GOUVERNANCE | Une nouvelle organisation panafricaine destinée à renforcer le rôle du DAF en Afrique    Climat : Les litiges climatiques se multiplient, et "ça va entraîner des changements indispensables", selon le PNUE    Ephéméride : il y a sept ans, la Constitution est votée...    Tunisie – Ragaillardis par le soutien du Cheikh, les députés d'Al Karama devenus incontrôlables ?    Libye: Visite du ministre algérien des Affaires étrangères pour apporter son soutien à la tenue des élections libyennes    UADH suspendu de la cotation en Bourse et peine à trouver un partenaire stratégique    Démission de 7 membres du conseil municipal d'Ain Sobh Nadhour    Par Jawhar Chatty : Ibn Khaldoun, KS et RG    Covid-19 | Mahdia : 3 décès, 128 nouvelles contaminations et 135 cas de guérison    Le Front Polisario menace d'une "escalade militaire"    Les rythmes métissés d'Alune Wade    Un grand challenge en temps de pandémie    Tunisie-Violence à l'ARP : Abir Moussi agressée par Seifeddine Makhlouf [Vidéo]    La Tunisie fait partie des pays les plus affectés par le coronavirus en Afrique    Le secrétariat général de l'ARP adresse une correspondance à la présidence de la République pour lui notifier les résultats du vote de confiance    Chedly Ayari n'est plus    La cérémonie du serment aura-t-elle lieu ? qu'en décidera Kais Saied    UAPS – Référendum arabe : Ali Maaloul et Wahbi Khazri nominés    Maghzaoui : l'adoption du remaniement n'a pas été une surprise    Wifak Bank lance ses nouvelles solutions digitales, WIFAK Pay & WIFAK Pay Pro    BANQUES MODERNES: Les Fintech envahissent le monde et bientôt la Tunisie    Pour le 3e jour consécutif, les cours suspendus dans des établissements scolaires à Nabeul    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 27 Janvier 2021 à 11H00    Le Centre des études sur le Moyen-Orient de l'Université de Harvard s'engage pour six ans supplémentaires en Tunisie    Migration digitale : Le malheur de WhatsApp fait le bonheur de Telegram !    Tribune: «Il n'y a pas de volonté politique de réformer un système fiscal grossièrement injuste»    Amour, Gloire et Karama la série revient en force au Bardo    Programme TV du mercredi 27 janvier    Perspectives: Le moment de la mise à niveau des entreprises    Ligue 1 – Matches avancés de la 10e journée: L'EST survole l'OB, le CSS revient de loin !    Météo | Vents forts et pluies éparses en fin de journée    LIGUE 1 — 10E JOURNEE | CA-USM : sortir de l'ombre    JSK: Ne plus traîner en chemin    CONDOLEANCES: Mohamed BEN FRAJ CHEDLY    Théâtre| « Martyr » de Fadhel Jaïbi: Explosion nihiliste dans une structure morte    18e édition du Festival des cinémas d'Afrique du pays d'Apt (Fcapa) — Table ronde «Circulation immatérielle des films»: L'expérience collective du grand écran avant tout    Démarrage du cycle euro-tunisien destiné aux professionnels de la culture    Tunisie [Audio +Photos]: Déclarations après match Espérance Sportive de Tunis contre Olympique de Béja    Tunisie [Vidéo]: Des conducteurs de taxis manifestent pour réclamer des licences à Béja    Bloqués en Malaisie, des Algériens menacent de saisir l'ONU    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis s'amuse avant le derby    Le premier ministre italien présente sa démission    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    Contrepoint | Culture... et interrogations    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les destouriens exigent leur part
Formation du gouvernement d'union nationale
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 08 - 2016

Youssef Chahed, le chef du gouvernement d'union nationale désigné, découvre quotidiennement un solliciteur qui veut être écouté. Hier, Abir Moussi, la nouvelle présidente du Mouvement destourien, a demandé à ce que son parti soit associé aux négociations sur la formation du prochain gouvernement
Les Tunisiens qui s'intéressent encore à la politique restent à l'affût de ce qui se déroule à Ksar Dhiafa où Youssef Chahed, le chef du gouvernement d'union nationale désigné, continue à consulter les chefs des partis politiques, qu'ils soient signataires du Pacte de Carthage ou non, et les personnalités qu'il qualifie lui-même de «personnalités nationales» pouvant apporter leur expertise ou leur expérience au prochain gouvernement.
Et les indiscrétions sur le contenu des rencontres de Youssef Chahed de continuer à meubler les réseaux sociaux et certains médias qui publient quotidiennement une nouvelle liste de candidats «aux 18 ou au maximum 20 ministères que comptera le gouvernement Chahed».
La dernière indiscrétion tourne autour de la demande faite par Chahed à ses interlocuteurs. Il aurait exigé que chaque parti lui avance une liste de 10 candidats et c'est à lui de choisir parmi ces candidats celui ou ceux qui remplissent les conditions exigées.
Vendredi 12 août, Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha, a rencontré Youssef Chahed et lui a soumis la liste des candidats de son parti aux ministères «où nous voudrions voir nos représentants siéger», comme il l'a déclaré aux médias.
Seulement, Ennahdha ne s'est pas contenté des 10 candidats demandés par Youssef Chahed. Certaines sources parlent d'une liste de 20 candidats ministrables.
Rached Ghannouchi refuse de confirmer le chiffre et indique: «Nous avons soumis au chef du gouvernement désigné une liste de noms supérieure à ce qu'il a demandé et nous lui laissons la liberté de choisir ceux ou celles qu'il estime répondre à ses critères».
Abir Moussi interpelle Youssef Chahed
A la suite d'un long sommeil, les destouriens adhérant au parti créé par Hamed Karoui, ancien Premier ministre de Ben Ali et ancien vice-président du RCD dissous, reviennent au-devant de la scène.
Hier, ils ont tenu le congrès constitutif de leur parti, appelé le Mouvement destourien, pour élire à sa tête Abir Moussi qui remplace à la présidence le Dr Karoui, le fondateur du parti, et Hatem Laâmari au poste de secrétaire général.
La nouveauté est que Abir Moussi exige que son parti soit aussi associé aux négociations que mène Youssef Chahed pour la formation de son gouvernement. Elle considère que les destouriens ont leur mot à dire et qu'Al Moubadara, présidé par Kamel Morjène, n'a pas le monopole de parler au nom des destouriens».
On ne sait pas encore comment Youssef Chahed répondra à Abir Moussi. On sait, au contraire, que le chef du gouvernement désigné a déjà ouvert les portes de Ksar Dhiafa à des partis qui ne bénéficient pas du poids du Mouvement destourien, à des personnalités qui ne représentent que leurs propres personnes, à des associations de la société civile, à des jeunes dont l'organisation au nom de laquelle ils s'expriment vient tout juste d'être lancée et à des politiciens qui semblent ne plus partager les positions de leurs partis opposés dès le départ à l'initiative présidentielle sur le gouvernement d'union nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.