Le ministère de la Justice met en garde: La retenue sur salaires des grévistes va se poursuivre    Décès du militant associatif Tarek Ben Hiba    Sfax: Prix au marché Bouchouicha [Vidéo]    Ligue 1 Pro : programme TV des matches de la J10 ?    Réunion de la commission administrative nationale de l'UGTT    USBG: Pas de surprise en vue    Mes odyssées en Méditerranée: Signature d'un accord bilatéral d'échange et d'Erasmus+, entre les Universités de Malte et de La Manouba    CSS: A trois points du bonheur    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Réunion du comité administratif-Sami Tahri: Plusieurs dossiers seront sur la table de l'UGTT [Vidéo en direct]    REMERCIEMENTS ET FARK: Hasna (Mohsna) MEZIANE    MEMOIRE: Hadj Abdelkrim BENSAAD    Wimbledon – Ons Jabeur :"La bonne chose est que je reste positive"    La part de la femme...    EXPRESS    Kairouan: Chômage, l'éternel problème des jeunes    Pourquoi: Où sont les services d'hygiène ?    Smartphones, tablettes: Une addiction qui fait mal    Aujourd'hui, temps très chaud et la vigilance est de mise!    Sixième édition du Tunisia Digital Summit (TDS): La transformation digitale, une clé pour sortir de la crise actuelle    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Malgré sa rhétorique belliciste, la BCE ne peut pas suivre la Fed    Mongi Bennani, ancien handballeur du SN et entraîneur : «Personne ne m'a fait de cadeaux !»    Agronomie :le langage révélateur des chiffres    Samir Dilou : La police a refusé de remettre à Hamadi Jebali ses médicaments    Production de électricité ,une "première "en Tunisie    Hamadi Jebali admis en urgence au service de réanimation de l'hôpital Habib Thameur    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Covid-19 : un décès à Bizerte    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Météo de ce samedi    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Sitic-Africa Abidjan 2022 »: Mettre en valeur les avantages compétitifs de la Tunisie
Publié dans La Presse de Tunisie le 02 - 01 - 2022

Le salon «Sitic-Africa Abidjan 2022» se veut une véritable plateforme internationale de business pour faire connaître l'offre africaine et internationale dans le secteur du numérique. Sa 6e édition présentera une offre africaine et internationale dans le secteur numérique avec une ouverture sur les nouveautés 5G, Internet des Objets, Big Data, Industrie 4.0...
L'Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements Financiers (Aptbef) vient d'organiser une conférence de presse sur le lancement du salon «Sitic-Africa Abidjan 2022» (Sitic) et sur l'état d'avancement des préparatifs de cet événement d'envergure, les nouveautés y afférentes, en plus de la présentation de la 5e édition du Forum international sur les instruments financiers numériques innovants.
C'est entre le 22 et 24 février 2022, à Abidjan, que se déroulera le Salon international des technologies de l'information et de la communication, dédié à l'Afrique, dans sa 6e édition. Une manifestation qui sera organisée par «Tunisie Afrique export», en partenariat avec les autorités ivoiriennes et en collaboration avec le français, «NET Opportunity ». Il est à rappeler que «Tunisie Afrique Export» offre des services d'aide à l'exportation aux entreprises tunisiennes et africaines. Cette structure est dirigée par Férid Tounsi, ancien directeur général de l'API et ancien président-directeur du Cepex. La société ambitionne de créer une plateforme d'échanges et de partenariat entre les PME tunisiennes et africaines dans le secteur du numérique. Par ailleurs, NET Opportunity, le partenaire français de «Tunisie Afrique Export», est une société de conseil à l'export en Afrique. Son dirigeant, Bruno Roth, est conseiller du commerce extérieur et consul honoraire de la Côte d'Ivoire à Nancy pour le Grand Est de la France.
«Sitic Africa 2022» sera organisé en partenariat avec l'Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (Aptbef) qui regroupe 26 banques, 8 compagnies de leasing et 2 sociétés de factoring, l'Organisation arabe des technologies de l'information et de la communication (Aicto) qui regroupe, sous la tutelle de la Ligue arabe, une vingtaine de pays arabes membres, l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica), la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect). Parmi les organisateurs du Salon, il y a également la société «Cloud Temple Abidjan» —spécialisée dans le développement, la transformation, l'hébergement et l'infogérance d'applications critiques d'entreprises—, la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (Cgeci),—l'organisation patronale la plus représentative du secteur privé en Côte d'Ivoire—, la fédération des Groupements professionnels, des associations d'entreprises et des entreprises de tous les secteurs d'activités, la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire.
Mobiliser le secteur bancaire et financier
C'est dans l'optique de développement et de partenariat triangulaire gagnant-gagnant entre la Côte d'Ivoire, la Tunisie et la France en matière de marché économique et d'intelligence numérique que le «Sitic» sera inscrit, dans sa 6e édition, pour être une ouverture pour les entreprises ivoiriennes, tunisiennes et françaises en partenariat avec les pays occidentaux et les pays africains.
