Ligue des champions de l'UEFA : Voici les résultats des matchs de ce mercredi    Tunisie – Premier déplacement à l'étranger de Mechichi : çà sera à Paris, dans douze jours    ARP | Mongi Rahoui appelle à bien exploiter les richesses naturelles du pays    Kaïs Saïed reçoit Sihem Ben Sedrine, l'ancienne présidente de l'IVD    Kaïs Saïed : « Il faut préserver la pérennité et l'unité de l'Etat » (Vidéo)    Bourse de Tunis : Projet de prise de participation dans le capital d'UADH    Tunisie – Amnistie générale : Ennahdha a mis à plat les ressources du pays    Kaïs Saïed reçoit Souad Abderrahim, maire de Tunis    Tunisie-Béja [Audio+ Photos]: Les agents et cadres du Commissariat de l'Agriculture protestent!    Photo du jour : Hommage à Henri Teissier, Archevêque d'Alger ? homme de tolérance et du dialogue interreligieux    Jeux africains de plage : Déguiche souligne la disposition de la Tunisie à accueillir l'édition 2023    L'ARP entame l'examen du budget du ministère de l'Industrie    Bouderbala : Entraver le travail des tribunaux est une décision irresponsable    L'Azerbaïdjan reprend le contrôle de Latchin    Le chef du Hamas contaminé par le coronavirus    Tunisie | Reprise de la prière du vendredi à compter de cette semaine    "Des réunions sectorielles urgentes se tiendront pour examiner la possibilité de la reprise des activités sportives et culturelles" (Ministre de la Santé)    Mêmes causes... mais, succès loin d'être garanti    Depuis l'Italie, deux Tunisiens financent un terroriste en Tunisie    ASA Team du Technopole de Sfax remporte le 1er prix du Hackathon ActInSpace Tunisia    Hafedh Lamouri n'a pas chômé    Une contraction historique de 10% de l'économie tunisienne au terme du 3ème trimestre    Coronavirus: La situation sanitaire à Tataouine    La terrasse de la liberté    Aïcha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour les César 2021    «Visions du présent et du passé», exposition d'Ali Zenaidi    La KfW supporte la Tunisie dans son adaptation au changement climatique    PNUD: Appel à proposition pour la société civile    Foot : les joueurs européens auront besoin d'un permis après le Brexit    Tony Blinken: L'Américain qui aime Carthage    Tunisie : Abdessalem Saidani tacle Ridha Charfeddine        L'accès au marché, au coeur de la démarche du projet Pampat.    Covid-19 : 1303 nouvelles contaminations et 51 décès    Tunisie – météo : Pluies attendues sur tout le pays et baisse remarquable des températures jeudi    Ligue des Champions : Liverpool et City qualifiés, l'Inter se relance, l'Atlético rate le coche    Célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2020 sous le slogan:Solidarité globale et responsabilité partagée    Après les émeutes de Chebba, Taoufik Mkacher devant le comité de discipline    Le budget du ministère des Domaines de l'Etat est en déphasage avec ses responsabilités (Ministre)    La BTS BANK et la SMT signent une convention de partenariat    Présentation du projet de réhabilitation du musée de Carthage    USA-Elections présidentielles: Le camp Trump mène une énième action en justice    Prix du meilleur film au Festival du film arabe de Zurich pour Tlamess    En vidéo : Au moins deux morts et 15 blessés percutés par une voiture dans une zone piétonne en Allemagne    L'UE et la Tunisie d'accord pour booster le tourisme culturel    Les Tunisiennes Aicha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour le César de la Révélation de 2021    Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale    Le court métrage tunisien "Au pays de l'oncle Salem" remporte le premier prix du festival international du court métrage Ecriture et Image de Pescara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Régularisation de la situation des ouvriers de chantiers : Un accord inclusif et équitable
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 10 - 2020

L'accord fraîchement conclu prévoit le recrutement, sur cinq ans, des ouvriers de chantiers âgés de moins de 45 ans. Au-delà de 55 ans, ils poursuivront leurs activités d'ici fin février prochain, et pourront quitter moyennant une prime de départ à la fin du mois de mars 2021. Le tout avec une couverture sociale. Ceux ayant plus de 55 ans continueront à travailler jusqu'à l'âge de la retraite (60 ans). Ils bénéficieront, alors, d'une prime égale à celle attribuée aux familles démunies, soit 180 dinars par mois, avec en plus un carnet de soins gratuits.

Enfin, les ouvriers de chantiers ont poussé un ouf de soulagement ! Désormais, plus jamais le casse-tête du travail précaire qui a duré si longtemps. En instance, depuis 2011, leur dossier a enfin abouti, pouvant mettre un terme à un cycle infernal de sit-in et mouvements de protestation. Certes, mardi 20 octobre était pour eux un jour pas comme les autres, vu qu'un accord qualifié d'historique vient d'être signé entre le gouvernement Mechichi et l'Ugtt. En vertu de quoi, tout a été réglé, en bonne et due forme. Qu'en est-il au juste ?
La régularisation de la situation professionnelle de 31 mille ouvriers fut ainsi l'aboutissement de tractations et de négociations-marathons entre la centrale ouvrière et les gouvernements qui se sont succédé après la révolution. En fait, l'accord fraîchement conclu prévoit le recrutement, sur cinq ans, des ouvriers de chantiers âgés de moins de 45 ans. Au-delà jusqu'à 55 ans, ils poursuivront leurs activités d'ici fin février prochain, pour percevoir une somme de 20 mille dinars à la fin du mois de mars 2021. Le tout avec une couverture sociale. Ceux ayant plus de 55 ans il vont continuer à travailler jusqu'à l'âge de la retraite (60 ans). Ils bénéficieront, alors, d'une prime égale à celle attribuée aux familles démunies, soit 180 dinars par mois, avec en plus un bulletin de soins gratuits. Ces mêmes privilèges seront aussi accordés aux ouvriers dont l'âge atteint 60 ans, si leur situation ne leur permet pas d'avoir une pension de retraite.
Satisfaction
Mardi dernier, le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a souligné qu'un tel accord est le fruit d'un processus de négociations et de concertations de longue haleine. Pour lui, le gouvernement est parvenu à honorer ses engagements visant à rompre avec les formes d'emploi précaire. De même pour Mohamed Trabelsi, le ministre des Affaires sociales, le plus à avoir agi en connaissance de cause. Un jour, son apparition sur un plateau télévisé avait mis du baume au cœur : «Aucun ouvrier de chantier ne sera congédié», c'était en ces termes qu'il avait, alors, promis, en s'adressant aux protestataires. Aujourd'hui, on peut dire que l'homme a tenu parole. Au terme de la signature dudit accord, Noureddine Taboubi, secrétaire général de l'Ugtt, semble être satisfait d'avoir trouvé une solution à ce dossier délicat. «C'est un pas en avant dans la garantie de la stabilité sociale et la rupture avec les formes d'emploi précaire», s'est-il félicité.
Toutefois, l'accord en question est-il en mesure de répondre aux attentes des ouvriers de chantiers ? Contacté par téléphone, leur porte-parole, Sami Khélifi, semble satisfait de ce compromis. «Pour nous, c'est un acquis conséquent», avoue-t-il. Et maintenant que la situation professionnelle des 31 mille ouvriers — sur un total de 45 mille — est débloquée, le chaos cédera-t-il la place à la paix sociale?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.