Sfax [EN DIRECT] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la neuvième soirée consécutive    Jürgen Habermas refuse le prix Cheikh Zayed    Tozeur : Deux personnes décédées et 28 nouveaux contaminés    1ère édition du Festival d'Alexandrie du film francophone : La Tunisie invitée d'honneur    Bilan Covid-19 : 106 décès et 1448 nouveaux cas en 24h    Le ministre koweïtien des Affaires Etrangères en visite de deux jours en Tunisie    Que va faire Kaïs Saïed maintenant ?    Tunisie-Samir Dilou: La non-approbation du projet de loi sur la cour constitutionnelle aggravera la crise    Education Une moyenne générale de 15/20 au moins pour accéder aux collèges pilotes    La partie centrale de la fusée chinoise incontrôlable traversera de nouveau la Tunisie    Tunisie-FMI : Vers la création d'une agence de la fiscalité, de la comptabilité publique et du recouvrement et d'une agence de la gestion de la dette    Programme "Afrique créative" : Appel à candidatures 2021 en Tunisie et dans 9 pays d'Afrique    Saied, puis Mechichi bientôt à Rome et Lamorgese, après l'Aïd, à Tunis    Décès du dirigeant d'Al Joumhouri Mongi Ellouze    Tunisie- L'aéroport de Djerba-Zarzis n'est plus autorisé à recevoir des vols internationaux    Ooredoo soutient l'éducation dans les zones rurales    La chute de la fusée chinoise sur un pays est peu probable    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 05 Mai 2021 à 11H00    Tunisie-acquisition des vaccins anti-covid19: Ayachi Zammel appelle ces catégories à intervenir    Coronavirus | Plus de 432 mille personnes vaccinées en 53 jours    Match CA vs EST : Lien streaming pour regarder le derby de la capitale tunisienne du 05 mai    CONDOLEANCES : M. TOUNEKTI Hassine    Covid-19 | 90% des lits de réanimation sont occupés    Diplomatie : L'ambassadeur de Chine en Tunisie reçu par Jerandi    Baisse de 31,6% du flux des investissements internationaux au premier trimestre de 2021    Billet | Nouveau deal Tunisie-FMI    TUNINDEX AU QUOTIDIEN ZOOM DU MARDI 4 MAI 2021 Le TUNINDEX, en rallye à la lisière des 7 250 points    L'Elysée rend hommage à Béchir Ben Yahmed    Club Africain – Espérance de Tunis : Les formations probables des deux équipes    Club Africain – Espérance de Tunis : Bilan des confrontations entre les deux équipes    Pandémie : l'UEFA autorise 26 joueurs par sélection pour l'Euro 2020    Cour Constitutionnelle : On tourne en rond    «Zone cinéma documentaire en espagnol» : Des films espagnols et latino-américains au bout du clic    «Zhar/Blossom», Court-métrage collectif : La voix des prochaines générations    Tunisie-Ligue 1 : les matches de ce mercredi et programme TV    LC Afrique: CR Belouizdad – Espérance Sportive de Tunis fixé au 14 mai    Samir Saied démissionne de son poste de PDG de Tunisie Telecom    Hichem Ben Yahia : L'étage de la fusée Long March 5 est passé sur la Tunisie par deux fois    Météo : Temps pluvieux et légère baisse des températures    La Cour suprême américaine: la guerre des nombres    Urgent: La fusée chinoise incontrôlable a traversé le ciel du nord de la Tunisie et est maintenant proche de l'île de Sicile    La Compagnie Shell plie bagages et quitte la Tunisie    Sfax [EN DIRECT] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la huitième soirée consécutive    Sfax [EN DIRECT] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la septième soirée consécutive    Jean Fontaine, le migrant inversé, nous quitte    La Russie interdit d'entrée le président du Parlement européen    Le chef de l'Etat effectue une visite « non annoncée » au gouvernorat de Kasserine    Il y a une volonté diabolique d'inviter l'islam à la Cène politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Ghariani en passe de rallier Rached Ghannouchi à L'ARP : Manœuvre politique ou réconciliation réelle ?
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 10 - 2020

Quel message le président de l'Assemblée veut-il transmettre ? Pour quelle raison a-t-il opté pour une ancienne figure du RCD dissous ? S'agit-il d'une manœuvre politique ciblant la présidente du Parti destourien libre, Abir Moussi ? La décision prise par Rached Ghannouchi de faire appel au dernier secrétaire général de l'ex-RCD, Mohamed Ghariani, ne passe pas inaperçue.
