Il n'y aura plus de Facebook à partir de demain... Il s'appellera Meta !    Grandes cultures : Signature d'une convention de partenariat entre l'UTAP, l'INGC et la BNA pour accompagner les producteurs    Championnat Arabe Handball : EL MAKAREM 4 sur 4    Fermeture de Nessma TV - Hichem Snoussi rejette tout lien avec la présidence de la République    Ghazi Chaouachi appelle Kais Saied à éclairer l'opinion publique sur ce point    La Tunisie parmi les 10 pays africains les plus endettés    Opportunités : Le marché nigérien tend la main aux businessmen tunisiens    Ghazi Chaouachi : Le discours populiste de Kais Saied ne mènera nulle part    Le président de la République exige un audit minutieux des prêts et dons accordés à la Tunisie    Tunisie- Accidents de la route : 50% des morts sont des jeunes    Le 4ème sommet anti-tabac : Nouvelle ligne de défense contre le fléau du tabagisme    Report de l'affaire de harcèlement sexuel dans laquelle est accusé Zouhair Makhlouf    La Tunisie dispose d'un stock de céréales pour seulement 3 mois de consommation    Le septième congrès électif de l'ODC, aura lieu les 5 et 6 novembre    Violation à grande échelle des données personnelles dans le milieu universitaire tunisien, s'inquiète l'INPDP    Le CA Bizertin annonce officiellement le départ du président Abdessalem Saidani    Pour les vacances scolaires : Les belles surprises de la Cité des sciences    Le financement des projets d'infrastructure objet de la rencontre entre Samir Saïed et Sarra Zaâfrani    Tunisie-Terrorisme: Démantèlement d'un dangereux réseau    Perturbation de l'approvisionnement en eau potable dans la région du Sahel    Marwen Trabelsi revient avec une première exposition personnelle de peinture "Jardin Intérieur"    Classico ESS-CA : Compos probables et Historique    Augmentation de capital de One Tech Holding : Moncef Sellami tient la promesse faite aux actionnaires    Exposition "Viral" de l'artiste iranienne Yassi Pishvaei à l'espace Mouhit    Foot Européen : Programme TV de jeudi (HT)    CAN 2021 : la CAF autorise 28 joueurs par sélection au lieu de 23    L'UGTT soutient le gouvernement Bouden    Problèmes de l'environnement à Sfax : Pas de solutions immédiates, assure Leila Chikhaoui    Sfax: Aujourd'hui, grève générale dans le secteur privé [Vidéo en direct]    Samir Dilou : Si les dirigeants du passé étaient mauvais, pendez-les !    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce jeudi    Falsification de titres fonciers à Ben Arous : Quatre agents administratifs impliqués    L'aéroport de Tobrouk reprendra ses vols vers la Tunisie    France : Paris : La gare du Nord évacuée suite à une alerte à la bombe !    Grave accusation contre Bin Salman : il aurait planifié le meurtre du roi Abdallah    CSS vs EST : où regarder le match de la 2ème journée de ligue 1 tunisienne du 27 octobre    Pièce de théâtre "Langar" du 28 au 30 octobre à El Teatro    Ons Jabeur se hisse à la 7ème place mondiale    Le cauchemar de Macron : l'Algérie interdit le français dans les administrations    Métamorphose #2 de Essia Jaïbi et Jalila Baccar en ligne le 29 octobre    Vient de paraître : " Quatrains en déshérence ", un recueil poétique de Abdelaziz Kacem    Les Retrouvailles Musicales avec le CSO autour de Mozart et Saint-Saëns    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Saïed perdra-t-il ses alliés ?
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 06 - 2021

Le discours du Président de la République n'est plus aujourd'hui aussi mobilisateur qu'autrefois. Après avoir été le leader qui inspire le plus et le plus légitime non sans raison, dominant sans appel la bataille des sondages, mais aussi celle de l'opinion publique, Saïed serait-il en train de perdre ses principaux alliés ? En premier lieu l'Ugtt qui ne semble plus être l'atout de poids du Président de la République. Du moins, pas toujours un partenaire pour le meilleur et pour le pire.
Au terme de la réunion de son Comité administratif, la Centrale syndicale a fortement dénoncé, par l'intermédiaire de son secrétaire général, les propos de Saïed sur le Dialogue national de 2013. Des propos qui, selon elle, jettent un discrédit sur le rôle joué en ce temps-là par les institutions nationales.
La position de l'Ugtt va encore plus loin lorsque le secrétaire général adjoint, Kamel Saad, a affirmé que l'organisation syndicale a finalement opté pour un Dialogue national qu'elle mènera seule, comme cela a été le cas en 2013 et évoquant la possibilité de retirer cette initiative au Président de la République. Des propos rapidement recadrés par Noureddine Taboubi qui n'a pas hésité à préciser qu'il ne s'agit que d'avis échangés lors du Comité administratif.
Il faut dire que les propos du Président de la République n'ont pas été les seuls à être condamnés par la Centrale syndicale. Le président de l'ARP a été également la cible de critiques virulentes de la part des syndicalistes qui n'ont pas accepté le fait qu'il qualifie les travailleurs d'oisifs.
Si certaines forces politiques, principalement Ennahdha, reprochent au Président de la République sa tendance à délégitimer les partis politiques dans ses différentes interventions, au lieu de proposer des solutions à la crise, la plupart de ces derniers brillent aussi non seulement par leur incapacité à identifier les problèmes, mais aussi et surtout à en créer de plus graves encore. Il y en a qui sont allés même jusqu'à abîmer tout le paysage politique, ce qui a poussé Noureddine Taboubi à évoquer des élections anticipées au cas où la crise politique persisterait et à appeler le Président de la République à jouer son rôle et à assumer ses responsabilités.
Finalement, il faudra au Président de la République, mais aussi aux différents acteurs politiques plus que des mots et surtout beaucoup d'actes pour convaincre et conserver leurs alliés. Quelles que soient sa dimension et son importance, tout soutien politique et social a toujours ses limites. Si l'espoir fait place aujourd'hui au doute et le sens de responsabilité se perd, l'impératif d'un possible redressement impose nécessairement et plus que jamais des obligations réciproques et partagées. Mais aussi et surtout une véritable prise de conscience de la part de ceux qui sont aux commandes du pays...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.