoyen de se présenter à la présidentielle, qu'importe son métier. Il est le candidat des pauvres, il est le patron de la chaîne familiale et le voilà aujourd'hui le candidat des candidats opprimés, desquels on tente de bafouer les droits. Les prochains sondages nous diront s'il en a acquis encore plus de sympathie…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.