Par Jawhar Chatty : Le « Printemps tunisien », enfin ?    GROUPES F ET E — 2E JOURNEE: Algérie-Côte d'Ivoire, le duel à distance    Foot-Europe: le programme du jour    Open d'Australie : Ons Jabeur est prête pour son entrée demain !    Ils ont dit    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    La Presse Magazine du Dimanche 16 janvier 2022 consultable sur notre site    Consultation nationale: Quelle place pour les Tunisiens à l'étranger dans ce rendez-vous préélectoral ?    Consultation nationale: La plateforme électronique e-istichara.tn opérationnelle    Exposition «Les Beys Husseinites» au centre des Arts, de la Culture et des Lettres de Ksar Said: Un saut dans le temps    Open d'Australie : Pas de 10e titre pour Djoko cette année !!    NBA : Boston et Philadelphie plus forts que Chicago et Miami    Regrettable et désolant    Covid-19: Fermeture de 122 établissements scolaires et 373 classes    Du nouveau sur l'accident des deux métros    La parvovirose des chiots    Les fleurs au cœur de l'hiver    Crise d'asthme à la maison : comment réagir    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Coronavirus : Bilan épidémiologique du 14 Janvier    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    Kaïs Saïed : avions-nous vraiment besoin d'une Cour constitutionnelle ?    La Tunisie reçoit un don de 100 mille doses de vaccins de la Russie    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    PSG vs Brest : Comment regarder le match en direct et live streaming ?    Lancement de la 9e promotion de l'incubateur Tunisien Lab'ess avec 10 porteurs de projets    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Des nouvelles nominations au ministère de l'Industrie    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    Le cannabis pour se protéger du Coronavirus ?    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Risque d'attentat: La France appelle ses ressortissants en Tunisie à la vigilance maximale    Royaume-Uni : Johnson pourrait être balayé par ses fêtes en plein confinement    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    Projection-débat autour du documentaire Movma, portrait d'une jeunesse en mouvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 12 - 2021

Enterrée un peu trop vite, l'équipe de Tunisie a dignement refait surface et changé son destin en obtenant son billet pour les quarts de finale.
En football , il n'y a pas de vérité stable et constante. C'est pourquoi on dit, à juste titre , que le foot est tout sauf une science exacte . Chaque match a sa propre vérité et la façon de le préparer et de le gérer diffère de celle de celui qui le précède et de celle de celui qui lui succède. Heureusement que Mondher Kebaier s'en est souvenu et aperçu à temps après l'avoir oublié et payé cash face à la Syrie qui est loin d'être ce foudre de guerre décrit. Par son grand vécu d'ancien joueur puis d'entraîneur de club et actuellement de sélectionneur à la tête du staff des Aigles de Carthage, Mondher Kebaier ne peut ignorer qu'un schéma de jeu n'est pas fait pour être constant, bon pour toutes les rencontres et utile en toutes circonstances de jeu et donc réussir à tous les coups. C'est comme un coup de poker à pile ou face . Chaque match est un nouveau combat avec un nouveau rapport de force qui exige une approche différente et des armes bien appropriées. Le 3- 4-3 a été fructueux face à la Mauritanie et a été fatal devant la Syrie qui joue le bloc défensif agressif.
Réajustement payant
Contre les Emirats arabes unis, dans un match couperet pour la qualification aux quarts de finale et la poursuite de la belle aventure face à une équipe plus technique , il était clair que Mondher Kebaier a fait son mea-culpa en abandonnant le 3-4- 3 fort audacieux pour un 4- 2-3-1 adéquat et plus sécurisant afin « d'être plus équilibré pour bien attaquer et bien défendre et être efficace dans les deux surfaces « comme le confie et le résume assez bien Didier Deschamps pour expliquer l'un des principaux secrets de sa réussite à la tête de l'équipe de France . La venue de Mohamed Drager en toute urgence, pour colmater la brèche profonde laissée par le forfait inopiné de Hamza Mathlouthi, a ouvert la voie à Mondher Kebaier pour ce changement important de stratégie et revenir à l'identité et au style de jeu performant du Onze tunisien, à savoir une base défensive forte , un milieu de terrain vigilant tout en étant actif et travailleur et une ligne d'attaque libérée de consignes strictes.
Ainsi Mohamed Drager a redonné solidité, sûreté et assurance à la défense. Ghaylêne Châaleli est revenu, après la triste parenthèse et mésaventure d'arrière central gauche , à son meilleur poste comme demi de soutien et de relance offensive, conforté par un Hannibal Mejbri au four et au moulin, infatigable et inlassable essuie- glace sur toute la largeur du terrain, du flanc gauche. La paire d'attaque Youssef Msakni- Naim Sliti a fait ce qu'on attendait d'elle, Youssef par son coup de génie derrière le but libérateur en un temps idéal de l'opportuniste fer de lance Seifeddine Jaziri malgré son ratage d'un second but tout fait et Ñaim par sa force de percussion, ses centres au millimètre et sa technique raffinée. Ce réajustement, même dicté par la nécessité de rachat, a permis à l'équipe de Tunisie de retrouver ses ressources physiques, techniques et mentales susceptibles de l'emmener loin dans cette Coupe arabe après avoir frôlé de très près une sortie prématurée qui aurait eu des retombées pas très agréables sur la CAN au Cameroun et sur les barrages du Mondial 2022. Après avoir eu tellement chaud et tant de frayeurs , les supporters de l'équipe de Tunisie ont toutes les raisons d'être ravis , en premier lieu cette vingtaine de milliers présents au Qatar qui ont impressionné le président de la Fifa en personne et qui ont donné des ailes à cette équipe qui avait tant besoin de soutien moral pour retrouver confiance en ses moyens , maîtrise technique et sérénité .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.