Mourad Jouini : les Tunisiens ne respectent pas la priorité à droite    Déviation partielle de la circulation au niveau de l'intersection "Ben Daha" à "Ezzahrouni"    Inflation : le gouffre entre le ressenti du Tunisien et les chiffres annoncés !    Abdesalem: Abdelli qui a soutenu Saïed, il goutte aujourd'hui au poison qu'il réservait aux adversaires de Saied    Série de limogeages au ministère du Transport    Monde : Daily Brief 08.08.22 l'ONU appelle à stopper toute attaque "suicidaire" contre des centrales nucléaires en Ukraine    Tunisair : Annulation de 3 vols en provenance de Bamako, faute de carburant    Zarzis: Ignorant le public, l'algérien Fayçal Sghaier se retire et refuse de donner le concert ! (Vidéo)    Ghannouchi : Soit la violence… soit le dialogue pour coexister    Recette : Comment trouver une bonne pastèque ?    Tunisie-Référendum: Rejet du recours intenté par Afek Tounès    Lotfi Abdelli: Je suis en danger, et cela peut être c'était mon dernier spectacle (Vidéo)    Tensions entre Lotfi Abdelli et les sécuritaires : ouverture d'une enquête    Boom de la fibre optique en Algérie !    Lutte contre la traite humaine : Il y a encore du chemin à faire    Référendum : le Tribunal administratif rejette le recours intenté par Afek Tounès    Ukraine : Poutine aurait la solution, 100 000 soldats nord-coréens surentraînés    La galerie Saladin expose l'artiste-peintre Luigi Maria De Rubeis : Force et délicatesse    Festival international de Hammamet | Concert de Hamza Namira : Précieux moments de musique et de chant    Zouhair Maghzaoui : Ahmed Néjib Chebbi n'est qu'une vitrine pour l'islam politique    Grombalia: Les habitants protestent contre la coupure d'eau depuis plus de 3 mois (Audio)    François Hollande plaide pour une relance du partenariat avec le Maghreb    Tunisie : Trois morts à Bizerte    LG et GOOGLE offrent trois mois d'accès à STADIA PRO    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Gaza : L'Ukraine solidaire avec Israël    Le Premier ministre japonais effectuera sa 1ere visite en Tunisie et au Maghreb    Tunisie: 7,433 millions quintaux de céréales collectés    Faire de la Tunisie une plateforme de coopération: Tunisie Japon Afrique    Communauté subsaharienne en Tunisie : Inquiétante flambée du discours raciste    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Décès d'un ressortissant tunisien au Canada : Le meurtrier souffrait-il réellement de troubles mentaux ?    Prix au marché municipal de Beja [Vidéo]    Sélections des jeunes : Le temps des grandes réformes    EST | Des recrutements ciblés : L'empreinte de Nabil Maâloul !    Classement WTA : Badosa recolle à Sakkari et passe 3e, Ons Jabeur 5e    Matches amicaux : Le Barça, l'Atletico et la Roma largement vainqueurs    Pourquoi | A propos des horloges    Météo : Le mercure grimpe jusqu'à 42 degrés    Foot mondial : Programme TV des matches de lundi    Monastir: Sauvetage de 22 migrants clandestins à l'île de Kuriat    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



OIC – Crise humanitaire en Afghanistan: La Tunisie à la 17e réunion extraordinaire à Islamabad
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 12 - 2021

«La crise en Afghanistan n'est pas seulement un défi humanitaire. Elle risque d'avoir des retombées d'ordre sécuritaire, favorisant l'instabilité et provoquant un flux massif de réfugiés».
La Tunisie est invitée à la 17e session extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) qui se réunira en urgence le 19 de ce mois, dans la capitale pakistanaise Islamabad, afin d'examiner la détérioration de la situation humanitaire en Afghanistan. Un des membres fondateurs de l'OCI, créée en 1969, notre pays n'a jamais manqué ce rendez-vous. Sa participation prévue, très bientôt, revêtira une grande importance, dans la mesure où il a son mot à dire dans pareille circonstance. C'est ce qu'a annoncé l'ambassadeur du Pakistan en Tunisie, S.E Tahir Hussain Andrabi, lors d'un point de presse, tenu jeudi dernier, dans son département aux Berges du Lac à Tunis.
En fait, depuis la prise de pouvoir par les talibans à Kaboul, la population afghane s'enlise dans une grave crise humanitaire, dont 60 % des 38 millions d'habitants que compte le pays se sont trouvés seuls face à leur destin, de plus en plus exposés à un péril mortel. L'insécurité et la famine demeurent ainsi un danger bien réel. L'arrivé de l'hiver a encore exacerbé la situation. Et si rien n'est fait, le monde connaîtra une des plus grandes crises humanitaires jamais vécue, alerte l'ambassadeur. C'est pourquoi l'Arabie Saoudite, en sa qualité de président actuel du sommet de l'OIC, avait proposé, le mois écoulé, de convoquer cette session extraordinaire, en étroite concertation avec le Pakistan, voisin limitrophe d'Afghanistan. Ce rendez-vous d'envergure, ajoute-il, sera précédé, un jour avant, d'une réunion préparatoire des hauts fonctionnaires.
«Comme la Tunisie, l'Afghanistan est un pays musulman membre fondateur de l'OCI, avec qui nous avons des liens de fraternité et d'amitié. D'où nous devons l'aider», soutient S.E. Andrabi. Surtout que l'OCI n'a cessé, au fil des ans, de lui apporter un soutien constant. Et de faire remarquer que le peuple afghan a, plus que jamais, besoin du soutien de la communauté internationale, y compris celui de l'Organisation. « La 17e session extraordinaire, attendue au Pakistan, vise à mobiliser un soutien international pour lui fournir une aide urgente et durable», renchérit-il. D'où, un mécanisme d'appui adéquat, sous l'égide de l'OCI, serait envisagé.
Le rôle de la Tunisie
Toutefois, l'actuelle crise en Afghanistan, semble-t-il, n'est pas seulement un défi humanitaire. Elle risque, selon lui, d'avoir des retombées d'ordre sécuritaire, favorisant l'instabilité et provoquant un flux massif de réfugiés. Cela pourrait nuire à la paix et à la sécurité sur le plan aussi bien régional qu'international. A cet effet, l'ambassadeur s'est félicité de la position politique adoptée par son pays à l'égard de ce qui se passe de l'autre côté de ses frontières, en Afghanistan. «Cela s'est traduit par un double travail politique et diplomatique», précise-t-il. Sur cette lancée, il souhaite que la session extraordinaire soit l'occasion d'envisager des mesures pratiques et concrètes pour aider à répondre aux besoins humanitaires du peuple afghan. «Le Pakistan continuera à être aux côtés de ses frères afghans», insiste-t-il.
De même, l'ambassadeur compte beaucoup sur la participation tunisienne, censée apporter un appui nécessaire à la résolution d'une telle crise humanitaire.
Rappel pour l'histoire: la situation en Afghanistan avait fait l'objet, en 1980 à Islamabad, de la 1ère session extraordinaire du Conseil des ministres des AE de l'OCI. Quarante deux ans plus tard, elle refait surface, avec beaucoup plus d'insistance. Outre les Etats membres de l'OCI, le rendez-vous sera, cette fois-ci, rehaussé par la présence des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, en tant qu'invités spéciaux à la session.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.