La BIAT lance une offre promotionnelle sur les crédits à l'immobilier au profit des TRE    Hasna Ben Slimane exige une passation par huissier de justice    Hichem Ajbouni : L'article 80 de la Constitution a sauvé Ennahdha !    Suite à l'instruction judiciaire ouverte à son encontre, Mabrouk Korchid se défend    Huawei Mobile Services et Ooredoo Tunisie lancent une facturation pratique et sécurisée    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 30 Juillet 2021 à 11H00    Tunisie: Ghazi Chaouachi dénonce le populisme qui domine la scène politique    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    JO Tokyo 2020 | Volleyball : La Tunisie s'incline devant l'Argentine    Appel à candidature : La Fondation Tunisie pour le Développement lance son cycle d'incubation à Siliana    Voilà pourquoi la pénurie de tabac s'aggrave en Tunisie [Vidéo]    CONDOLEANCES    Pleins feux sur l'affaire Moez Laâmari : Une nouvelle victime de la torture !    Commentaire | L'espoir renaît    JO Tokyo 2020 | voile: le duo Sarra Guezguez et Eya Guezguez termine à la 21e et dernière place du skiff 49er FX    Ils ont dit    Dernier métro à 15H: La TRANSTU s'excuse    Tunisie – Météo : La vague de chaleur se poursuit ce weekend    La Tunisie réceptionne une aide médicale fournie par des pays amis et par des Tunisiens établis en France    Filière de l'huile compensée : Pour que le produit soit toujours disponible    L'OECT se dit prêt à auditer les finances publiques, les dettes et les aides reçues par la Tunisie    L'initiative présidentielle du 25 juillet 2021: Vers une nouvelle gouvernance pour sauver la République    Jamel El Oref : L'huile végétale est devenue disponible après l'appel lancé par le président !    Fête de la Femme: La première astronaute africaine envoyée à la station spatiale internationale ISS sera Tunisienne    JO Tokyo 2020 | Judo : Nihel Cheikhrouhou éliminée en 1/8e de finale    Bilan Covid-19 : 3508 nouveaux cas et 167 décès    Messaâdi : Cinq millions de Tunisiens seront vaccinés d'ici mi-octobre    Crime raciste à Raoued plage    Ligue 1 : l'Espérance se sépare du ghanéen Basit Abdul Khalid    CS Sfaxien : début ce samedi des préparatifs pour la nouvelle saison    Tunisie : Décret Présidentiel n°80 portant suspension de toutes les prérogatives de l'Assemblée    Tunisie-Tunisair: Envoi d'une 2ème cargaison de matériels et équipements médicaux    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    36e Foire internationale du livre de Tunis : Appel à participation    Spectacle "24 parfums": Un site dédié au projet et un film documentaire en cours de réalisation (teaser)    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 29 Juillet 2021 à 11H00    Publication par l'INP des exemples du projet "Vigile" d'inventaire informatisé des collections muséographiques    Jeux Olympiques – Aviron : Khadija Krimi et Nour El Houda Ettaieb terminent à la 4e place    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    Dernière minute : La Maison Blanche « préoccupée » par l'évolution de la situation en Tunisie et appelle au calme    "Mémoire" de Slim Sanhaji et Sabah Bouzouita au FIH2021 dans sa version en ligne    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Fragments (En toute intimité)» de Oumaima Bahri au Carthage Dance 2021 : ça coule de source
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 06 - 2021

35 min, où la jeune femme nous dit avec son corps, les bouleversements du corps…un corps qui subit changements et remous, un corps à la solde de la psyché qui projette sur lui ses différents états. Un corps tiraillé, chosifié, un corps-machine dont les membres et autres parties se surprennent à agir en automates, se coupant petit à petit de l'unité affective et se fragmentant en bouts…
Dédiée à la mémoire de Zeyneb Farhat, la militante, la féministe, l'actrice culturelle, la syndicaliste, l'artiste et membre d'honneur du festival, la 3e édition du festival Carthage Dance, 100% tunisienne et digitale, se poursuit jusq'au 12 juin sur les réseaux sociaux et sur le site officiel de la manifestation.
«Lâche la danse» comme slogan de cette édition qui met au centre le corps-libre, le corps- expression, le corps-paroles avec des œuvres qui y font écho.
Coup de cœur de notre côté pour l'œuvre subtilement éloquente, «Fragments (En toute intimité)» de la jeune danseuse et comédienne Oumaima Bahri. Le grand public l'a découverte, cette année, à travers son rôle dans le feuilleton ramadanesque «El Harga» diffusé sur la chaîne nationale El Watanya 1. Formée à El Teatro Studio, Oumaima Bahri intègre la compagnie Familia Productions où elle joue dans « Tsunami » et collabore en 2014 avec Kaïs Rostom dans le projet « Aswat». En 2019, elle est membre de Jissr et monte la même année le projet « Corps Mouvant ».
Dans son œuvre «Fragments (En toute intimité)», produite par le collectif Jissr, elle signe et la chorégraphie et l'interprétation sous les lumières et sur le son de Sabri Atrous et une scène scénographiée par Abdelhamid Falfoul.
35 min, où la jeune femme nous dit avec son corps, les bouleversements du corps…un corps qui subit changements et remous, un corps à la solde de la psyché qui projette sur lui ses différents états. Un corps tiraillé, chosifié, un corps-machine dont les membres et autres parties se surprennent à agir en automates, se coupant petit à petit de l'unité affective et se fragmentant en bouts…
Comme cette jambe qui exécute un pas de danse projetée sur un écran, synchrone avec celles de la danseuse qui bougent in situ, derrière son image projetée…Son corps passe par différents états-mouvements, apathique, agité, essoufflé, exténué, suffoquant, en lambeaux…
Les fragments de son corps surgissent de la pénombre et se révèlent sur les petits écrans de projection, ils ne sont que les projections d'eux-mêmes, l'ombre de leur ombre. Isolés, ternes, ils sont à la recherche de cette unité perdue. Petit à petit, dans un long processus, les morceaux finissent par se recoller, l'âme trouvera le chemin de la guérison et c'est la danse qui finira par apporter l'ultime réconfort. «Je ne sais pas danser !» crie la danseuse, «Tout le monde sait danser…ça coule de source», lui répond une voix qui la guidera par la suite et l'aidera à retrouver ce mouvement du corps inné en nous. Ses pas lents et hésitants deviendront progressivement plus effrénés, plus passionnés…Elle «lâche la danse», elle exalte !
Bravo!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.