Tunisie: L'UGTT organise une série de manifestations en soutien à la Palestine    Tunisie : Semaine de la Palestine dans le milieu scolaire, du 17 au 22 mai 2021    Tunisie- Kais Saied à l'aéroport de Tunis-Carthage [photos]    Tunisie: Le PDL organise une manifestation en soutien au peuple palestinien    Tunisie- Un don américain de 500 millions de dollars à l'occasion de l'Aid    Samsung annonce l'élargissement de sa gamme d'appareils Bespoke à l'occasion de « Bespoke Home 2021 »    Palestine: L'appel des intellectuels tunisiens et figures de la société civile pour la cessation immédiate de l'agression israélienne sur Gaza    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 17 Mai 2021 à 11H00    Classement WTA – Ons Jabeur perd une place    Festival du livre audio et du podcast en ligne par l'IFT    Tunisie: Tunisair reprend ses vols vers la Libye    Hichem Mechichi salue le drapeau palestinien dans un lycée à Hammam Chott    Kasserine Des terrorises abattus dans une opération conjointe    L'ANSI met en garde contre un nouvelle vague de phishing sur Facebook    Huawei HarmonyOS commence à porter ses fruits    Ligue africaine de basketball : L'US Monastir entre en lice aujourd'hui    La Tunisie reçoit le3ème lot de vaccinscontre la COVID-19 dans le cadrede l'initiative COVAX    Tunisie-CTN: Les mesures sanitaires liées au Covid-19 à bord des car-ferries    Campagne de promotion de l'utilisation du paiement sans contact en Tunisie    Les producteurs des tomates de Nabeul impactés par la maladie du Mildiou    Tunisie – Météo: Légère baisse des températures    La Tunisie prend part à la 6e Semaine mondiale de la sécurité routière de l'ONU    Tunisie – Coronavirus: 70 décès et 740 nouveaux contaminés recensés le 15 mai    Porsche : un résultat opérationnel de 1,2 milliard d'euros au premier trimestre 2021    Tunisie- Béja : Levée du drapeau palestinien dans les collèges [vidéo]    Conseil de sécurité : Toujours pas d'accord sur une déclaration commune    Football | Coupe de la Confédération (1/4 de finale aller) : « Le penalty raté à la mi-temps a été le tournant du match »    Football | Championnat d'Espagne : Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison    Vidéo – Effondrement de gradins dans une synagogue près de Jérusalem    Tunisie : La meilleure façon trouvée par l'UGTT pour soutenir le peuple palestinien : Avoir plus de martyrs qu'eux !    Le baiser qui n'a jamais été échangé    L'armée israélienne abat un palestinien après qu'il ait foncé sur des soldats    Organisation de « La semaine de la Palestine » dans le milieu scolaire, du 17 au 22 mai 2021    Foot – CAF : Wadii Jari désigné à la tête de la commission médicale    Coupe de Tunisie : Espérance de Tunis-Etoile du Sahel choc des 16e de finale    Israël - Palestine: Terrorisme et résistance    Scandale des déchets italiens- Hédi Chebili : La Tunisie cherche à résoudre cette affaire le plus tôt possible, sans céder le droit du pays à la réparation du préjudice    La Tunisie réitère son appui à la cause palestinienne et aux droits inaliénables et indivisibles du peuple palestinien    La Tunisie réceptionne 158 mille doses du vaccin AstraZeneca    Foot-Europe: le programme du jour    Festival du livre audio en ligne, une première    Tunis - Manifestation de soutien à la Palestine    Ammar Mahjoubi: La fin de la République et la création du Principat par Auguste    Chedli Klibi : un an déjà    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Environnement | Débarrassez-moi de ces ordures…
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 04 - 2021

La relation des Tunisiens à leurs ordures est faite de hauts et de bas, jalonnée de périodes où le respect de la loi est plus ou moins bien observé, selon l'humeur et les états d'âme de chacun
Depuis quelque temps, on a pu relever un retour en force des ordures et des déchets qui sont partout et qui défigurent le paysage urbain. Là où on passe, on les voit, hideux, tourbillonner dans l'air, dévaler les escaliers ou former un monticule poussiéreux sur les trottoirs, sous les voitures, devant les maisons et les commerces sans pour autant susciter la moindre réaction des piétons et des riverains qui ont fini par s'habituer à ce triste spectacle. Pis, ils y contribuent en sortant leurs poubelles à n'importe quelle heure de la journée, vite éventrées par les chats et les chiens errants. Citons, au passage, l'exemple de cette locataire dans un immeuble de la rue Lafayette qui, lésinant, à descendre deux étages, balance chaque jour sa poubelle par le balcon, sans se soucier que celle-ci n'atterrisse sur la tête d'un passant qui se serait retrouvé malencontreusement au mauvais endroit.
La relation des Tunisiens à leurs ordures est faite de hauts et de bas, jalonnée de périodes où le respect de la loi est plus ou moins bien observé, selon l'humeur et les états d'âme de chacun. Peu soucieux de la propreté de leur quartier ou cité, ils se débarrassent, à tout vent, de leurs déchets dans l'espace public. On les voit tous les jours ces citoyens lambda qui jettent et écrasent leur mégot de cigarette par terre ou qui lancent, sans éprouver aucune gêne, une bouteille, un pot de yaourt ou un mouchoir par la fenêtre de leur voiture. Les mauvaises habitudes ont la peau dure! On y aurait cru pourtant même un instant, que les Tunisiens seraient revenus à de meilleurs sentiments en les voyant, le lendemain de l'investiture du président de la République, sortir et nettoyer les rues de leurs cités, animés par l'espoir d'un avenir meilleur auquel chacun contribuerait à sa façon en apportant sa propre pierre à l'édifice. Mais cela n'aura pas duré longtemps et la magie de ces brefs instants s'estompe vite pour céder la place aux travers qui sont de retour et à l'anarchie et à l'incivilité qui reprennent de plus belle, encouragés par la non- application des textes de loi qui ont échoué à rendre les rues, les quartiers, les villes et les cités plus propres.
Décrets restés dans les tiroirs…
Il y en a eu des textes de loi pourtant. Mais vite tombés dans l'oubli, à l'instar de l'article 2 du décret 433 du 10 avril 2017, qui prévoit des amendes allant de 40 à 60 dinars pour tous les actes portant atteinte à l'environnement et qui sont, désormais, considérés comme des infractions, comme jeter un mégot de cigarette, uriner dans la rue, jeter ses déchets de construction n'importe où, couper ou élaguer les arbres plantés sur le trottoir sans y être autorisé. De bien belles dispositions, depuis, restées dans le tiroir, sans qu'elles aient été appliquées sur le terrain….
A qui la faute ? Il faudrait déjà revenir à la source première, en l'occurence à l'éducation reçue à la maison. Car c'est là où tout commence. Là, où on est censé inculquer aux enfants, dès les premiers pas, la notion de propreté et du respect de l'espace et de l'environnement dans lesquels ils évoluent et ils vivent. A défaut aujourd'hui, de pouvoir appliquer la loi et de réapprendre la propreté à des citoyens pour qui l'acte de jeter par terre est devenu un geste machinal et anodin dont ils ne mesurent pas la portée ni les dommages que cela cause à leur environnement, et face à des communes dépassées, il faudrait impliquer davantage la société civile et l'investir du rôle de veiller à la propreté de l'espace public avant que notre pays ne se transforme en un immense dépotoir à ciel ouvert !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.