Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine : Voici la proposition d'Othman Jerandi    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Météo | Températures en légère hausse ce samedi    Tunisie : Les intentions d'investissement accusent une baisse de 20%    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    Ephéméride – 4 décembre 2012 : Les Ligues de protection de la révolution attaquent le siège de l'UGTT    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tourki : l'INLUCC infiltrée et politisée depuis 2017    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Le pass vaccinal sera obligatoire dans les établissements universitaires    Tunisie-Covid : Quatre morts en une journée    Tunisair : Mise à jour des conditions de déplacement vers le Canada    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Omicron, diplomatie, déficit budgétaire… Les 5 infos de la journée    Football : Où regarder Dortmund – Bayern et Roma – Inter ce samedi ?    Infos bourse – Le titre Essoukna baisse considérablement    Tourisme | Le réseau français « Selectour » tient son 11ème congrès en Tunisie    Importantes précisions du ministère de l'enseignement supérieur concernant le pass vaccinal    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Coupe Arabe : Qatar s'offre Oman dans une fin de match à suspense    Tunisie : Malek Ezzahi plusieurs recrutements des personnes handicapées dans la fonction publique    L'ancien patron de l'athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack n'est plus    Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Abir Moussi : Le gouverneur de Gafsa était parmi les agresseurs du 31 mars 2019    Les Gouverneurs des Banques centrales de la Tunisie, du Maroc et de l'Egypte insistent sur l'importance de la coordination entre la politique monétaire et budgétaire    Candidature au Conseil de paix et de sécurité de l'UA Précisions de la diplomatie tunisienne    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Marché de fin d'année 2021 aux villages artisanaux d'Ezzahra et Hammam-lif    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Taboubi s'excuse auprès de Bouden    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Indicateurs économiques : Le fond est atteint depuis des années !
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 08 - 2021

Notre agriculture est constituée dans une large mesure de petits et moyens agriculteurs qui sont impactés par les changements climatiques et les incendies qui se déclarent de temps à autre.
La situation économique en Tunisie ne cesse de s'aggraver puisque plusieurs indicateurs sont au rouge. Un plan d'urgence destiné à sauver l'économie doit être mis en place en focalisant sur divers secteurs qui rapportent des devises à la Tunisie. On sait déjà que la production du phosphate a connu une stagnation prolongée, ce qui s'est répercuté sur le positionnement de la Tunisie dans le marché mondial. Pourtant, notre pays était le deuxième exportateur de cette matière précieuse. Un tel état de fait est dû notamment aux manifestations sociales qui ont empêché les travailleurs à se rendre à leur poste. D'où la nécessité de reprendre la production à un rythme normal au cours de la prochaine période en évitant le retour aux tensions sociales dans le bassin minier. C'est aussi le cas du pétrole où des personnes mal loties n'hésitent pas à fermer les vannes pour réclamer de l'emploi. Un jour d'arrêt de la vanne fait perdre à l'Etat des millions de dinars. Sans compter le manque à gagner pour les sociétés opérant dans ce secteur. Elles ont d'ailleurs exprimé leur ras-le-bol, récemment, en envoyant des messages préventifs aux responsables concernés. Les secteurs stratégiques de l'Etat ne doivent plus être atteints par une population en colère. Tout peut se résoudre par les négociations en privilégiant l'intérêt général de l'Etat et de l'économie.
Les failles qui persistent
Que dire alors des secteurs des industries manufacturières, de l'agriculture et du tourisme ? Déjà fragilisés, ces secteurs ont été fortement impactés par le covid. D'où les diminutions des exportations pour certaines filières. Cette industrie se compose des industries textile-habillement, du verre, de la céramique et des matériaux de construction, des produits chimiques, du plastique et autres. A ce niveau aussi un plan de sauvetage est exigé pour remettre le secteur sur pied et permettre aux professionnels de sauver la mise. Chaque dossier doit être ouvert à part, au cas par cas.
Quant au secteur de l'agriculture, les problèmes des agriculteurs sont innombrables, eux qui sont endettés et font face à la rareté de l'eau et des intrants au début et en cours de la campagne sans compter la hausse des prix des différentes matières premières dont les fourrages destinés aux éleveurs. Ainsi, une grande partie des agriculteurs se sont appauvris et ne parviennent plus acquérir ce dont ils ont besoin pour leurs familles et la poursuite de leur activité. A noter que notre agriculture est constituée, dans une large mesure, de petits et moyens agriculteurs qui sont impactés par les changements climatiques et les incendies qui se déclarent de temps à autre. Le secteur a besoin d'une étude stratégique et prospective précisant les droits et devoirs des agriculteurs et la nécessité de résoudre leurs problèmes. Pour ce qui est du tourisme et malgré les efforts déployés pour sauver le secteur, à travers des mesures exceptionnelles prises, les professionnels continuent à pâtir face à une situation malsaine qui se caractérise par un manque d'entrées des touristes. Plusieurs hôteliers ont mis la clé sous le paillasson alors que d'autres ont réduit leur activités en attendant des jours meilleurs. Le classement de la Tunisie dans la liste rouge à risque à cause du covid a encore compliqué les choses. En réalité, tout le secteur touristique avec ses restaurants, centres de thalassothérapie, centres d'animation et de loisirs et ateliers d'artisanat, est touché par cette crise sans précédent. Le chiffre d'affaires dans presque toutes les unités touristiques a connu une chute sensible.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.