Tunisie – Démarrage de l'exploitation du champ gazier Nawara dans quelques semaines        Cogite partenaire régional de RiseUp Egypte pour la compétition Pitch by the Pyramids    Tunisie- Youssef Chahed revient sur les raisons de sa défaite au premier tour de la présidentielle    Programme TV du vendredi 20 septembre    Championnat du Monde du Couscous 2019: L'EPI D'OR soutient 3 chefs tunisiens    TASDIR+: Lancement de Son 4ème Appel à Candidatures sous le thème La conquête des marchés extérieurs    CS Sfaxien : le Malien ‘Chato" officiellement qualifié pour le match face à la JS Kairouan    La circulation du métro sur une seule voie entre Bab Saâdoun et Essaîdia    Tunisie- Youssef Chahed appelle Zebidi à tourner la page des élections présidentielles    JMC 2019: ERKIZ HIP HOP    Le Conseil Supérieur de la Magistrature prend au sérieux le conflit entre Avocats et Magistrats    Concertations entre le Président de la République et le Chef du Gouvernement    Sousse: Lancement du Centre d'Innovation et de Développement de Compétences en Industrie 4.0 de Novation City    Youssef Chahed explique les raisons de sa défaite à l'élection présidentielle    Aménagement de la Boucle Centrale du métro léger de Tunis et du pôle d'échanges multimodale de la place de Barcelone: Bouclage du financement du projet    Lancement des smartphones Redmi Series en Tunisie    Match amical: Tunisie – Cameroun le 12 octobre à Radès    Tunisie: Evolution exceptionnelle des indicateurs relatifs aux revenus du tourisme    Le président de l'association Shams annonce son soutien à Nabil Karoui    La BCT annonce des réserves de devises de 18327 millions de dinars couvrant 103 jours d'importations    CITROËN OUVRE SES PORTES A GAFSA !    K2 Rhym révèle les derniers mots de ben Ali avant sa mort    Un député français : Ben Ali était un dictateur comme tous les dirigeants arabes    L'UGTT condamne ''l'agression'' contre le collectif de défense de Belaid et Brahmi    Le Tribunal administratif annonce avoir reçu 6 recours en Appel concernant les résultats préliminaires de l'élection présidentielle    Tunisie – VIDEO : Le comité de défense de Belaïd et Brahmi accuse !    Evènement du Compact with Africa : [email protected]    Tunisie : Zine El Abidine Ben Ali n'est plus    Opération anti-terroriste menée par Interpol en Tunisie    Journée Européenne des Langues 2019 en Tunisie le 25 septembre (Programme)    JTC 2019 : Prolongation du délai de dépôt des candidatures au 25 septembre    Classement FIFA : la Tunisie conserve sa 29e place mondiale    QUAND LE CIEL SE MIT A CRIER    Club Africain : la FIFA sanctionne l'équipe à nouveau    Tunisie – Météo : Ciel nuageux avec quelques pluies sur le nord et le centre    Ligue 1 [Vidéo] : Le public sportif évalue le mercato d'été et les chances des clubs dans le championnat    Projection du film Tunisien “Fataria” dès le 25 septembre (B.A. & Synopsis)    Football : Programme TV de ce jeudi    « MBC5 – Cinq": La nouvelle chaîne satellitaire de divertissement familial exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Run In Carthage 2019, 5ème Edition dimanche 29 septembre    En vidéo : MBC Cinq, la nouvelle chaîne dédiée aux pays du Maghreb    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    4 prix pour la Tunisie à la Mostra de Venise    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La diagnostic précoce, clé de la guérison
Santé mentale — schizophrénie
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 11 - 2015

Le taux de prévalence se situe entre 0,6% à 1% en Tunisie.
La schizophrénie représente un problème de santé publique, puisqu'elle est fréquente en Tunisie. Sa prévalence se situe entre 0,6% à 1% de la population. C'est une pathologie chronique, qui touche beaucoup de monde : «Elle touche l'adulte jeune et la fin de l'adolescence» nous explique Dr Rym Rafrafi, professeur agrégée en psychiatrie, au service de santé mentale de l'hôpital Mongi Slim. Même son évolution est chronique mais on parle de rémission, car il y a des traitements. De nos jours, indique le professeur, on parle de guérison, mais à condition de prendre en charge le mal de façon précoce. Le traitement est biopsychosocial, nous explique Dr Rafrafi, et d'ajouter «Il faut diagnostiquer tôt pour atteindre la rémission».
Le patient atteint de schizophrénie souffre beaucoup de la maladie mais il souffre aussi du regard de la société, puisqu'il est stigmatisé. On compte 100 mille patients souffrant de schizophrénie, «mais beaucoup ne sont pas diagnostiqués. D'autres sont marginalisés ou conduits chez les tradithérapeutes. Le principal frein est la stigmatisation et le déni des troubles», renchérit le Dr Rafrafi.
Les patients souffrant de schizophrénie nécessitent parfois une hospitalisation. Une hospitalisation qui peut se dérouler sous contrainte, c'est-à-dire sans consentement. C'est une procédure à caractère judiciaire. Cette hospitalisation est possible uniquement dans les structures publiques et les coûts sont exorbitants lors des rechutes... Même si le patient est consentant, la clinique refuse l'hospitalisation.
Le schizophrène souffre de sa maladie et des conséquences de sa maladie. Les symptômes sont multiples. Le Dr Rafrafi explique que, quand la maladie est déclarée, qu'elle est nette, les symptômes sont ‘‘positifs'', c'est-à-dire qu'il y a une nouvelle ‘‘capacité'' : le patient souffrant de schizophrénie entend des voix, voit des choses et interprète des choses que personne ne voit. Il a des capacités nouvelles. Ensuite, il y a les symptômes ‘‘négatifs'' (des capacités diminuées, une apathie, le patient est retiré du monde). Enfin il y a des symptômes cognitifs et de désorganisation : erreurs, bizarrerie... ambivalence, auxquels s'associent des troubles de l'humeur.
A ce stade, la maladie est déclarée, et le patient souffrant de schizophrénie est en rechute.
Le professeur Rafrafi, saisit l'occasion pour lancer des messages aux parents des patients: «On doit traiter tôt». Et aux parents d'une manière générale : «Quand votre ado change de caractère, devient trop casanier, trop solitaire ou qu'il fréquente le même groupe pas très net (drogue, jihadisme), ce sont des signes d'alarme pour consulter, car ce sont des conduites à risque».
En Tunisie, et d'après des études sur la maladie, le traitement intervient lorsqu'elle évolue à bas bruit depuis 2 ans.
Les patients souffrant de schizophrénie souffrent probablement de leurs symptôme à un certain moment de leur vie, mais ils souffrent plus du regard des autres qui les accompagnent parfois toute leur vie.
En Tunisie, on atteint la rémission «ce qui nous manque, c'est de faire un diagnostic précoce. Malheureusement, on traite depuis 2 ans», indique notre spécialiste outre qu'il faut faciliter l'accès aux soins et y mettre les moyens publics pour améliorer la prise en charge, car elle est moins chère que le coût de la maladie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.