La nomination, qui n'a pas été encore officialisée, intervient dans un contexte politique et national délicat, où toutes les manœuvres sont soigneusement calculées. Dimanche dernier, les Tunisiens ont su, à travers les médias, que le président de l'ARP, Rached Ghannouchi, a décidé de désigner Mohamed Ghariani, ancienne grande figure du régime Ben Ali, en tant que son conseiller chargé du dossier de la réconciliation nationale. Ce dernier n'a pas nié cette nouvelle, affirmant qu'il a donné son accord de principe pour assumer un tel poste, en attendant l'approbation de l'Assemblée.
Au fait, Ghariani, l'homme lige de Ben Ali, n'a jamais caché sa proximité avec le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi. Depuis qu'il était à la tête de l'ambassade de Tunisie à Londres où se sont réfugiées la plupart des figures islamistes, il aurait entretenu de bonnes relations avec le parti Ennahdha. Après la révolution, il s'est rapidement reconverti en un grand défenseur de la réconciliation nationale mais aussi en un allié non annoncé du parti de Montplaisir. A maintes reprises, il avait montré ouvertement son soutien à Rached Ghannouchi, affirmant même qu'il était un homme d'Etat.
Mais pour certains observateurs, de toute évidence, cette probable nomination de Mohamed Ghariani au poste de conseiller spécial dans le cabinet du président de l'ARP est destinée avant tout à déstabiliser Abir Moussi, son ennemie jurée. Le «Cheikh» veut-il narguer sa plus grande adversaire ? Est-ce une façon de lui transmettre des messages implicites et même explicites? En tout cas, contactés par notre journal, plusieurs députés du PDL ont refusé de commenter cette éventuelle nomination avant son officialisation.
Pas le bienvenu !
Sauf que visiblement, et au vu des premières réactions à cette éventuelle nomination, Mohamed Ghariani n'est pas le bienvenu au Parlement. Le député indépendant, Mongi Rahoui, a tiré à boulets rouges sur les deux nouveaux alliés. Il a affirmé dans ce sens que les «figures de la corruption» ne sont pas les bienvenues au Parlement. «Même si le cheikh de la destruction de la Tunisie veut t'imposer à l'Assemblée, nous refusons toute réconciliation venant de toi», a-t-il menacé.
Même son de cloche chez le député d'Attayar, Hichem Ajbouni, qui a exprimé son refus de la désignation de l'ancien secrétaire général du RCD dissous. Pour lui, cette désignation est un simple «gaspillage d'argent public à des fins politiques». «Il est clair que Rached Ghannouchi veut désigner le dernier secrétaire général du RCD, Mohamed Ghariani, dans le cadre de son conflit politique avec Abir Moussi», a-t-il expliqué.
Pour sa part, le député de la Voix des agriculteurs, Fayçal Tebini a appelé, hier lors d'une séance plénière, le bureau de l'Assemblée à renoncer à cette nomination. «Ghariani croit-il vraiment à la réconciliation nationale et à la Révolution. Si Ghannouchi tient à lui qu'il l'emmène à Montplaisir!» s'est-il indigné.
Sur son compte Facebook, Seifeddine Makhlouf, président de la Coalition Al-Karama et principal allié d'Ennahdha, a également fustigé cette éventuelle nomination, affirmant qu'il s'opposait «fortement» à l'implication d'une telle figure dans le traitement des dossiers des martyrs et blessés de la révolution.
Au vu de cette tension qu'a suscitée son éventuelle nomination et ces refus annoncés, Ghariani réussira-t-il dans cette délicate mission une fois officialisée ? Pas si sûr, face à un Parlement régi par des conflits interminables. Il est à rappeler que Ghariani avait été arrêté le 11 avril 2011, aux motifs de «détournement et extorsion de fonds, de malversation, de spoliation et d'abus de pouvoir ayant porté préjudice à l'administration». Deux ans plus tard, il a été libéré sous le gouvernement d'Ali Laârayedh. Blanchie par la justice, l'ancienne figure majeure du RCD a fait son come-back politique par la porte de Nidaa Tounès. En effet, en intégrant le parti de feu Béji Caïd Essebsi, en tant que membre de l'exécutif, Ghariani espérait relancer en vain sa carrière politique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.