PEUGEOT LANCE LES BLACK FRIDAYS !    Recrutement au Québec de soudeurs tunisiens    En vidéo : MG accompagne ses clients aux Dunes Electroniques avec un magasin au cœur du désert !    Euro 2020: voici les 20 qualifiés et les barragistes    Tunisie – Kaïs Saïed en visite surprise au lycée d'El Krib    Menzel Bourguiba : Un journaliste proteste en solo contre la pollution de la coke (charbon de pétrole)    PDL : Créer un Fonds de Zakat est anticonstitutionnel    Fayçal Gouiaa nommé Ambassadeur de l'année    Tunisie: Consultation pour la formation du gouvernement, Habib Jemli reçoit des délégations de Tahya Tounes et du Mouvement du peuple    Maghzaoui : Jamli se dit prêt à laisser de côté la feuille de route d'Ennahdha    WT:Social, l'alternative à Facebook du cofondateur de Wikipédia    Tunisair Express prend livraison de son premier avion ATR 72-600 “BULLAREGIA” (photos)    'Une femme rurale pour poubelle', La municipalité explique    Les causes du décès de Feu Adam Boulifa selon le rapport du médecin légiste et l'avocate de la famille    La Poste tunisienne édite un timbre poste commun sur “Al-Quds capitale de la Palestine”    CAN 2021 (Gr J, 2e journée) : Précieuse victoire des Aigles de Carthage à Malabo    Célébration en Tunisie du 30ème anniversaire de la Convention des droits de l'enfant    Tunisie- Arrestation de six personnes faisant l'objet de 14 avis de recherche    Crise pharmaceutique : Nouvelle Pénurie de dizaines de médicaments vitaux    Etoile du Sahel : Nouveau staff technique, Ben Younes et Ouni maintenus à leurs postes    Khlifi : nous avons mis en garde Jamli contre un gouvernement extrémiste    Tunisie – le bilan de l'équipe nationale de football en 2019    Un enfant sauvé d'une séance d'exorcisme musclée à Kairouan    Le Président de la République rend visite aux agents de la Protection civile victimes de l'explosion d'un réservoir à essence à Ras Jedir    Mohamed Fadhel Abdelkefi dans le collimateur de Mohamed Habib Jemli ?    Ibn Khaldoun, inspiration tunisienne préférée de Boris Johnson    Tunisie : la Banque africaine de développement soutient activement l'accès au financement des petites et moyennes entreprises    Football : José Mourinho rejoint son nouveau club    Troisième édition du séminaire « L'univers du chocolat de couverture »: Said Mille Recettes poursuit la grande aventure du chocolat avec le champion Pascal Molines    Photos d'Azur City: le centre commercial de la banlieue sud qui ouvre le 21 novembre 2019    Journées des arts de la marionnette de Carthage : Date limite des demandes d'accréditation-presse    Football : Programme des plus importants matchs de ce mardi 19 novembre    En Italie, les sangliers luttent contre le trafic de cocaïne    La Tunisie décroche 13 médailles dont 7 d'or aux mondiaux de para-athlétisme de Dubaï 2019 (vidéo et photos)    Le Consulat général de Tunisie organise une réception en l'honneur de la communauté tunisienne à Istanbul    Mort le jour de son anniversaire, ce que partageait Adam sur Facebook    Le mot « Zbeul » figure désormais dans l'abécédaire des Gilets jaunes en France    Une fin dramatique pour l'artiste Janice Thomson    Volée il y a 20 ans, La bague d'Oscar Wilde retrouvée    Tunisie: Libération de Sami Fehri, précisions de Sofiene Selliti    La Tunisie réaffirme son soutien à la juste cause palestinienne    TOUS EN BASKETS … CONTRE LE DIABÈTE    Les exposants de Décoration à EL Vitrina Sfax – Novembre 2019    Les exposants de la beauté et accessoires à EL Vitrina Sfax – Novembre 2019    Kais Saïed invité par le président turc Recep Tayyip Erdoğan à se rendre en Turquie    Soutenons Aya Bouteraa, la Tunisienne finaliste de l'Arab Reading Challenge (vidéos)    Fête du Mouled 2019 : Quelque 12298 activités au programme en Tunisie    Exposition SHIFT, à mi-chemin entre bandes dessinées et récits de vie du 8 au 18 novembre à Central Tunis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Zarzis» de Mohamed Zran: «Face à face entre tradition et modernité» !
