CS Sfaxien : deux sponsors débourseront 1.6 MD    Dernière Minute – Coronavirus : 50 décès et 4170 nouvelles contaminations, Bilan du 13 janvier    Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la deuxième semaine de janvier sur une légère contreperformance    Tunisie : Entrée en production du gisement pétrolier de Halk El Menzel avec un débit journalier de 5300 barils de pétrole    Ligue 1 : 8 clubs ont déjà changé d'entraîneur    Coronavirus: La situation sanitaire à Mahdia    New Body Line : Un chiffre d'affaires en augmentation de 64,12% (4ème Tr. 2020)    Ferid Belhaj : Dix ans après le "printemps arabe", la région MENA doit ouvrir la voie aux entrepreneurs    COVID-19 : L'efficacité maximale du vaccin ne peut être démontrée que six mois après son injection    Tunisie: L'ANSI met averti les visiteurs de sites pornographiques    Football : Programme TV de ce vendredi 15 janvier 2021    Tunisie: Mike Pompeo: Nous souhaitons préserver les acquis de ces dix dernières années    La JSK perd encore une fois: Mêmes causes, mêmes effets !    Startup Act commence à porter ses fruits: La machine est lancée !    Point de vue: Un championnat atypique !    Handball — Mondial d'Egypte — Ce soir(20h30), Tunisie –Pologne: Prêts pour le combat    Coronavirus : 63 décès supplémentaires et 2327 nouvelles contaminations en 24 heures    La poésie en questions: Qui sont les Muses ?    A quand la sortie du tunnel ?    Potentiel minier de la Tunisie: Une exploitation en dents de scie    Bénéficiez de remises durant le confinement avec Tunisie Telecom    Dix ans après: La corruption à tous les étages    Crise politique: Le péché originel    Latifa Lakhdhar: Une révolution et son contraire    Tunisie : Les lauréats du Prix Lina Ben Mhenni pour la liberté d'expression 2020    Météo | Pluies éparses et baisse des températures    Tunisie-Rached Ghannouchi : Les motions de censure à mon égard sont tout ce qu'il y a de plus normal    Khemaïes Jhinaoui : « La Tunisie doit montrer au monde sa capacité de se développer et sa volonté de coopérer » (Vidéo)    INVESTITURE DE JOE BIDEN: Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront lors de la cérémonie    Succession de Merkel: Les appétits s'aiguisent en Allemagne    Comment le coronavirus a bouleversé nos habitudes ?    Le PS pour la création d'un front républicain    Les mots en politique    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    La success-story du médecin devenu artiste de renom    Abdelaziz Jemail, un éclaireur magnifique    L'ambassadeur de la Tunisie en Belgique: "Plus nous avons des relations avec nos amis, mieux nous nous porterons"    Financièrement, le Barça au bord du gouffre !    Confinement : mini-concerts virtuels de l'OST ce soir et demain à 21h00    Wadii El Jari en sauveur : Pourquoi pas avant ?    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    L'inscription du couscous et de la pêche à la charfiya sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco célébrée à la Cité de la culture    Vient de paraître — « Quelqu'un meurt au sud » de Kamel Hlali: L'art d'arracher le lecteur à la banalité gris-flanelle du quotidien    En vidéo : ‘' Adieu Maman'', Tahar Ben Meftah raconte son nouveu livre    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONFP – Table ronde sur la «COVID-19 et santé sexuelle de la femme»: L'Injed : une unité qui accueille les femmes victimes de viol
Publié dans La Presse de Tunisie le 09 - 08 - 2020

L'accompagnement psychologique représente une composante importante de l'unité dans laquelle sont effectués les examens médicaux exigés par les autorités judiciaires.
L'Unité Médico-Judiciaire (Injed) a été créée en mars 2016 au sein du service de médecine légale pour prendre en charge les femmes victimes de viol. C'est dans cette unité que sont réalisés les examens médicaux exigés par les autorités judiciaires pour prouver la culpabilité de l'agresseur. Cette unité a été aménagée de façon à fournir les meilleures conditions d'accueil et de prise en charge de ces victimes qui se présentent souvent dans un profond état de détresse psychologique. Parallèlement à la mission du médecin légiste qui effectue les examens médicaux, dont les résultats servent de preuves pour appuyer ou réfuter les allégations de viol, une psychologue s'entretient avec la victime afin de la rassurer et de la réconforter. Cette unité, qui s'appelle l'Injed, a été spécialement conçue pour accueillir les victimes en toute discrétion dans des box isolés, en leur évitant une attente trop longue qui pourrait décourager certaines d'entre elles. Le médecin psychologue est présent pour instaurer, dès le premier contact, un climat de confiance afin de préparer la plaignante à la consultation médico-légale. Il s'agit également d'expliquer, à cette dernière, la finalité de l'examen, à savoir, entre autres, la facilitation de l'enquête judiciaire afin d'obtenir gain de cause et de punir le coupable.
Pour éviter à la victime une procédure trop longue qui ne ferait qu'accentuer sa souffrance psychologique, toutes les étapes de l'examen se déroulent en un seul temps : entretien,examen, prélèvements, soins, conseils, photo. Le second entretien, qui a lieu après la consultation médico-légale, est primordial, dès lors qu'il va permettre d'asseoir les bases du processus de résilience et de reconstruction dans lequel va s'engager la plaignante. Le médecin psychologue de l'Injed va l'aider à évaluer ses besoins et débuter l'accompagnement dans ce processus en l'orientant vers le ou la confrère qui va assurer et poursuivre sa prise en charge psychologique. Tous les résultats des examens des victimes accueillies dans cette unité sont soigneusement consignés dans des rapports confidentiels mis à la disposition des autorités judiciaires et jalousement gardés par des résidents de l'unité afin de protéger les données personnelles et privées des plaignantes.
La moyenne d'âge des victimes d'agression physique et de viol : 17 ans
On pourrait penser que la mission de l'Injed s'arrête là, mais c'est loin d'être le cas. Les plaignantes ne sont pas abandonnées à leur triste sort. En raison de l'opprobre qu'elles jettent sur leurs familles, les victimes étant généralement rejetées par leurs entourages, l'unité ne les lâche pas et les accompagne dans leur long cheminement vers la reconstruction, en les aidant notamment à se réintégrer de nouveau dans leur environnement familial et à rétablir la communication avec leurs proches. Selon les chiffres présentés par la psychologue de l'unité l'Injed, Aïda Neffati, au cours d'une table ronde qui s'est tenue vendredi dernier à l'Office national de la famille et de la population, l'agression sexuelle représente, dans 65% des cas, le principal motif de consultation dans l'unité d'urgence médico-judiciaire.
38% des victimes ont entre 14 et 17 ans et sont, pour la majorité, des adolescentes. Toujours selon ces statistiques, le nombre le plus élevé d'agressions a été enregistré a Tunis (35,4%), suivi des villes de l'Ariana (20,7%), Ben Arous (18,4%) et La Manouba (13,9%). Aujourd'hui, la psychologue de l'unité pointe du doigt deux lacunes : la difficulté d'accès à la justice et l'insuffisance de moyens permettant de prendre en charge convenablement les victimes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.