Dans cette édition, «Sitic-Africa Abidjan 2022» présentera une offre africaine et internationale dans le secteur numérique avec une ouverture sur les nouveautés 5G, Internet des Objets, Big Data, Industrie 4.0... D'importantes délégations de gens d'affaires visiteront le salon, notamment d'Afrique subsaharienne, d'Afrique du Nord et des pays développés, particulièrement de France. Comme chaque année, l'Association professionnelle tunisienne des banques s'associe à Tunisie Afrique Export pour mobiliser le secteur bancaire et financier tunisien, africain et occidental à cet important événement international du numérique.
Intervenant lors de la conférence de presse, le président de l'Aptbef, Mohamed Agrebi, a rappelé que la Tunisie est forcée d'adopter la numérisation. «Les banques et les établissements financiers travaillent depuis plusieurs années sur la transformation digitale. Il s'agit d'un projet qui va renforcer nos relations avec l'extérieur et un défi à relever par toutes les institutions financières», a-t-il précisé.
Le «Sitic Africa Abidjan 2022» sera une occasion aussi pour tous les investisseurs de rencontrer leurs homologues en Afrique, pour renforcer davantage nos relations commerciales. Pour les banques, nous comptons conclure un partenariat avec l'Aptbef d'Abidjan et avec celle de la Libye également, a annoncé Agrebi. Il poursuit : «Les partenariats permettront aux investisseurs, y compris tunisiens, d'investir dans les pays africains sans obstacles. L'Aptbef traitera cette problématique durant la rencontre qui aura lieu à Abidjan».
De son côté, Férid Tounsi a indiqué que cette 6e édition «impliquera deux faits majeurs au niveau international. Il s'agit du renforcement des relations économiques avec la Côte d'Ivoire et l'Afrique subsaharienne, en plus de valoriser le rôle de la digitalisation». Ainsi, la rencontre sera une occasion pour faire un état des lieux en vue d'une coopération renforcée. Aussi, cette rencontre professionnelle vise à mettre en valeur les avantages compétitifs de la Tunisie, pour les développer.
Le directeur général de la Fédération nationale du numérique à l'Utica, Omar Oubich, a confirmé que «cette édition sera spéciale. Cette rencontre à Abidjan prouve la réussite des éditions précédentes. Elle marque aussi une évolution, puisque ce salon a l'ambition de traiter l'innovation dans le secteur numérique, comme un tremplin pour faire de la Tunisie un portail pour le numérique au niveau du continent».
Les offres du Salon
«Sitic-Africa Abidjan 2022» comportera trois volets. Le premier sera consacré à la présentation de l'Offre africaine et internationale dans des pavillons nationaux et des stands d'entreprises. Trois Pavillons d'honneur seront érigés au nom de la Côte d'Ivoire, de la France et de la Tunisie, et ce, dans la logique de la coopération triangulaire. Le second volet sera dédié aux rencontres B2B. Ces rencontres sont ouvertes aux exposants, aux donneurs d'ordre africains et internationaux. Un sous-espace de coopération triangulaire France-Tunisie-Côte d'Ivoire sera compris dans ce volet. Le troisième volet sera centré sur les forums internationaux et les workshops. Ainsi, cinq forums se dérouleront tout au long des trois jours du Salon, à savoir : la 5e édition du Forum International «FinTech» en partenariat avec l'Association professionnelle tunisienne des banques avec une implication du secteur financier ivoirien, français, africain et européen, la 4e édition du Forum international E-santé en Afrique, en partenariat avec les autorités ivoiriennes et les professionnels de la santé en Afrique, la 3e édition du «Forum international industrie 4.0», le «Forum international formation 4.0 » avec la participation d'Universités africaines et occidentales publiques et privées et enfin le «Forum international E-Agriculture».
«Sitic Africa 2022» va permettre aux exposants de donner une visibilité à leurs entreprises auprès de plus de 5.000 visiteurs professionnels internationaux d'Afrique, d'Asie, d'Europe et d'Amérique. Ils pourront réaliser des rencontres B2B préprogrammées et ciblées avec les donneurs d'ordre ivoiriens, tunisiens, français, africains et internationaux, participer aux différents forums organisés dans le cadre du Salon. Aussi, les participants pourront rencontrer les institutions de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle africaines et occidentales, des secteurs public et privé actifs dans le secteur du numérique. Les participants rencontreront les intervenants africains et internationaux actifs dans l'écosystème du numérique et rencontreront également les startup africaines actives dans le secteur du numérique.
Dynamiser la croissance économique
Le secteur des TIC est un secteur prioritaire en Afrique à la fois en tant que vecteur de développement des autres secteurs économiques, mais aussi en tant que secteur dynamique d'innovation et d'entraînement ouvert à l'international par l'exportation, l'investissement étranger, le partenariat et la sous-traitance aussi bien avec les pays développés qu'avec les pays en développement. La transformation numérique pourrait changer la donne pour le continent africain. Elle représente l'occasion de dynamiser la croissance économique et l'industrialisation, de réduire la pauvreté et d'améliorer la vie des populations. Le recours aux technologies et services numériques contribuera à l'Agenda 2063 de l'Union africaine. En cette période de crise, le numérique s'est révélé un outil essentiel pour mettre en place des solutions résilientes et inclusives. En définitive, le numérique—au sortir de la pandémie qui fragilise la plupart des économies dans le monde—constitue inéluctablement la nouvelle voie pour doper les économies africaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.