Publié dans Info Tunisie le 21 - 10 - 2009

INFOTUNISIE – Ayant suivi un parcours scientifique à Paris en matière de sciences cinématographiques, le réalisateur tunisien, natif de Zarzis en 1959, Mohamed Zran a dans son gibier plusieurs courts et longs métrages, fiction et documentaires, dont les deux longs métrages « Saida » (1996) et « le Prince » (2004). Depuis, il n'a pas cessé de faire preuve de création et de professionnalisme. La preuve en est le prix du meilleur réalisateur pour son film documentaire « Zarzis », au festival cinématographique international du Moyen-Orient d'Abou Dhabi.
A l'issue de cette distinction culturelle tunisienne, pas évidente compte tenu de la concurrence de 128 films entre courts et longs métrages et documentaires, représentant 48 pays.
A cette occasion, Mohamed Zran n'a pas manqué, dans une interview accordée à «infotunisie.com», d'exprimer sa fierté quant au prix accordée à «Zarzis» qui a fait preuve de la présence du cinéma tunisien dans pareils rendez-vous internationaux.
Infortunisie.com : Une reconnaissance arabe qui vient s'ajouter à plein d'autres quant au Cinéma tunisien ?
M. Zran : Cette décoration demeure le fruit de plus de trois ans d'efforts entre tournage et montage. En outre, arracher une place parmi les dix premières à l'échelle mondiale n'est pas du tout repos, dans la mesure où cette compétition constitue un « melting pot » des projets cinématographiques ayant arrivé aux podiums des plus grands festivals en la matière dont ceux de Cannes, Venise et Berlin…
 La première de « Zarzis » a remporté un grand prix. Cette performance résulte certainement de plusieurs critères, qui ont plu aux yeux du jury mais aussi du public?
- « Zarzis » a tourné deux fois consécutives avant d'être décoré. S'agissant du jury, et malgré quelques insatisfactions quant à la durée du documentaire soit 124 minutes, « Zarzis » a pu relever le défis !
 « Zarzis » n'est pas encore dans les salles en Tunisie, pouvez-vous le présenter aux Tunisiens ?
- Bien évidemment, il s'agit d'un documentaire fiction long métrage. La particularité de « Zarzis » est que son scénario change en fonction des transformations que subissent les personnages mais aussi du découpage technique. Notre démarche consiste à montrer, par le biais d'une galerie de portraits, que ces mutations sont vécues comme un face à face entre tradition et modernité. Bref, ce documentaire passe en revue les différentes étapes de la vie de certaines personnalités originaires de Zarzis (Sud tunisien). En outre, « Zarzis » aborde la contradiction qui marque le mode vie des différentes catégories sociales, et ce, avant d'en dévoiler l'aspect mystérieux dans le tissu social de cette ville.
 Quelles sont les personnages principaux, pour lesquels optez-vous dans «Zarzis»?
- Il s'agit, en fait, d'un hommage à une certaine catégorie de la société tunisienne, à laquelle j'appartiens. J'ai incarné, dans « Zarzis» les personnes les plus proches de moi dont notamment mon frère Taher, le progressiste qui s'enflamme joyeusement à commenter la situation dans le monde et à énumérer les maux qui rongent l'homme d'aujourd'hui victime de la mondialisation. Le deuxième personnage n'est autre que «Simon », le célèbre droguiste, de confession juive qui incarne l'attachement infaillible à la mémoire collective locale. Autour de Simon, se meut une constellation de portraits : Hadi, le peintre maudit expulsé de France, Fatma, la marieuse qui ne chôme jamais, l'entremetteuse, la messagère, Bachir, le chauffeur de taxi, et ami de tout le monde…
 Quoi de neuf quant à votre agenda dans les festivals internationaux ?
- La prochaine échéance sera sans doute le Festival de Florence en Italie, au début de novembre. Force est de savoir, à ce propos, qu'il s'agit d'un festival assez enraciné dans l'histoire puisqu'il remonte à 1959. Par ailleurs, j'espère que la projection de « Zarzis » sera dans la ville même de son tournage. Ce qui représente une opportunité à tous les journalistes, Tunisiens et étrangers, de toucher, de près, les paysages touristiques et culturels de cette ville.
 Les amateurs du 7ème art tunisien s'impatiente de voir l'affiche « Zarzis » dans les salles de cinéma ?
- Très bientôt, j'espère que cela se produira probablement au mois de février 2009.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.