25 mille tunisiens souffrent de polyarthrite rhumatoïde    Elections FTF : Mohamed Larbi Snagria et Achraf Aouadi candidats à la présidence de la FTF    Foot-Europe: le programme du jour    Ligue 1 – 16e journée: L'Etoile se déchaîne !    ST: Ben Nasr relève Chikhaoui    USM: Dissiper le doute    ABIR MOUSSI : Pour ceux que le dossier des hydrocarbures et des ressources naturelles intéresse    830 projets agricoles déclarés à Sidi Bouzid    Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux(FTDES): Un centre d'accueil et d'orientation ouvrira ses portes    DECES: Haj Abdelaziz GHAZALI    MEMOIRE: Ali TARHOUNI    L'Ambassadeur algérien à Tunis, Azzouz Baalal, remet à Rached Ghannouchi une invitation officielle à visiter l'Algérie    DECES: Mohsen HAMZAOUI    Intelligence artificielle: le futur n'est plus le pétrole, mais la data !    Lutte contre le vol des bagages: Tunisair prend le phénomène à bras-le-corps    Focus business: la promotion des exportations    Coronavirus, aucun cas enregistré parmi la communauté tunisienne en Italie    Happy Birthday Mr President !    Sahel - Sommet du G5 ce lundi à Nouakchott : Aller au concret et à l'urgent    Ben Ammar : L'ouverture sur le marché saoudien sera une chance historique pour le cinéma tunisien    Festival du rire 2020 | «Mamou et Chehyma» : le triomphe de l'amitié    Livre : « Les Carthage du monde »: Kart Hadasht ressuscitée    VIe colloque international d'études méditerranéennes (les 24 et 25 fevrier 2020): «La folie, entre création et destruction»    Agression d'un Imam à La Marsa : Simple «scénario» mis en œuvre par l'Imam afin de faire pression sur les autorités concernées pour être « titularisé » !    En photos : Hend Sabri, sublime et stylée à la Fashion Week de Milan    Arrestation d'une femme libyenne pour vol    L'ambassadeur de Chine à Tunis, Wang Wenbin : Avancée dans l'endiguement du Coronavirus et efforts de reprise du secteur économique fortement impacté    L'Emir du Qatar en visite officielle en Tunisie les 24 et 25 février    Foot-Europe: le programme du jour    Météo : Temps passagèrement nuageux    L'huile de pépins de figue de barbarie – Sultane de la nouvelle cosmétique tunisienne : Lancement d'une nouvelle vidéo    Gouvernement de Fakhfakh, qu'en pense Ahmed Néjib Chebbi ?    Candidature au patrimoine mondial de l'Unesco : L'île de Djerba répond aux critères requis    Exposition : « Raffaello, le portraitiste », Reproduction en HD des plus célèbres portraits du peintre italien de la Renaissance    Coronavirus, trois italiens contaminés en Lombardie    Les priorités du nouveau gouvernement, selon Hichem Elloumi    De plus en plus de Libyens arrivent en Tunisie    En vidéo : Azza Filali lève le rideau sur son nouveau roman    La Tunisie condamne la double fusillade près de Francfort    Le Groupe de la Banque mondiale lance une initiative en faveur des femmes entrepreneures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord    Jean Daniel, le Tunisien, par Guy Sitbon    Orange Tunisie et l'association SHANTI annoncent le lancement de la plateforme elmensej.tn de mise en valeur des produits des artisanes de la région de Nefta    Un grand ami de la Tunisie n'est plus    Wadii Jary renouvelle sa candidature pour la présidence de la FTF    La justice suisse inculpe Nasser Al-Khelaïfi    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Du 19 au 22 février 2020 : Mission d'hommes d'affaires tunisiens à Turquie    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le candidat de la dernière chance
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 01 - 2020

APRÈS l'ineptie des «compétences indépendantes» avancée par un candidat nahdhaoui téléguidé et mal-aimé, voici que les vrais politiques bombent le torse et s'avancent sur la scène mal agencée d'un casting dont le commanditaire n'est toujours pas attesté.
Qui donc aura la tâche d'identifier le candidat de la dernière chance ? De déterminer le mécanisme constitutionnel authentique destiné à voir le président de la République choisir le chef de gouvernement le plus apte à former l'équipe qui briguera avec succès la confiance des députés ?
Les partis et groupes parlementaires ou le chef de l'Etat ?
Dans l'esprit de la Constitution, c'est une tâche qui incombe aux parlementaires, sommet de l'Etat qui porte le même nom. Dans le cafouillis actuel, personne n'ose présager des intentions de qui que ce soit.
Certes, le chef de l'Etat s'est bien assagi depuis les légitimes fanfaronnades ayant accueilli son plébiscite triomphal. Mais, face aux divisions profondes, aux faux-fuyants, aux promesses non tenues et aux ambitions tentaculaires des acteurs politiques, il ne peut qu'entretenir son «jardin particulier», celui qui a vu tant de jeunes le porter aux nues.
Car ces idées de démocratie directe, de petites représentations locales, de comptes à rendre et de renversement de la pyramide ont cours chez les jeunesses mondialisées de nombreux pays.
Mais la fibre nationale et la foi en une Tunisie fière et volontaire, qu'attisent neuf années de marche à reculons, battent en chacun de nous le rappel du devoir sacré, celui de remettre d'abord sur les rails ce pays qui s'effondre. Avant de relancer le débat, de comprendre l'ampleur du désastre et de procéder à d'éventuels nouveaux choix stratégiques.
La tâche qui se présente, aujourd'hui, à tous les patriotes, c'est de procéder au sauvetage de cette démocratie républicaine qu'a apportée la révolution populaire. C'est de refaire confiance aux partis qui les représentent au sein de l'ARP et qui semblent reprendre le chemin réaliste de la sagesse et du compromis.
Notre classe politique recèle une mine de compétences expérimentées. Les enjeux de la révolution les ont désorientées, démultipliant ambitions et aspirations. Y compris, d'ailleurs, au sein des classes populaires. Le temps est venu de se ressaisir.
Le nouveau gouvernement représente pour cela un test grandeur nature. Et les objectifs, autant ceux de la révolution que ceux que réclame, aujourd'hui, l'opinion, sont cohérents et solidaires. Sur la voie de cette compétence dont se réclament la plupart des tenants de la classe politique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.